Fondation 30 Millions d'Amis
Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Retourner à l'accueil > Actualités > Un chasseur tue une jument qu’il confond avec... un sanglier : le propriétaire sous le choc

Emotion24.01.2018

Un chasseur tue une jument qu’il confond avec... un sanglier : le propriétaire sous le choc

Olympe a été abattue par un chasseur alors qu’elle se trouvait dans son enclos, à Valflaunès (Hérault). L’auteur des tirs plaide l’accident : il aurait confondu la jument avec un sanglier. La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile auprès du Parquet pour appuyer la plainte des propriétaires.

Agée de 16 ans, Olympe, cette magnifique jument a été abattue par un chasseur d'une balle dans la gorge. © Olivier Durand

« C’est plus que de la colère que nous ressentons, nous sommes effondrés. [Nos animaux] sont des membres à part entière de la famille...» A Valflaunès, dans l’Hérault, Olivier et sa femme Laëtitia sont toujours sous le choc au lendemain de la perte tragique de leur jument de 16 ans, Olympe. Le pauvre animal a été tué dans son enclos par un chasseur, alors que ses propriétaires se trouvaient chez des amis. Le président de l'association de chasse locale La Diane de l’Hortus, les a informé de la bévue et affirme que l’animal a été tué « par méprise » au cours d’une battue : le chasseur l’aurait confondue avec... un sanglier (!).

Un véritable « préjudice affectif »

Olympe et Chico ©OD

Dévastée, la famille ne comprend toujours pas ce qui a pu se passer. « La perte de notre jument nous cause un véritable préjudice affectif », s’émeut Olivier Durand. « On a eu Olympe toute petite, tellement petite qu’on pouvait la porter sur nos épaules. Cela faisait 15 ans qu’on l’avait. Je ne réalise toujours pas... », clame son épouse. Tous deux espèrent « que les réglementations soient appliquées » pour que le drame qu’ils ont vécu « ne se reproduise plus ».

« A partir du moment où un chasseur peut confondre une jument avec un sanglier, nous pouvons être horrifiés par l’idée que, demain, il puisse confondre un animal avec un enfant, affirme Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. Des mesures doivent impérativement être prises car en période de chasse nous sommes contraints de partager notre territoire avec des hommes armés ! »

La Fondation 30 Millions d’Amis partie civile

Le couple a déposé une plainte (que nous avons pu consulter, NDLR) à la gendarmerie de Castelnau-le-Lez (34). La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile dans cette affaire auprès du Parquet.

Concernant la distance minimale réglementaire à respecter lors de tirs effectués à proximité des habitations, il n’y a plus d’interdiction générale depuis 1982 en France. Il revient donc aux départements, voire aux communes, de la définir. Certains préfets fixent cette distance entre 150 et 200 mètres.

>> Partagez cette actu sur Facebook, Twitter et Google +

Dans l’Hérault, le principe qui prévaut est que : « Nul n'a la faculté de chasser sur la propriété d'autrui sans le consentement du propriétaire ou de ses ayants droit. » En pratique, c’est à chacun d’exprimer – sans ambiguïté –  son refus de voir chasser chez lui ; ce qu’Olivier Durand affirme l’avoir fait à plusieurs reprises. « Je les ai prévenu plusieurs fois et leur ai demandé de faire attention, peste-t-il. Ils le savaient... » En vain.

Un énième accident de chasse

« Si des chasseurs se rapprochent de votre propriété, appelez immédiatement les forces de l’ordre, avise Reha Hutin. Toutefois, dans le département de l’Oise, où les gendarmes se sont associés avec les chasseurs, nous vous souhaitons bonne chance ! N’hésitez pas à nous dire quelles suites ils donneront à votre demande. » Un antagonisme également relevé sur les réseaux sociaux à l’occasion de cet énième accident impliquant un chasseur.

Depuis l’ouverture de la saison 2017/2018, 38 accidents de chasse portant atteinte à des hommes (11 morts et 27 blessés) et 7 portant atteinte à des animaux domestiques, seraient d’ores-et-déjà à déplorer...

Commenter

  1. dracula 15/02/2018 à 18:59:17

    Les chasseurs comment pourrait-on les définir...? de CHAROGNARDS...D'ABRUTIS...D'IVROGNES...

