Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Enquête

Ces attractions touristiques qui maltraitent les animaux

Les promenades à dos d'éléphants sont une des attractions les plus cruelles selon le classement d'une ONG. © mr_prof - Fotolia.com

Monter à dos d’éléphants, prendre des selfies avec les tigres, prendre leurs petits dans les bras, nager avec les dauphins… Derrière ces activités si attrayantes proposées aux touristes se cache une triste réalité : les animaux sont exploités et maltraités pour assurer le show. La Fondation 30 Millions d’Amis vous met en garde !

Ils ont en fait leur marque de fabrique : la Thaïlande, le Cambodge, l’Ile Maurice ou encore l’Afrique du Sud font partie de ces pays qui proposent à leurs touristes des activités exceptionnelles pour rencontrer des animaux sauvages. Se balader à dos d’éléphants, caresser des lionceaux, nager auprès d’une tortue de mer… autant d’attractions qui peuvent paraître inoffensives pour les animaux mais qui sont loin de l’être !

Fin avril, un fait divers a révélé aux yeux de tous la cruauté de ces animations : un éléphant de 40 ans est mort de fatigue après avoir transporté inlassablement des touristes vers un temple Cambodgien sous une chaleur extrême. Sa mort a ému de nombreux citoyens qui ont lancé une pétition réclamant la fin de l’utilisation des éléphants sur le trajet des temples au Cambodge : elle a déjà récolté plus de 50 000 signatures.

Malheureusement, ce fait divers est le reflet de la terrible vie menée par les 550 000 animaux qui souffrent à cause des attractions touristiques.

Les mauvaises conditions de vie de ces animaux

Derrière la façade parfois reluisante de certaines attractions, se cache souvent la maltraitance. Par exemple, un parc de l’île Maurice, sous couvert de recueillir des animaux en danger sauvés de la maltraitance, organise également des immersions aux côtés de lionceaux qui sont élevés en captivité et dressés pour être gentils avec les touristes. On peut ainsi marcher aux côtés de jeunes lions, les observer jouer et… les toucher. « Ces jeunes lions sont élevés en captivité et sont entraînés dès qu’ils ont 10 jours. Vous savez, on ne les oblige pas à faire ça : le matin, on se présente à la porte et les premiers qui sortent sont ceux qu’on emmène marcher. S’ils ne veulent pas venir, ils ne viennent pas, c’est comme les humains ! On ne peut pas les forcer ! » rassure Graeme Bristow devant les caméras de 50 Min Inside (30/04/2016), dont la famille élève ces félins depuis 4 générations.

Ce que les touristes, excités et ravis d’être aux côtés de ces adorables félins ne voient pas, c’est la cruauté déguisée derrière cette belle façade : « Capturés dans la nature, séparés de leur maman, forcés d’endurer un entraînement intense et cruel pour le show et supporter la captivité : la vie dans une attraction touristique n’est pas une vie pour un animal sauvage » assure l’ONG internationale World Animal Protection.

« Ces animaux endurent les pires souffrances possibles : ils sont battus jusqu’à la soumission pour permettre aux touristes d’interagir avec eux et sont détenus dans des conditions inadéquates : enchaînés ou cantonnés dans des petites cages, souvent isolés, on les empêche de rugir ou d’interagir dans leurs groupes sociaux naturels. De plus, les conditions de captivité empêchent ces animaux sauvages d’exprimer leurs besoins naturels et leurs causent des dommages physiques et psychologiques » poursuivent les responsables de l’unité « animaux sauvages » de cette ONG.

Dire non aux attractions cruelles

L’ONG World Animal Protection a commandé une étude à l’université d’Oxford pour informer les touristes sur l’impact des attractions touristiques sur le bien-être des animaux (21/10/2015). « Notre but est de leur ouvrir les yeux. Nous avons fait des sondages auprès des visiteurs pour connaître leurs motivations : la plupart d’entre eux viennent par amour des animaux », explique Julie Middelkoop de la World Animal Protection, dans les médias. Ils en ont tiré une liste des 10 attractions les plus cruelles au monde parmi lesquelles la balade à dos d’éléphant arrive en première place. S’ensuivent les fermes à tigres notamment en Thaïlande ou les parcs à lions en Afrique du Sud. « C’est un classement sur les attractions qui causent le plus de souffrance aux animaux : c’est la raison pour laquelle la balade à dos d’éléphant arrive en premier sur cette liste » précise l’ONG.

