Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > 5 idées pour voir des animaux... sans les faire souffrir

Protection10.08.2016Mise à jour le 17.07.2017

5 idées pour voir des animaux... sans les faire souffrir

Tigres, pandas, éléphants... Les animaux nous fascinent ! Pour les voir, certains sont tentés de se rendre au cirque ou au zoo. La Fondation 30 Millions d’Amis revient sur les alternatives qui permettent de les observer tout en respectant leur bien-être.

Pour voir des animaux heureux, n'allez pas au cirque ! © Andrea-Izzotti - Fotolia.com

Pour effectuer cabrioles et autres exercices d’équilibre, les animaux sauvages détenus dans les cirques sont dressés, souvent violemment. L’une des techniques les plus cruelles est le bullhook pratiquée sur les éléphants pour les discipliner. Le bullhook est un crochet pointu utilisé dans les cirques pour contraindre les éléphants à adopter les mouvements voulus par le dresseur. Habitués très tôt à ce dressage de la terreur, les animaux sont alors dociles pendant les représentations.

Pour les fauves et les primates, les fouets et les bâtons remplacent le crochet pointu pour la même soumission attendue.
 
Dans certains zoos, les conditions de détention des animaux sont loin d’être optimales. Maintenus dans des espaces trop petits et dans des climats inadaptés, ces animaux subissent également des cohabitations forcées qui engendrent parfois des conflits.
 
Voici donc 5 solutions pour découvrir tous types d'animaux tout en préservant leur bien-être !

1- Visiter un parc naturel

Non seulement les parcs naturels sont des endroits excellents pour voir des animaux réhabilités, mais ils sont aussi extrêmement pédagogiques. Vous aurez l'occasion d’y voir les animaux tout en apprenant beaucoup de choses sur leur environnement, leur habitat ainsi que leurs comportements. De nombreux centres proposent des événements tout au long de l’année, où vous pourrez approfondir vos connaissances sur la nature et les animaux grâce à des guides expérimentés.

Rendez-vous sur le site des Parcs naturels régionaux pour savoir où voir des bouquetins des Alpes, des grues cendrées, des flamants roses ou encore des tortues luth…

2- Partir en bateau

Vous rêvez de voir des dauphins ou des baleines ? Il suffit d’une virée en bateau pour en apercevoir au large des côtes françaises. Des organisations se sont spécialisées dans le tourisme éthique pour suivre ses animaux... sans les déranger !

Renseignez-vous auprès de l’association Allark qui organise des sorties en mer respectueuses ou consultez la liste des organisateurs de sorties éthiques.

Une sortie éthique pour voir des baleines en pleine nature. © Stephen Meese - Fotolia.com

3- Randonner avec un guide

Observer des marmottes en montagne, des hiboux en forêt ou des hérons survolant des lacs… c’est possible ! Avec l’aide de guides-nature expérimentés, vous pourrez débusquer des animaux dans leur milieu naturel sans troubler leur tranquillité  !

Renseignez-vous auprès des offices de tourisme.

4- Faire du bénévolat dans un refuge animalier

Si vous êtes attachés aux animaux et souhaitez leur consacrer un peu de votre temps, faites-le avec les animaux qui en ont vraiment besoin. Il existe d'innombrables refuges d'animaux partout en France et certainement un près de chez vous. Chiens, chats, chevaux, NAC mais aussi animaux sauvages ou animaux de ferme attendent d’être nourris, soignés et promenés. La compagnie des animaux vous apportera un plaisir certain et vous contribuerez à leur offrir une vie meilleure.

Voir la liste des refuges. Découvrez aussi comment devenir éco-volontaire.

5- Regarder un documentaire sur les animaux

Si vous souhaitez connaître encore mieux les éléphants ou autres animaux sauvages, regardez un documentaire animalier. Vous pourrez apprendre beaucoup plus sur leur extraordinaires capacités qu’en les regardant faire des numéros de cirque qui ne seraient pas possibles sans torture.

Commenter

  1. aniwatata 23/08/2016 à 10:01:16

    Je n'en peux plus de voir encore en 2016 ces cirques itinérants avec éléphants, tigres, lions, chiens, chats, singes, où les animaux ont très peu de place, ils subissent de longs voyages, en ce qui me concerne, il y longtemps que je n'ai plus mis les pieds dans un cirque avec animaux quels qui soient, et de plus autour de moi, je "milite" à ma façon auprès des personnes pour leur faire comprendre que ces animaux souffrent pour donner leur donner du  plaisir en particulier  aux enfants qui sont la 1ère cible, hélas!!!  

  2. iwanjoy 16/08/2016 à 17:39:38

    Moi je rêve de voir tous ces animaux retrouver leur liberté dans leur milieu naturel mais quand ? Quand l\'homme sera moins con et ça malheureusement c\'est pas pour demain

  3. guilloux.severine@hotmail.fr 16/08/2016 à 14:05:48

    Il est grand temps que ces spectacles qui utilisent des animaux,ces pratiques archaïques,cessent et que ces idiots de spectateurs pendent aux souffrances que leur sont infligés et aux mauvaises conditions de vie qu'ils subissent et de plus qui ne correspondent pas à leur environnement.On devrait mettre à la place de ces animaux,tout ces imbéciles dans les mêmes conditions et qu'on les enfermé en sus , dans une cage!!!!!!!

  4. kenzoamour 11/08/2016 à 13:48:33

    C' est vraiment révoltant !! et en colère contre les spectateurs !! il est grand temps que toutes les villes de france refusent de tel acte de mùaltraitance !!!!

  5. AnneV 10/08/2016 à 18:09:30

    Ces conseils sont l'évidence même ! Quant aux cirques, je ne pense pas qu'un avenir florissant les attend, même les Pinder and c° finiront par disparaître. Tout comme les corridas et les delphinariums, les casseroles qu'ils ont aux pieds finissent par toucher largement l'opinion.

  6. rosarno 10/08/2016 à 13:46:28

    Comment en2016 les cirques sont encore autorisés. Je trouve ça lamentable de tenir ces gros animaux dans des cages et tous ces c***** qui vont voir ça en plus ils emmènent leurs enfants croyant faire bien.Toutes les communes devraient interdire aux cirques de s installer. Et comment ont ils le droit de détenir ces\nanimaux.Plus je vieillis et plus je méprise tous ces tordus qui se font du fric en exploitant ces pauvres bêtes et de surcroît les maltraités.J espère qu\' un jour ils paieront toute ces souffrances infligées aux animaux.