    ILS ME REPUGNENT!!!!!!

    je suis de tout coeur avec vous ...Olympe tu es juste magnifique!!!En espérant que justice soit faite contre ces êtres que l'on dit humains??????

     

  2. chris1712 15/02/2018 à 12:45:15

    D'après les descriptions du drame, cela sent vraiment l'acte volontaire !!!! Certains chasseurs sont maladroits mais .... il y a des limites !!!!!

  3. chris1712 15/02/2018 à 12:45:08

    D'après les descriptions du drame, cela sent vraiment l'acte volontaire !!!! Certains chasseurs sont maladroits mais .... il y a des limites !!!!!

  4. papynature 14/02/2018 à 11:21:52

    je ne comprend pas que des chasseurs puissent venir si prés des habitations!!c'est une abération!!et ce quelque soit la chasse il devrait y avoir des limites au dela des quelles ce serait interdit

  5. Amiennoise@laposte.net 13/02/2018 à 13:05:15

    Pourquoi ces ... chasseurs continuent''ils à chasser ? On punit facilement la conduite des automobilistes SANS AVOIR TUER qu'elle justice !!!!! C'EST LE PERMIS DE CHASSE QUI DEVRAIT LEUR ÊTRE  SUPPRIMÉ mais rien pour ces criminels.QUI sera le prochain ? Un être  humain ? un chien, ? un chat ? Etc...

    Et ce Gouvernement ? Quant se décidera t'il à sortir une loi de protection des animaux ? 

    Je suis à 100% d'accord avec le commentaire de PATBERRY

  6. Loona77 11/02/2018 à 14:11:35

    Quand un sanglier ressemble-t-il à un cheval ? Quand on a trop abusé de la bouteille peut-être ?

    Ras le bol de ces t***** de chasseurs qui confondent tout et n'importe quoi ! Qu'ils s'abattent entre eux, rien à f******, mais qu'ils laissent nos animaux en paix !

  7. patberry18@gmail.com0 06/02/2018 à 14:25:48

    Bonjour,

    Faire respecter les lois dans notre pays ! ! ! Mais depuis des décennies, il me semble qu'il est interdit de pénétrer chez quelqu'un, oui ou non. Et conconfre un cheval avec un sanglier, je me demande si certains chasseurs ne fument pas la moquette avant d'aller se défouler ! Nous sommes contrôler au volant d'une voiture, alcootest, dépistage de produits stupéfiants, et pour des hommes armés. . . Non ! ! ! Aberration ! Et si un enfant avait été présent à côté de la pauvre Olympe, avec il aurait été confondu, lui, pour le poulain ? Je fais 1m75 et 80 kg, avec qui on va me confondre ? Un LAPIN !

     

     

     

  8. barique-daisy 02/02/2018 à 08:14:34

    il y a un truc qui me chagrine ce cheval a été tué dans son enclot. Putain mais c'est grave la! On vient chez vous pour buter vos animaux. Et qu'on me parle pas d'accident la. Les chasseurs oui on le sais ils font tous des apéros arrosé. ILs ont d'ailleurs tous la gueule d'ivrognasse et apres ils parte a la chasse. Moi ça me choque! jE SUIS DE TOUT COEUR AVEC LA FAMILLE! la photo de Olympe et Chico est magnique!

  9. LadyCoco 01/02/2018 à 20:40:26

    Amende, peine de prison ferme pour cet homicide et interdiction à vie de se servir d'une arme.

  10. titanne 01/02/2018 à 14:06:07

    les pauvres propriétaires ils doivent être dévastés quelle horreur!! mais sans blague les chasseurs osent nous servir un" il l a confondu avec un sanglier !!!!" c est une blague sans déconner il devait être bien festif l apéro confondre un sanglier qui doit faire entre 60cm et max110 au garrot avec une jument d au moins 170cm et ben ils se foutent vraiment de notre g....!! et maintenant ils aident les ge,ndarmes le monde tourne à l envers je vous dit!

    maintenant on arrête les conneries il faudra combien d actes dans ce genre pour leur ôter leur permis de chasse plus une  amende et du ferme pour de telle horreurs oui quand ça sera un enfant !!

    test d alcoolémie a chaque jour de chasse !