Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Insoutenable ! Des images d’animaux torturés dans un laboratoire allemand scandalisent

Des singes accrochés par le cou avec des harnais métalliques, c'est l'une des horreurs que l'on peut voir sur l'enquête vidéo dénonçant les pratiques d'un laboratoire allemand... /©Cruelty Free International - Soko Tierschutz

L’association allemande Soko Tierschutz et l’ONG Cruelty Free International ont révélé des images choquantes de singes, de chiens, de chats et de lapins maltraités dans un laboratoire allemand (11/10/2019). Une enquête qui relance la polémique sur l’application de la réglementation européenne concernant l’expérimentation animale. En France, la Fondation 30 Millions d’Amis milite pour le recours aux méthodes alternatives.

Des singes sanglés par le cou avec des harnais en métal, des chats aux pattes sans poils ou des beagles errant dans des cages tâchées de sang… Des animaux contraints d’inhaler ou de manger des quantités croissantes de substances toxiques pour déterminer les effets néfastes sur l’homme. Les images révélées par l’association allemande Soko Tierschutz et l’organisation Cruelty Free International (11/10/2019) sont glaçantes.

                                           Attention images choquantes / © Soko Tierschutz - Cruelty Free International

Singes maltraités, chiens malades, chats angoissés…

Ces scènes dignes d’un film d’horreur ont été tournées en caméra cachée entre décembre 2018 et mars 2019 au sein du laboratoire d’analyses pharmaceutiques et toxicologiques (LPT) dans la banlieue de Hambourg, en Allemagne. « Nos associations accusent ce laboratoire de ne pas appliquer correctement la législation européenne et allemande, explique à 30millionsdamis.fr Kerry Postlewhite, directrice des relations publiques à Cruelty Free International. En particulier, une non-adoption des méthodes pouvant réduire les souffrances et le stress pour les singes, les chiens et les chats. Par exemple, les singes ont été brutalement manipulés, sortis de leur cage et mis de force dans un appareil de contention. Ils affichaient un comportement stéréotypé et étaient fortement agités. Les chiens étaient très malades et dans un état pitoyable. Les chats étaient angoissés car ils ont été soumis à plusieurs injections. »

Des pratiques hors-la-loi

 

Chaque enquête révèle un récit similaire de misère et de mépris de la loi.

Michelle Thew, directrice à Cruelty Free International

 

Friedrich Mullen, porte-parole de Soko Tierschutz, ne décolère pas : « Le plus mauvais traitement a été réservé aux singes, enrage-t-il. Les macaques sont souvent utilisés pour des expériences sur des animaux chez LPT. Ils sont confinés dans de petites cages et dans des conditions exiguës. Beaucoup d’animaux ont développé des tendances compulsives et on les voit tourner en rond. » Outre les singes, le lanceur d’alerte témoin de ces méthodes affirme avoir également assisté aux expérimentations sur des chiens, des chats et des lapins. « Notre enquête a mis au jour des souffrances angoissantes pour les animaux, des soins inadéquats, des mauvaises pratiques et des infractions aux lois européennes et allemandes, condamne Michelle Thew, directrice à l’ONG Cruelty Free International. Nous appelons à la fermeture de ce laboratoire mais aussi à un examen approfondi de l’utilisation d’animaux dans les tests de toxicité réglementaires en Europe. Chaque enquête révèle un récit similaire de misère et de mépris de la loi. »

La réglementation européenne insuffisante ?

De nombreuses voix s’élèvent pour demander une révision de la directive 2010/63/UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques et censée empêcher ces maltraitances. Plusieurs associations de protection animale, dont la Fondation 30 Millions d’Amis, ont demandé un ‘’réexamen’’ de cette directive estimant qu’elle ‘’ne permet ni une protection efficace des animaux utilisés à des fins scientifiques et éducatives ni une réduction significative de leur nombre. Elle ne se donne pas non plus les moyens de soutenir le développement et la mise en œuvre des méthodes alternatives (non animales)’’. En contrepoint, la Commission européenne devrait présenter un rapport sur la mise en œuvre par les Etats membres de l’Union européenne de cette directive.

 

La directive n’est justement pas assez directive.

Muriel Obriet (EELV)

 « Le problème est que la directive n’est justement pas assez directive, critique Muriel Obriet, référente expérimentation animale à la commission condition animale d’Europe-Ecologie-Les Verts. Nous n’avons pas mis en place les mesures suffisantes pour l’appliquer. Beaucoup de formules affaiblissent la portée des articles. Il n’y a aucune indication sur la manière dont les dispositions sont prises par les Etats membres. Sans parler du fait que la commission européenne ne déclenche pas ou peu de procédure d’infraction. »

La France (très) mauvaise élève concernant l’expérimentation sur les animaux

D’après les derniers chiffres de Cruelty Free International pour 2017, l’Allemagne est le plus grand utilisateur déclaré d’animaux dans l’Union européenne avec 2 068 813 expériences effectuées sur des animaux. Derrière l’Allemagne, on retrouve au coude-à-coude le Royaume-Uni avec 2 millions et… la France avec 1,914 million. La France est également première dans la catégorie des expérimentations dites sévères avec 17,1% du total des procédures en 2017. Entre 2014 et 2017, il y a eu une augmentation de 86%. De même, l’Hexagone est en tête des expérimentations sur les primates non humains (PNH) avec 3 746 utilisés en 2017, qui comptent parmi les 10 787 PNH utilisés par les trois plus gros consommateurs (France, Allemagne, Royaume-Uni), ces derniers représentant 90% de l’ensemble des pays membres de l’Union européenne.

