Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > La grenouille, porte-parole des zones humides en danger

Actualités28.02.2013

La grenouille, porte-parole des zones humides en danger

Ecouter, observer et compter les grenouilles et autres tritons palmés... En trois mois et 400 animations, Conservatoires d'espaces naturels et Réserves naturelles veulent sensibiliser les Français à l'importance des zones humides.

PARIS, 28 fév 2013 (AFP) - Ecouter, observer et compter les grenouilles et autres tritons palmés... En trois mois et 400 animations, Conservatoires d'espaces naturels et Réserves naturelles veulent sensibiliser les Français à l'importance des zones humides dont les deux tiers ont disparu depuis le début du XXe siècle.

Du 1er mars au 31 mai, "Fréquence Grenouille 2013" propose, en vrac, de venir avec des bottes en caoutchouc et écouter le chant des "bruyants mâles de grenouilles et crapauds en quête de compagnes" en Languedoc-Roussillon, compter les batraciens qui ont traversé un "crapauduc" dans la nuit en Isère, ou encore leur fabriquer des cachettes dans la Manche. L'ambition est de "sensibiliser à la protection des zones humides", explique à l'AFP Christophe Lépine, le porte-parole de l'opération, dont c'est la 19ème édition. "C'est assez ludique, et en prenant ces initiatives autour des animaux, on attire l'attention des gens sur tout le reste. Car derrière, le message est sur la gestion de la nature", explique M. Lépine, également président du Conservatoire d'espaces naturels de Picardie. Lacs, tourbières, marécages, estuaires... jouent un rôle majeur pour la qualité de l'eau, biodiversité, et aussi le climat, mais 67% des zones humides en France ont disparu depuis le début du XXe siècle en raison de l'intensification des pratiques agricoles, l'urbanisation, etc...

"On estime qu'elles continuent actuellement à disparaître au rythme d'environ 10.000 hectares par an, avec un cortège extraordinaire d'animaux et de plantes", précisent les organisateurs de l'opération.Et le constat au niveau mondial est tout aussi alarmant: un rapport présenté à l'occasion de la journée mondiale des zones humides, le 2 février, indiquait que 50% de leur surface avaient disparu depuis 1900 et 6% rien que sur les 15 dernières années.Les 29 conservatoires d'espaces naturels de France gèrent et valorisent 130.000 hectares, répartis sur 2.500 sites, et le pays compte près de 290 réserves naturelles soit 2,86 millions d'hectares, dont 2,60 millions en outre-mer.