Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Fin de la vivisection : la Commission européenne va trancher

Visuel d'illustration. © jorisvo - Fotolia.com

La pétition « Stop vivisection » relayée par la Fondation 30 Millions d’Amis a récolté plus d’un million de signatures. Cette initiative a fait l’objet d’une audience publique au Parlement européen. L’occasion pour les associations de protection animale d’exposer leurs arguments.

Vous avez été plus d’1,1 million à rejoindre l’initiative citoyenne « Stop Vivisection » largement relayée par la Fondation 30 Millions d’Amis et soutenue par l’association Antidote Europe. Grâce à votre mobilisation, cette initiative citoyenne va permettre de débattre de l’expérimentation animale aux plus hautes instances. En effet, la Commission Européenne a organisé une audience publique au Parlement européen le 11 mai 2015 où elle a invité les associations de protection animale.

A l’issue de ces débats, l’exécutif européen « décidera ensuite », probablement au mois de juin, soit d’agir pour mettre fin à l’expérimentation animale, soit « de ne pas agir du tout » est-il indiqué dans le communiqué de presse de la Commission (04/03/2015). Cette audience publique a permis aux associations de protection animale d’exposer leurs arguments pour faire cesser la vivisection. Pour André Ménache, directeur d’Antidote Europe, « c’est une opportunité d’exposer une argumentation scientifique contre l’expérimentation animale. Notre plus grand défi actuellement, c’est de faire comprendre aux députés et au public que nous possédons déjà la technologie pour remplacer les tests sur animaux ».

Quelles sont les suites possibles ?

L’actuelle directive 2010/63/UE a posé quelques bases notamment la « capacité des animaux à éprouver et exprimer de la douleur, de la souffrance, de l’angoisse et un dommage durable ». Mais aujourd’hui Stop Vivisection espère la mise en place d’une nouvelle directive : « La directive actuelle est déjà dépassée compte tenu des connaissances les plus récentes par rapport aux différences génétiques entre les animaux et les humains. Il faudra donc la remplacer par une directive sans recours aux tests sur animaux en ce qui concerne la santé humaine. » explique André Ménache. En effet, la directive 2010/63/UE affirme que « l’utilisation d’animaux vivants demeure nécessaire pour protéger la santé humaine et animale ainsi que l’environnement ». Une déclaration qui ne tient pas compte des dernières avancées concernant les méthodes alternatives qui peuvent totalement remplacer les tests sur animaux.

Par ailleurs, pour André Ménache, la directive 2010/63/UE « trahit à la fois les animaux et les associations de protection d'animaux. D'un côté, cette directive permet aux chercheurs d'infliger des douleurs "sévères" qui mènent souvent à la mort de l'animal. De l'autre côté, elle dupe le public en instituant des "commissions pour le bien-être de l'animal" alors que ces commissions favorisent l'expérimentation animale aux méthodes substitutives sans animaux ».

La fin de l’expérimentation

La fin de l’expérimentation animale en Europe serait-elle suffisante ? Ce serait déjà un grand pas car on dénombre près de 11,5 millions d’animaux tués dans les laboratoires européens en 2011*. Cependant, il semble que les Etats-Unis dépassent de loin l’Europe en termes d’utilisation d’animaux pour la science : un rapport de l’Assemblée nationale française avançait qu’entre 22 et 25 millions d’animaux par an étaient utilisés rien qu’aux Etats-Unis en 2009. Une législation européenne serait donc très utile mais elle ne signifierait pas pour autant la fin de l’expérimentation animale. Mais espérons que l’engagement de l’Europe devienne un modèle à suivre !

* Selon le 7e rapport de la Commission Européenne du 5 décembre 2013

Commenter

  1. Contre les ani 29/04/2016 à 17:34:26

    Bah si t'es pas content tu n'as qu'à aller prendre leurs placent en laboratoire, je te rassure tu sera bien content que la vivisection ai permis de trouver un remede si tu as une maladie grave, donc ne plaint pas les animeaux (en plus ils ne sont élever que pour les recherches scientifiques, pour sauver ta vie)

  2. rosyetdany@gmail.com 15/05/2015 à 01:36:11

    l'expérimentation sur nos amis les animaux ne fait pas avancer la science elle ne fait que montrer a quelle extrémités les pseudos savant médecins chercheurs ect se servent de la sois disant recherche pour le bien de nous humain mais moi je dis nous ne valont pas la souffrance la peur et la mort d'un seul animal  pour une sois disant recherches qui fait un pas en avant pour 3 en arrière  et n'est en definitive que la seule façon qu'ont ces gens de sacrifier ces pauvres bête et montrer la cruauté dont ils sont capables en sachant bien sur que personnes n'ira le leur reprocher vu que c'est cachés au plus grand nombre  ce ne sont en définitif que des gros frustres qui s'en prennent aux animaux qui ne sont pas en mesure de se défendre et font montre d'une cruautés sans nom et on appelle ça la science et la recherches pffff  quelle honte et honte a eux tous