Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Ce qui devrait changer en 2017 pour les animaux

Protection02.01.2017

Ce qui devrait changer en 2017 pour les animaux

Si les bonnes nouvelles en matière de protection animale sont rares, l’année qui s’annonce devrait toutefois en apporter quelques-unes. 30millionsdamis.fr détaille les avancées à venir, même si l’ensemble reste timide.

Un projet d'arrêté est en cours pour mieux réglementer les delphinariums. © chanelle---Fotolia

Une Agence française de la biodiversité

Mieux protéger la faune et la flore, c’est la mission de la toute nouvelle Agence française pour la biodiversité qui voit le jour en janvier 2017. Elle va regrouper les agents de 4 organismes existants : l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, l’Atelier technique des espaces naturels, l’Agence des aires marines protégées et les Parcs nationaux.

La réglementation des pesticides et insecticides

C’est la loi Labbé votée en 2014 qui entre en application : les pesticides sont désormais bannis des espaces verts publics. Les fongicides et insecticides, quant à eux, ne sont plus vendus en accès libre. Une mesure écologique qui améliorera la préservation notre environnement et notre faune !

Une (meilleure) surveillance des abattoirs

En 2016, une commission d’enquête parlementaire a été diligentée sur les abattoirs. Plusieurs mesures recommandées par les associations de protection animale – dont la Fondation 30 Millions d’Amis – ont été suivies. Le 12 janvier 2017, l’Assemblée nationale votera définitivement le projet de loi comprenant le renforcement des sanctions pour « mauvais traitements » d'animaux dans les établissements de vente, toilettage, garde ou dressage, dispositif salué par les représentants de la cause animale. Les « mauvais traitements » sur les bêtes en abattoir et dans les entreprises de transport sont aussi requalifiés en « délit ». Un comité d’éthique et un comité de suivi de chaque abattoir verront aussi le jour. Malheureusement, pour le moment, la mesure phare du projet qui était la vidéosurveillance a été rejetée.

Une meilleure surveillance dans les abattoirs en 2017 ? © pixarno - Fotolia.com

Le renforcement de l’encadrement de la pêche des espèces profondes

Elle consiste à racler les fonds marins jusqu'à 1 500 mètres de profondeur pour pêcher certains poissons. Les chaluts endommagent alors les écosystèmes profonds. De plus, sur une centaine d'espèces de poissons capturée dans ces filets, seulement trois sont conservées. Bien qu’un amendement interdisant cette pêche ait été rejeté en mars 2015 par l’Assemblée Nationale, le ministère de l’environnement prévoit de renforcer l’encadrement de la pêche des espèces profondes. Il devrait suivre les recommandations du Parlement européen qui a prévu d’interdire d’aller pêcher au-dessous de 800 mètres de profondeur, la limitation aux zones exploitées en 2009 et 2011 et le renforcement des contrôles à bord et des sanctions.

Un encadrement accru des delphinariums

Plusieurs organisations de protection animale dont le collectif C’est Assez et la Fondation 30 Millions d’Amis ont engagé des discussions avec le Ministère de l’Environnement au sujet des delphinariums. Un projet d’arrêté est en cours : il devrait notamment prévoir l’interdiction de la détention de nouveaux cétacés ou encore de nouvelles normes pour les bassins.

Commenter

  1. cathye 04/01/2017 à 14:27:51

    Ce sont des bonnes nouvelles, et j'en suis tres heureuse, la condition animale prend de l'importance  doucement mais il faut pas s'arreter là, il y a encore bcp à faire, notemment revenir sur la vidéosurveillance dans les labos, il faut absolument  que 'assemblée nationale accepte car les sanctions ne suffisent pas il faut aussi se rendre compte de ce qui se passe dans les labos et pour avoir des preuves rien ne vaut d'etre filmé!!!!, alors je fais confiance a 30 millions d'amis qui ne doit pas lacher l'affaire, et à nous tous aussi amis des animaux à nous mobiliser pour que cette loi soit votée merci à vous tous!!!!

     

  2. gerard.samoun@wanadoo.fr 03/01/2017 à 21:50:22

    Concernant les caméras dans les abattoirs, il faut REMETTRE cela sur l'ouvrage ! Surtout que l'on arrive dans une période de campagne électorale. Par ailleurs, il faut également rendre l'étourdissement obligatoire même pour l'abattage  "casher ou Hallal" ou le faire interdire comme au Danemark. Par ailleurs, il faut également lutter pour faire restreindre la chasse : interdiction de chasser le Week-end et le mercredi.Enfin, il faut continuer de lutter pour rendre impopulaire les corridas et parvenir à restreindre son champ d'action. Bonne année 2017 à tous. 

  3. evalavergne31@gmail.com 03/01/2017 à 20:40:53

    Il n'y a rien defait pour les animaux dans les cirques ? Je sais qu'il y a pas mal de ville qui refusent les cirques avec des animaux sauvages, mais je pensasi qu'il y aurais un décrés ou une loi sur la captivité des ces animaux dans les cirques. Les conditions sont tellement attroces qu'il faut vraiment faire quelques choses....

  4. AnneV 03/01/2017 à 18:23:24

    je pense qu il ne faut pas les fermer. améliorer leurs environnement, oui. mais c\'est des animaux qui ne peuvent plus retourner dans la nature"

    Les delphinariums en Israël sont ouverts : Les dauphins peuvent aller et venir à leur guise, peut être une solution; Mais un dauphin en captivité ne vit jamais plus de 2/3 ans (1 mortalité par an à Asterix)  Ce n'est pas une façon de sauvegarder une espèce. Pour sauver notre biodiversité on ne va tout de même pas la mettre en totalité "en boîte" ! Les dauphins, comme les félins sauvages ont besoin de liberté et d'une vie sociale structurée pas d'une vie régentée par l'homme pour le petit plaisir de celui-ci. 

    Ces propositions sont une petite avançée mais encore bien trop frileuses.

  5. anonyme 03/01/2017 à 16:57:06

    Il faut continuer à défendre et protéger les animaux, ne pas perdre espoir. Ne pas hésiter à dénoncer une personne qui maltraite un animal. Meilleurs Voeux à tous ceux qui protége les animaux.

  6. yoyo83 03/01/2017 à 16:40:48

    c est bien de prendre de tels mesures. Mais en ce qui concerne les delphinarium, je pense qu il ne faut pas les fermer. améliorer leurs environnement, oui. mais c\'est des animaux qui ne peuvent plus retourner dans la nature. et cela permet de sauvegarder quelque espèce, comme les zoo. \nquand l\'homme est incapable de sauver la nature, essayons de sauvegarder quelque espèces. 

  7. lotus2003 02/01/2017 à 20:43:07

    en cette nouvelle année c\'est plus aucunes souffrances animale. vidéos dans les abattoirs, fermer les delphinaruims, surveillance dans les élevages et punir vraiment les monstres. bonne année à tous vous les amis des animaux