Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Santé

En hiver, aidez les oiseaux à se nourrir !

En hiver, aidez les oiseaux à se nourrir !

Photo : © lucaar - Fotolia.com

Le froid n'épargne pas la faune sauvage, à l'instar des oiseaux qui ont du mal à trouver leur nourriture. Aidée d'un expert de la LPO, la Fondation 30 Millions d'Amis dispense quelques conseils pour venir en aide à ces animaux pour lesquels l'hiver peut aussi être fatal.

La chute des températures provoque une raréfaction des aliments naturels dont se nourrissent les oiseaux. Ces derniers, pour affronter le froid, brûlent davantage de calories que durant le reste de l’année. Ils peuvent perdre en une seule nuit jusqu'à 10 à 12 % de leur poids* ! Dès la mi-novembre jusqu'à la fin mars, il est possible de leur permettre de trouver plus facilement les nutriments dont ils ont besoin et de leur venir en aide.

La faim, plus dangereuse que le froid

Chaque espèce ayant des besoins spécifiques, n’hésitez pas à vous renseigner précisément sur les oiseaux qui viennent dans votre jardin. Mais généralement les volatiles sont gourmands, et vous n’aurez aucun mal à trouver de quoi les satisfaire. Choisissez des aliments riches en hydrates de carbone et en graisse : « Les graines de tournesol sont recommandées car elles sont très riches en lipides », précise Nicolas Macaire, de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux). « Le plus simple est d’acheter des mélanges de graines, poursuit Nicolas Macaire. Comme ils contiennent des graines de différentes tailles, ils conviennent à de nombreuses espèces quelle que soit la taille de leur bec. » Mais fruits, noix, cacahuètes, et même petits morceaux de viande et de poisson - notamment pour les rapaces - peuvent convenir. 

Où leur donner à manger ?

La LPO conseille de placer la mangeoire au centre du jardin, dans un endroit dégagé, éloigné des murs, buissons et branches latérales afin d'éviter l'accès aux prédateurs.

La nourriture doit être présentée en petites quantités, assez éloignées les unes des autres afin d’éviter les conflits éventuels entre les différentes espèces. Placez-la de préférence le matin de bonne heure et le soir avant le rassemblement des oiseaux en dortoir, dans des endroits situés à l’abri du vent et de la pluie.

Tout aussi importante mais fréquemment oubliée : l’eau, indispensable à leur survie. Excepté en cas de neige - les oiseaux se contentent alors de la picorer - mettez-leur à disposition de l’eau tiède, idéalement plusieurs fois par jour. Elle leur assurera une bonne hydratation et présente l’avantage de geler beaucoup moins vite que l’eau fraîche. Ne pas hésiter à utiliser de l’eau de pluie. 

Quelques erreurs à éviter

Attention tout de même : quelquefois, en essayant de rendre service aux oiseaux, on peut leur causer du tort : « L’erreur la plus fréquente consiste à leur donner les restes des repas, indique l’expert de la LPO. Or ils sont souvent trop salés, trop sucrés ou trop cuits pour de tels organismes. »

Il ne faut pas non plus donner de lait aux oiseaux : « ils ne peuvent pas le digérer et celui-ci peut être responsable de troubles digestifs mortels. Seuls les dérivés laitiers cuits, tels que le fromage, peuvent être donnés en très petite quantité ».

Les mélanges de graines très bon marché composés de pois, de lentilles et de riz doivent aussi être évités ainsi que les biscuits pour animaux domestiques.

Une fois le nourrissage commencé, ne l’interrompez pas jusqu’à l’arrivée des beaux jours, car « les oiseaux seraient perturbés par ce changement alors qu’ils se sont peu à peu habitués à un point d’alimentation fixe », conclut Nicolas Macaire.

Nourrir les oiseaux n’est pas le seul moyen de les aider à traverser l’hiver. D’autres petits gestes peuvent aider nos amis à plumes. Par exemple, ne nourrissez pas les oiseaux au sol si vous avez un chat ou si ceux du voisin investissent régulièrement votre jardin... Préférez les mangeoires en hauteur, accrochées aux arbres. Quant aux oiseaux se nourrissant uniquement à terre, comme les merles et les étourneaux, préférez des endroits à l’abri des regards, comme les buissons. Évitez aussi de placer les mangeoires près des vitres. Elles sont la cause de nombreux accidents mortels chaque année en raison de leur transparence. 

* Chiffres LPO 2008

Commenter

  1. PATNO 05/03/2018 à 13:37:01

    Depuis que j'habite une maison (20 ans) je nourris les oiseaux l'hiver. Graines de tournesol, pain de graisse aux fruits, pommes, un sacré budget !! Mais quel bonheur de les observer se régaler. Sans parler des vers de terre quand la saison revient et mes arbres fruitiers allègrement pillés.. Dans mon jardin, zero pesticide, zéro engrais, rien qui ne puisse perturber la nature et ses habitants...Des maisons à insectes, des zones plantées de fleurs à oiseaux, je me donne du mal avec application pour que tout se passe bien pour mes petits protégés. A chaque coin du toit, une famille niche au printemps et là c'est le ballet incessant des parents qui vont chercher la béquée et les oisillons qui piaillent, mon dieu existe t-il quelque chose de plus beau et émouvant ??J'encourage tout le monde à en faire autant. Si vous ne voulez pas les nourrir, de grace oubliez les produits chimiques, c'est le moins que l'on puisse faire pour eux et pour ...nous

