Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Une simple amende pour avoir maltraité 80 chats !

Justice16.06.2016

Une simple amende pour avoir maltraité 80 chats !

La Fondation 30 Millions d’Amis déplore et dénonce la piètre condamnation d’un homme qui a maltraité plus de 80 chats. Il écope d’une simple amende par le Tribunal de Grande Instance de Bobigny (93).

2 chats retirés en 2010 par la Fondation 30 Millions d'Amis. © Serrons-nous la patte

22 cadavres et 57 chats en détresse avaient été retrouvés en avril 2016 chez un homme à Rosny-sous-Bois (93). Alors qu’il devait comparaître pour « actes de cruauté » devant le Tribunal de Grande Instance de Bobigny, les faits ont été requalifiés en « mauvais traitements ». Ce sans-abri de 48 ans a écopé… d’une simple amende de 750 euros. Il a par ailleurs été condamné à quatre mois de prison ferme pour port d'arme prohibé et à une obligation de soins psychologiques (15/06/2016). Les animaux lui ont été confisqués définitivement.

Grande déception

« C’est décevant ! » commente maître Xavier Bacquet, avocat de la Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile. « Quand on voit le dossier et les photos cauchemardesques des chats, c’est incompréhensible ! Ce verdict est davantage dû à l’approche humaine de la juge qui a statué qu’au droit applicable » poursuit-il.

Le procureur, qui avait qualifié l’homme de « tortionnaire », avait requis six mois de prison ferme.

Rappel des faits

Le 21 avril 2016, plus de 80 chats dont 57 animaux en grande détresse et 22 cadavres étaient découvert dans une station essence désaffectée de Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. En plus de leurs terribles conditions de vie, les félins souffraient de diverses maladies et étaient sous-alimentés.

Quant aux cadavres, la décapitation de certains animaux attestaient d'actes de cruauté présumés.

Récidive ?

Auparavant, l’homme avait déjà été condamné pour des faits similaires. En effet, en novembre 2010, la Fondation 30 Millions d’Amis lui avait déjà retiré 26 chats avec l'association Serrons-nous la patte. Détenus dans une maison murée à Rosny-sous-Bois, les chats étaient tous malades et amaigris. Ils s’étaient nourris des cadavres de leurs congénères morts de faim et avaient été victimes de maltraitance. En 2012, l’homme avait été condamné pour « mauvais traitements » par le Tribunal de proximité de Bobigny (93), à une interdiction définitive de détenir des animaux et à une amende. Les animaux avaient été confiés définitivement à la Fondation.

Commenter

  1. symbouby 28/07/2016 à 19:26:42

    oh mon dieu c pas possible dans quel monde on vit ,voila pourquoi ces monstres en profitent ,si ils les aurait tuer peut etre il aurait pris quelque chose comme c une maltraitance ,la justice s'en foue complètement ,et apres on se pose des questions quelle honte quelle honte ,de toute facon il n'é pas le premer ni le dernier ,y'en a u pas mal mais la justice n'a pas fait ce qu'il fallait et ca continue:bravo la justice francaise il a payer que dalle ,il n'hésiterait pas de recommencer :

  2. ÉmilieJ 13/07/2016 à 20:02:53

    Un animal tue un humain et on l\'euthanasuie mais le contraire devient tout de suite moins grave on dirait. Je trouve inadmissible que de tel acte soit commis dans la société actuelle mais je trouve encore plus inadmissible que les personnes qui sont censées appliquer la justice soit capable d\'infliger à cet homme une simple amende. Puisque l\'animal est reconnu comme un être doué de sensibilité, les lois de l\'Homme devrait être appliquées aux animaux. Cet homme aurait donc était jugé pour ses CRIMES !

  3. valerie.duhutrel@orange.fr 13/07/2016 à 14:04:20

    honteux ! lamentable!

  4. papillon4712 12/07/2016 à 12:02:38

    Bonjour,

    Mais malheureusement pour la Justice les Animaux ne sont pas leur affaire ils s'en fichent, pour ma part les gens qui maltraitent ou torturent ne méritent pas de vivre, je le dis sans peur, si je vois quelqu'un maltraité un animal je le tue. Ces personnes la ne méritent pas de vivre. La Justice réveillez-vous ainsi que les partis politiques, remettez la Peine de Mort.

  5. Millie & Cie 05/07/2016 à 14:59:08

    Il faudrait peu être revenir sur la peine de mort 

  6. titefeeroyale@hotmail.fr 29/06/2016 à 23:24:01

    Alors une petite question, suite à la lecture de l'article et surtout au paragraphe "Récidive", sachant que ce dernier avait déjà été condamné pour des cas similaires, comment la justice peut-elle être aussi INCAPABLE (désolée j'adore les animaux je supporte pas qu'on leur fasse du mal) de faire suivre ses propres jugements ?! Je cite même la partie du texte " En 2012, l’homme avait été condamné pour « mauvais traitements » par le Tribunal de proximité de Bobigny (93), à une interdiction définitive de détenir des animaux et à une amende." Alors expliquez-moi comment ça se fait que la JUSTICE peut encore uniquement lui donner une amende de m* (soyons polis quand même) pour une telle cruauté ?!!!! :@

  7. AnimalLife 26/06/2016 à 22:06:36

    Et la loi de février 2015 alors ?\nJe cite: \"L\'animal est reconnu comme un être vivant doué de sensibilité et non comme un \"bien meuble\"\n

  8. Kévin Chapon 24/06/2016 à 22:34:55

    Cette homme n'a pas le droit de vivre!

  9. charena 21/06/2016 à 23:45:26

    une simple amende pour un si grand crime, j\'ai honte de faire partie de ce pays, personne n\'est d\'accord avec cette\"pseudo peine\" et pourtant il n\'aura rien de plus !! c\'est scandaleux, honte à la justice française !!

  10. GlooGloo 21/06/2016 à 11:21:27

    La loi qui reconnait les animaux doués de sentiments ne prévoit pas plus que ça comme sentence? Surtout que maltraitances sur 80 chats ce n\'est plus de la récidive mais de l\'obssession !