 

La vie dans une attraction touristique n’est pas une vie pour un animal sauvage. World Animal Protection.

Le 26 avril 2016, cette même organisation a demandé au site TripAdvisor de ne plus répertorier ce genre d’attractions et d’en arrêter la vente de billets. Elle considère qu’en promouvant ces attractions, le site profite du malheur des animaux qui y sont détenus et met en échec le travail des associations qui tentent de trouver des solutions alternatives pour un tourisme animal éthique.

La réponse de TripAdvisor ne s’est pas fait attendre : « nous pensons qu’il est important de présenter toutes les attractions que les touristes peuvent faire pour qu’ils puissent partager leur expérience personnelle ». Malheureusement, ces avis sont biaisés : « 8 touristes sur 10 déposent des avis positifs sur ces attractions cruelles sur TripAdvisor parce qu’ils ne constatent pas eux-mêmes les mauvais traitements » observe Julie Middelkoop.

L’association demande donc la création d’un label « animal éthique» sur TripAdvisor à l’image du label éco-friendly pour permettre aux touristes de se repérer parmi les organismes respectueux et les autres…

En attendant une éventuelle création de ce label, la Fondation 30 Millions d’Amis recommande de rester vigilants et de bien se renseigner avant d’organiser un tel voyage. Un voyage de rêve pour les touristes mais qui peut devenir très vite un enfer pour ces animaux exploités et assujettis au plaisir inconscient de certains. Si vous pouvez monter sur le dos d’un animal sauvage, le caresser, l’enlacer ou prendre une photo à ses cotés, ce n’est que parce qu’il y a été contraint par tous les moyens.

Commenter

  1. DavidDM 21/11/2016 à 19:44:32

    Je pense que pour la plupart, c'est l'ignorance qui prime. Pourtant les articles de ce genre et les initiatives de sensibilisation se multiplient donc de plus en plus de personnes sont sensibilsées à ce fléau auquel chaque voyageur contribue.

    Dans le volet information, bientôt ce site publiera une liste de campements d'éléphants ayant été approuvés suite à un audit sur leur traitement des éléphants, je pense que c'est la bonne démarche, et cela permettra aux touristes d'avoir des intéractions avec les animaux tout en évitant les abus et la maltraitance si répandues de nos jours:

    www.buffalotours.fr/blogvoyage/conseils-de-voyage/un-audit-dans-des-camps-delephants-en-asie-apporte-des-changements-cruciaux-dans-lindustrie-du-tourisme/

  2. isadelibes@gmail.com 24/08/2016 à 21:39:59

    Malheureusement il y aura toujours des touristes qui ne sont absolument pas sensibles à la vie d'un animal tel qu'il soit! Pour certain, l'animal n'est pas considéré, qu'il souffre ou pas c'est le fric avant tout. Quand nous voyons toutes les cruautés que tous ces hommes et femmes sont capables de faire sur des animaux dans certains pays, on ne peut pas y croire tellement c'est l'horreur insoutenable, une souffrance que l'on ne peut pas s'imaginer. Alors un éléphant qui meurt de fatigue, des chiens entassés dans des cages, des chiens étranglés, étouffés, découpés vivants et j'en passe, ça ne les gènent absolument pas. Pourquoi ces monstres d'humains sont ils toujours vivants? Je souhaite qu'un jour proche, des gens sensibles à ces barbaries se révoltent contre ces monstres humains et vengent toutes ces bêtes massacrées...

     

  3. ludmillelefort@gmail.com 23/08/2016 à 16:18:35

    À notre époque encore des cirques! Les choses évoluent.  Lentement des maires les interdisent dans certaines villes mais il faut faire des pétitions . ..  Jean R****.       Avait un cirque et il aimait beaucoup les animaux . 

  4. lotus2003 19/08/2016 à 13:19:13

    pourquoi informer les touristes de ce qui se passe dans ces parcs, c\'est de la logique même. les animaux sauvages sont toujours mieux dans leurs états naturels .je pense qu\'ils ont une cervelle et des yeux pour voir a quel point ils sont malheurs. dans certains pays, on apprend aux enfants que les animaux, ils font les respecter. alors ils les respentent 

  5. pichounette 02/06/2016 à 16:36:34

    c'est aux touristes de ne pas céder à la facilité... et à la désinformation. ces pauvres bêtes exploitées. on sait que ce ne sont pas des pays riches et que ces animaux sont leurs sources de revenus mais zut.....  avis aux riches...... au lieu de vous acheter belles voitures, bijoux  et autres, un petit geste qui permet de défiscaliser... un DON ☺