  2. poodlefan 19/02/2018 à 00:49:47

    Encore plus important, et ce que la fondation oublie de dire ! les oiseaux ne trouvent plus assez d'insectes pour nourrir leurs petits, car les pesticides ont eradique cette principale source de nourriture !!! Durant la nidification a partir du mois de mars, toutes les especes nourrissent leurs petits avec des insectes.... si autant de petits n'arrivent plus a s'envoler c'est qu'ils n'ont pas ete assez nourris et beaucoup meurent de faim avant de pouvoir sortir du nid tout comme ceux que vous trouvez par terre, c'est parce qu'ils ont souffert de malnutrition et qu'ils n'ont pas la force de s'envoler.Il est imperatif d'offrir a leurs parents des vers de farine que vous pouvez commander par le kilo.... vous pouvez melanger les vers avec des graines de tournesol et en mettre dans des soucoupes ..... voici un tres bon fournisseur... google insectmaster.com 

  3. thierry.fontaine0629@orange.fr 13/02/2018 à 19:30:22

    attention avec les boules de graisse le risque est qu'ils ce prenne les pattes dans les filets et qu'ils ne puissent pas s'en libéré et ils meurts . le mieux retiré les filets et les mettre dans des distributeurs fait pour ça 

     

  4. pouguy 13/02/2018 à 17:26:53

    je suis déçu cette année, car jai acheté un mangeoire l'an dernier où l'on peut mettre 4 boules de graisses dedans, que j'ai attaché au meme endroit que l'an dernier et ils vennaient. voilà bientot 3 semaines, que les boules n'ont pas été touchées, pourtant je vois des oiseaux. un peu plus loin derrière chez moi, il s'est construit des maisons, donc cet été, j'ai vu des chats que je ne voyais pas d'habitude. les oiseaux ont-ils eu peur qu'ils ne viennent pas se nourrir ?

  5. Jacotte 13/02/2018 à 16:01:17

    je leur en donne toute l'année mais j'augmente la quantité en hiver et avec plus de variété : pommes, clémentines, cacahuète avec les coques que j'enfile de façon à former une guirlande et bien sûr boules de graisse, graines mélangées et brins de millet qu'ils adorent. Mais depuis 2 ou 3 ans je ne vois plus de chardonnerets (j'habite dans les Yvelines) alors qu'ils étaient nombreux à venir se nourrir, par contre il y a beaucoup de pies qui elles sont très voraces. 

  6. Bandy86 13/02/2018 à 13:47:16

    Alors, comment vous dire.... chez moi les animaux sont roi ..... et mes petits oiseaux ils ne manquent de rien, des graines pour tout le monde, des boules de graisse et toute l'année, en été il y en a moins, mais il y en a, en plus j'ai des oies donc il y en a beaucoup qui mange avec elles. C'est un régal de les regarder faire, un vrai ballet, et j'adore, j'y passe du temps, ma mère fait pareil chez elle, ça nous fait un sujet de discution qu'on adore. Hors de question de laisser ses petits amours sans soins.

  7. enayram@gmail.com 01/12/2017 à 00:54:18

    Cela fait deux ans que, toute l'année, je mets des boules dans deux petites maisons "made in jardiland"...

    j'ai beaucoup de moineaux mais j'ai eu queques mesanges, une est entrée par erreur chez moi et nous nous sommes retrouvée nez à nez c'était assez caucasse, puis j'ai vu un rouge gorge un jour...

    J'adore mes petits oiseaux et l'été je leur met une barquette rempli d'eau pour leur faire une piscine...
    J'adore les voir s'y rafraîchir... c'est trop mignon.

  8. pichounette 29/11/2017 à 08:46:35

    avant on pouvait les laisser se nourrir seuls car il y avait abondance en nourriture pour eux..... maintenant bcp trop de pesticides, d'arbres coupés et de prédateurs comme les corbeaux, pies, chats, etc..... donc il faut leur donner un coup de pouce mais si on commence on s'investit et on arrête pas... sinon on les tue car ils vont s'habituer à votre lieu de nourrissage. internet regorge de bonnes astuces pour joindre l'utile à l'agréable ;) et quand on commence à apercevoir de jolis petits oiseaux ... quelle beauté ...

  9. GRAZEILABOXER2010 22/11/2013 à 18:20:42

    Salutations,

    ben là, je viens d'apprendre quelque chose. J'ai toujours pensé qu'il fallait laissé les oiseaux tranquilles et les laissés se débrouiller tout seul parce que je me suis toujours dit que si on les nourrissait, ils n'auraient plus besoin de chercher leur nourriture et perdraient leur instinct. Quelle mauvaise idéeSealed

    Alors c'est décidé demain, je vais allé acheter ce qu'il faut (désolé Mr HOLLANDE mais vous attendrez pour la taxe d'habitationTongue out car il y a des choses plus importantes à mes yeuxSmile) des graines et boules de graisses et suivre tout les conseils qu'on laissé les gens sur ce sujet.

    Courage les petits merles et les petites mésanges, demain je m'occupe de vousWink

  10. josh 18/11/2013 à 13:46:49

    Chez moi, c'est toute l'année qu'ils peuvent venir manger. En hiver, j'ajoute cacahuètes et amandes pilées ainsi que boules de graisse. J'adore les regarder faire leur aller et retour pour se nourrir. De plus, tout est à l'abri et ne se mouille pas lorsqu'il pleut.