Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Buzz

Expérimentation animale : des tests toxicologiques sur des cellules sont un succès !

© Yaroslav Pavlov - Fotolia.com

Se passer de l’expérimentation animale, c’est possible ! Des chercheurs américains viennent d’utiliser avec succès une méthode reconnue comme alternative à la vivisection. 30millionsdamis.fr fait le point.

Preuve supplémentaire que les tests sur les animaux peuvent être remplacés : des chercheurs américains de l'Institut national de la santé de Bethesda ont fait état de la réussite d’une de leurs études qui utilise des cellules humaines pour définir le niveau de toxicité de composés chimiques (Publiée le 26/01/2016 dans la revue Nature Communications).

Ces chercheurs ont étudié l'effet de plus de 10.000 composés chimiques tels que des pesticides, des produits chimiques industriels, des additifs alimentaires et des médicaments sur des cellules. Disposant ainsi de près de 50 millions de données, ils les ont combinées avec les caractéristiques des produits chimiques pour définir des modèles mathématiques reliant composés chimiques et effets sur la santé.

Les résultats obtenus grâce à leurs modélisations ont été comparés à ceux précédemment obtenus à l’occasion d’essais sur des animaux ou à des expositions d'êtres humains. Les chercheurs ont pu observer que les résultats correspondent, ce qui fait de ce mode opératoire une véritable alternative à l'expérimentation animale ! « Ce qui est intéressant ici, c'est que l'étude comparative a été réalisée à une très grande échelle, sur un large éventail de composants. Cela confirme que les résultats émanant de cellules humaines sont toujours plus intéressants car ils donnent une réponse adaptée à notre espèce (l'humain) alors qu'environ 80 % des tests sur animaux dans le cadre de la toxicologie ne se confirment pas lors du passage à l'humain. » note Arnaud Gavard, porte-parole de l'association Pro Anima.

Les méthodes alternatives sont au point

En Europe, 11,5 millions d'animaux sont utilisés chaque année pour des expérimentations dont 11 % d'entre eux sont dédiés aux tests de toxicologie. Si l’on poursuit la vivisection sans recourir aux méthodes substitutives « il a été calculé qu’il faudrait sacrifier 54 millions d’animaux pour ces tests durant la prochaine décennie » indique Florence Burgat, philosophe.

Pourtant, de nombreuses méthodes substitutives existent et sont efficaces. C’est le cas de la toxicogénomique (dont on parle ici), de la bio-ingénierie ou encore de l’imagerie médicale…
Depuis quelques années, la Fondation 30 Millions d’Amis finance par exemple le test Valitox®, programme de recherche toxicologique initié en 2007 avec Pro Anima. Ce test utilise la technique de fluorescence qui crible de rayons lumineux des cellules humaines pour déceler l’éventuelle toxicité aiguë d’une substance.

La Fondation 30 Millions d’Amis lutte aussi pour mettre fin au calvaire des animaux utilisés pour l’expérimentation en coopération avec le GRAAL, en recueillant des animaux rescapés des laboratoires.

Commenter

  1. AnimalLife 01/07/2016 à 23:04:58

    Et bien enfin quelque personne qui ont ENFIN compris que les animaux n\'étaient pas des vulgaires jouets !

  2. ndgst2010@yahoo.fr 11/02/2016 à 18:41:32

    Enfin il serait grand temps qu'on n'utilise plus les animaux à des fins de torture,  vivisection dépassée et doit être banie à jamais des laboratoires scientifiques et merci aux Américains d'avoir ajouté ce commentaire si intéressant, adieu la souffarnce une fois pour toute  pour nos amis si passionnants

  3. catsfriend 11/02/2016 à 15:33:14

    Cela fait déjà un moment que nous entendons parler de cette méthode, et j'espère qu'elle va enfin très prochainement remplacer ces expérimentations cruelles sur les animaux. Mais néanmoins le commerce des animaux de laboratoire est très lucratif, et je pense que ceux qui le pratique ne sont pas près à lâcher l'affaire...

  4. lullu 10/02/2016 à 22:55:35

    Je ne suis pas scientifique mais j'ai déjà entendu dire que l'expérimentation animale était inutile et pouvait être avantageusement remplacée par d'autres méthodes, et malheureusement, cela n'a pas eu lieu... Je crains que cette nouvelle avancée ne change pas les "habitudes" de sitôt...