  6. marychandu21@gmail.com 31/05/2016 à 23:02:03

    Pour arrêter ces maltraitance il faut déjà que les touristes soient davantages renseignés et donc plus responsable car cela relève souvent de l'ignorance. Ensuite, dans la plupart des cas les animaux sont maltraités par des gens pauvre qui ne se rendent pas forcément compte de leurs actes terrible. En les aidant, on peut améliorer la situation des animaux. Je me souviens (je ne sais plus dans quel pays..) un scandale: des petits ours étaient maltraités pour faire des numéros dans la rue à destination des touristes. Une association a receuilli les ours puis à donner du travail à leurs anciens bourreau. Ainsi, afin de sauver les animaux de la détresse, s'inspirer de cette histoire serait pas mal ; même si à grande échelle c'est beaucoup plus compliqué.

    Je connais une "attraction" au Japon "Le village des renards" censé être un paradis où ils évoluent en libérté dans les vidéos propagande alors qu'il s'agit d'une ferme à fourrure...

  7. lodyssee 11/05/2016 à 22:13:27

    je suis terrifiée de lire cet article.. bien que je ne sois pas ignorante de certaines conditions pas tres saines pour l'animal, je n'aurai pas imaginé une fin aussi epouvantable pour notre beau pachiderme..

    j'ai donc moi meme participé à ce type de massacre puisque j'ai fais une ballade à dos d'elephant lors d'1 voyage en THAILANDE il y'a quelques années.. j'en ai gardé d'ailleurs une belle photo ainsi qu'un si beau souvenir d'avoir pu cotoyer de si près cet animal magnifique que je porte très haut dans mon coeur..

    je suis donc doublement horrifiée de mon acte.. pourtant sur place , tout donnait l'impression de se passer dans des conditions saines et sereines..

    je pensais meme faire une bonne action en protegeant ce geant qui me paraissait etre entre de bonnes mains et à l'abri des braconniers.. tout compte fait la souffrance opere egalement ailleurs .

    j avais le projet d'aller nager avec les dauphins..c'est un reve de gosse... à present , j'en suis dissuadée..

    cela me rend malade et me creve le coeur de constater que rien ne va dans ce bas monde pour la protection animal..

    y'a t'il une justice ou quelqu'un quelque part sur cette planete pour arreter ce massacre animal..

    si le DIEU des anaimaux existe.. ou est il?? que fait il??

    MERCI DE NOUS AVOIR ALERTER SUR CETTE SITUATION MAIS CELA AURA T IL DES REPERCUSSIONS POSITIVES EN FAVEUR DE TOUS NOS AMIS LES BETES...??

    J AVOUE  QUE JE N EN PEUX PLUS DE LIRE CES HORREURS..

     

  8. guilloux.severine@hotmail.fr 11/05/2016 à 17:59:04

    j'ai déjà entendu cette affaire concernant les éléphants qui sont maltraites et doivent supporter jusqu'à épuisement des touristes qu'il doivent porter sir leur dos...qu'est qu'on ferait pas pour le bisness,l'argent...je suis profondément peinée de voir ces pauvres bêtes maltraitées au profit du tourisme et de la distraction...il faut boycotter toute ces activités qui utilisent des animaux,comme les cirques.

  9. liligandoinschoch@gmail.com 11/05/2016 à 10:42:51

    Merci pour cet article qui fait réagir. Je ne pensais pas du tout que les éléphants pouvaient être maltraités. J'ai envoyé le lien à ma soeur qui part en Thaîlande dans quelques mois et qui a justement prévu une promenade à dos d'éléphant. Merci pour cette campagne de sensibilisation.

  10. inesp 11/05/2016 à 00:25:07

    En vacances les gens deviennent des enfants et ne pensent plus à rien. Ce sont toutes les agences de voyages qui doivent contribuer à ce travail de sensibilisation. Eduquer le voyageur est un minimum. Les agences sont complices et font un fric monstre avec les activités de ce genre.

    Pour 30 Millions d'Amis il faudrait un slogan publicitaire qui passe sur toutes les chaînes de télé, surtout avant les vacances et qui choque un peu le spectateur car les gens dorment un peu trop sur certaines réalités! les animaux sont un patrimoine mondial, nous devons les protégés, c'est un devoir.