Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Justice

Élevage de dogues argentins : après 6 ans de procédure, un couple enfin condamné !

Les chiens confisqués étaient dans un très mauvais état. © Fondation 30 Millions d'Amis

Après avoir tenu un élevage illégal de dogues argentins près de Nîmes (30), un couple a été condamné par le Tribunal Correctionnel à une interdiction d’exercer leur profession. La Fondation 30 Millions d’Amis était partie civile au procès.

3 mois de prison avec sursis, une interdiction d’exercer une activité en lien avec les animaux pendant 2 ans et 2000 € de dommages et intérêts. C’est la peine prononcée par le Tribunal Correctionnel de Nîmes (28/03/2018) à l’égard d’un couple qui tenait un élevage illégal de dogues argentins. La confiscation définitive des chiens au profit de la Fondation 30 Millions d’Amis a également été prononcée.

En juin 2016 un procès avait déjà été organisé et un délibéré rendu avant d’être annulé par les prévenus en raison de leur absence au tribunal.

Rappel des faits

En octobre 2012, la Fondation 30 Millions d’Amis intervenait, sur décision administrative, pour démanteler un élevage illégal de dogues argentins près de Nîmes (30). Les chiens étaient privés de soins et de nourriture depuis une durée indéterminée et vivaient dans des conditions d’hygiène déplorables sur un terrain clôturé plein d’excréments et d’objets dangereux. Dans un tonneau en fer, les autorités ont également découvert des restes de chiens calcinés.

Plusieurs mises en demeure de se mettre en conformité avec la loi avaient été adressées à l’éleveur, en vain.

>> Partagez sur Facebook, Twitter et Google +.

Commenter

  1. Karene.bdz 22/05/2018 à 22:10:52

    6 ans de procédure pour au final interdire le couple d\'exercer leur trafic pour seulement 2 ans, cela est insuffisant et ne les empêchera pas de recommencer.

  2. sarah0173 20/05/2018 à 11:57:18

    Et si les gens arrêtaient simplement "d'acheter" leur animal... Soyons responsables, adoptons !!!

  3. invariant 17/05/2018 à 12:07:17

    La peine prononcée, comme hélas beaucoup d'autres, suffit à qualifier notre justice !

    la clémence a toujours été un encouragement pour les s.....ds. Mais avec des politiques aussi indifférents qu'incompétents et ce n'est ni d'aujourd'hui, ni d'hier, il faut vraiement y croire !!!!

  4. AnneV 16/05/2018 à 18:14:20

    Vive la France et son non-respect pour les animaux ! D'accord avec Invariant, dans 2 ans, ils remettent ça !!!

  5. Jaïa 16/05/2018 à 17:31:10

    c'est bien ; mais pas assez ; ce n'est pas facile les condamnations

  6. invariant 16/05/2018 à 13:59:39

    Ce n'est certainement pas à Nimes que l'on est le plus sensible à la souffrance animale. Alors rien d'étonnant; parce que dans 2 ans ils seront éleveurs respectables ! Grotesque.

  7. Christian.galliano@wanadoo.fr 16/05/2018 à 13:10:03

    En terme clair,il n’y aucune justice pour les animaux,pas étonnant que les cruautés envers les animaux soient en augmentation.

  8. nanou2017 16/05/2018 à 11:51:55

    Si ces gens avaient trafiqué de la drogue au lieu de chiens, ils auraient certainement pris plus cher, et encore...

  9. Tatou02 15/05/2018 à 19:08:40

    Je suis désolé mais là enocre la peine n'est pas assez sévère...

    Quelle justice de M _ _ _ _...

  10. rosarno 15/05/2018 à 18:51:50

    CONDAMNÉ a quoi a rien c est ignoble. La justice est bien légère pour toutes les souffrances que subissent ces êtres sans défenses. Et en plus ils se font du fric....