Commenter

  1. AliiceJ14 31/10/2019 à 22:51:29

    Et la vérité on la connais aussi, les test sur les animaux ne valent rien, même entre humain il ya des personne qui supporte des substance et dautre non, tout ceci n'est que de la maltraitance pour qu'il ce fasse de l'argent avec leur soit disant test, cest indiscutable, il doivent payer maintenant et jespere que un jour les gens arrêteront de croire de tel stupidité et que cest centre serons du passé..

    PS : les personne qui travail dans ce genre de lieu, vous appelez sa des scientifiques ? vraiment ? moi j'appelle sa des bourreaux, des criminelles impunis..

    Et puis si on fait déjà cela aux animaux et que cela ne s'arrête pas et continu de ce concevoir, vous penser vraiment que cest ^scientifique^ aurais problème a prendre de vrai personne, vos familles, après tout on peu pas savoir ce que ce monde nous réserve quand on le laisse dans ce genre de mains.

  2. asmae 23/10/2019 à 12:10:13

    dégoûtant ! ca m'attriste tellement, ses humains sont horribles, le peu de personne qui peuvent faire de bonne actions me donne au moin un peu d'espoir en ce monde que les humains ont detruis a leurs arrivés, il ne respect rien ! la nature aurait bien fait de ne pas nous accueillir

  3. ManonG11 21/10/2019 à 10:53:00

    C’est inadmissible d’affliger de telles souffrance à ces animaux! Au XXIe siècle il faudrait évoluer et changer ces façons de faire...

  4. humanimal31 19/10/2019 à 12:02:49

    Slt à tous. La recherche médicale est importante et fait des progrès chaque année. Nous sommes au 21ieme siècle, pourrait on enfin développer d'autres façons de tester ces decouvertes qui vont nous soigner où nous guérir, mais au détriment d'autres êtres vivants qui souffriront le martyr? J'ai du mal à croire que dans un monde où "l'argent roi" coule à flots pour des futilités ou aussi comment exterminer son voisin (commerce des armes), ne pourrait il pas plutôt servir au bien être de tous? Comme disait MLK: "I have a dream' !!!!!

  5. AnneV 19/10/2019 à 10:01:52

    Certains vous diront "Il faut bien ces expériences pour sauver des vies humaines" !! Primo, rien ne dit que ces horreurs sauvent quelqu'un, les tests substitutifs souvent plus fiables, pourraient être largement plus développés ! Quand on constate le nombres de scandales liés à des madicaments testés sur des animaux, cela laisse sceptique ! Secundo, faire souffrir et mourir, de façon atroce des millions d'êtres non-humains (donc, proche de nous) pour soi-disant, sauver d'autres êtres humains, c'est un calcul très "humain" (nous d'abord, qu'importe les autres).......Quant au Téléthon et ses expériences plus que contestées, il faudrait changer leur logiciel !! Les dons fondent comme neige au soleil !!

  6. Patoche95 19/10/2019 à 09:37:35

    Je ne trouve pas de mots, je ressens juste le besoin de vomir. Vomir toute cette barbarie.

    Mais ouvrez les yeux ! Tout ceci au final rapporte beaucoup trop d'argent pour que le gouvernement et nos dirigeants agissent dans le bon sens ! Arrêtons d'être naïfs ! Si ça ne rapportait pas, ça n'existerait pas !!!

    J'ai honte, honte pour tous ces gens, dirigeants, directeurs de laboratoire, manipulateurs, et tant d'autres d'être un ETRE HUMAIN.

    Je suis allée à Auschwitz et Birkenau où j'ai été dévastée par la barbarie humaine et aujourd'hui, en 2019, rien n'a changé l'homme reste un homme...

     

  7. brooklyn177 19/10/2019 à 01:13:35

    La France, également champion du monde de l’abandon. Décidément la France fait parler d’elle !

  8. PecheMelba09 18/10/2019 à 08:19:17

    cest inhumain !!! fermer se laboratoire sauver les animaux et condamné tout les employés et le directeur avec de vrai sanction !!!!

    j ai pleurer en voyant cela cest de la pure barbarie ....

  9. eva.pipine 17/10/2019 à 20:50:14

    c est scandale de faire sa a des animaux

  10. AnneV 17/10/2019 à 20:27:04

    La "bête" ? C'est qui ? Nous, bien sûr !! Mais notre arrogance et notre bêtise cruelle ne veut pas le savoir, notre espèce me fait honte......