Fondation 30 Millions d'Amis
Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Retourner à l'accueil > La Fondation > Nos combats > La chasse

Bannir les abus de la chasse

La chasse est cruelle pour les animaux et dangereuse pour tous les usagers de la nature. La Fondation 30 Millions d’Amis lutte pour que ces pratiques d’un autre temps soient définitivement abolies sur notre territoire et que les animaux de nos campagnes et de nos forêts puissent vivre en toute quiétude.

Les chasseurs représentent moins de 2 % de la population nationale mais continuent de dicter leur loi à la pointe du fusil grâce à un lobby extrêmement puissant. La France est ainsi le seul pays où l’on chasse tous les jours de la semaine. En Grande-Bretagne, il n’y a plus de chasse le dimanche depuis 1831, tout comme aux Pays-Bas. En Italie, seuls trois jours de chasse par semaine sont autorisés, et au Portugal, seulement deux. Pourtant, en France, aucune amélioration à l’horizon, malgré les nombreux accidents, dont certains sont malheureusement mortels.

En 2018, un sondage de la Fondation 30 Millions d'Amis a montré que 81 % des Français demandent que le dimanche devienne un jour non chassé. Un souhait très largement majoritaire et en constante augmentation : + 27 points par rapport à 2009 (54 %) et + 3 points par rapport à 2016 (78 %).

Interdisons la chasse à courre

Parmi les modes de chasse, la vénerie, (ou chasse à courre) est parmi les plus cruelles. Elle consiste à poursuivre un animal sauvage à l’aide d’une meute de chiens jusqu’à épuisement de la proie. Celle-ci est alors déchiquetée par les chiens ou achevée à l’arme blanche. Alors que de nombreux pays européens l’ont interdite, y compris au Royaume-Uni où ce procédé était pourtant historiquement très implanté, cette pratique demeure en France. >> Signez vite notre pétition pour l'abolition de la chasse à courre.

Pénaliser les maltraitances sur animaux sauvages

D’autre part, renards, cerfs et autres sangliers ne sont pas protégés contre les actes de cruauté, contrairement aux animaux domestiques. En effet, les articles R.654-1 et L.521-1 du Code pénal sanctionnent les mauvais traitements et les actes de cruauté envers un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité. Il est donc « légal » de faire souffrir les animaux vivant à l’état sauvage, les auteurs de sévices graves à leur égard n’étant pas punissables.

LA FONDATION EN ACTION 

  • La Fondation est pour l’interdiction de la chasse le dimanche, pour l’abolition de la chasse à courre et relaie aussi les manifestations contre les tueries organisées par les fédérations de chasse et dont des milliers d’animaux considérés comme « nuisibles » sont victimes.
  • Elle soutient financièrement les associations françaises de protection des animaux sauvages comme l’ASPAS et des centres de sauvegarde.

POURSUIVONS LE COMBAT 

  1. Aidez-nous par votre don à poursuivre notre combat contre les dérives de la chasse et à soutenir des projets développés en lien avec les associations de protection des animaux sauvages et des usagers de la nature.
  2. Signez notre pétition pour faire évoluer notre législation et que les maltraitances et les actes de cruautés commis sur les animaux sauvages soient enfin condamnés.
  3. Signez aussi notre pétition pour l'abolition de la chasse à courre en France