Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Protestations contre l’agrandissement d’un élevage de singes destinés aux laboratoires

Photo d'illustration : © gaechka - Fotolia.com

Les défenseurs des animaux protestent contre l’extension de la primaterie de Niederhausbergen (Alsace) où 800 singes sont destinés à l’expérimentation animale. La Fondation 30 Millions d’Amis demande officiellement la suspension de l’autorisation délivrée par les autorités françaises.

C’est grâce à l’intervention de la députée du Haut-Rhin Arlette Grosskost (UMP) que la question a récemment été soulevée dans les rangs de l’Assemblée nationale. Un arrêté préfectoral a autorisé, en juillet 2014, l’agrandissement de l’élevage de Niederhausbergen (Bas-Rhin), déjà très décrié par les défenseurs des animaux où des centaines de singes vivent avant d’être acheminés vers des laboratoires. Le projet d’extension vise à doubler la capacité d'accueil de 800 à 1 600 animaux ! Une nouvelle qui a déclenché la colère et l’incompréhension des associations de protection animale car il contredit totalement la règle des 3 R - réduction, raffinement, remplacement - de l’Union européenne.

La directive 2010/63/UE demande en outre aux pays membres de réduire le nombre d’animaux de laboratoire et de privilégier les alternatives. « Une position claire que ne semble pas souhaiter respecter les pouvoirs publics français aujourd’hui, affirme Reha Hutin Présidente de la Fondation Millions d’Amis. L‘objectif de cette directive est d’épargner de terribles souffrances aux animaux de laboratoire dès que cela est possible. L’extension de cet élevage est donc en totale contradiction avec la règlementation européenne. Force est de constater que la violence envers les animaux est toujours de mise ! »

« Méthodes plus fiables » que l’expérimentation

Des centaines de macaques, mais aussi des ouistitis et des lémuriens de Madagascar - une espèce menacée à l’état sauvage - sont ainsi promis à d’atroces souffrances. « D’abord à cause de la vie en captivité, puis du fait des expériences qu’ils vont subir » explique André Ménache. Des souffrances qui, pour le directeur d’Antidote Europe*, ne vont en rien faire avancer la recherche scientifique : « Beaucoup d’expériences sont menées au nom de la recherche fondamentale, précise-t-il. Or la recherche fondamentale est surtout de la curiosité. »

Quant aux nécessités médicales, elles sont balayées d’une main par André Ménache. « Il n’y a aucune raison d’utiliser les animaux à l’heure où nous possédons des méthodes bien plus fiables... D’autant plus qu’il est prouvé rigoureusement et scientifiquement qu’aucune espèce n’est un modèle biologique pour une autre. » Antidote Europe - cité par Planeteanimaux.com - rappelle que le chimpanzé, cité comme référence car proche biologiquement, « est immunisé contre le SIDA et peu incommodé par le virus de l’hépatite B ». Des conclusions qui montrent que les animaux ne sont plus désormais des modèles adaptés pour la recherche médicale.

Puissance des lobbies

De nombreuses alternatives existent, à l’instar de la biologie cellulaire, la toxicogénomique, la bio-ingénierie, la recherche in vitro, l’imagerie médicale… « Mais ces méthodes sont mal connues de nos concitoyens qui pensent que l’expérimentation animale reste un mal nécessaire » regrette André Ménache. La faute en incomberait aux puissants lobbies guidés par les laboratoires de recherche, qui seraient responsables de cette désinformation. « Les budgets en communication sont très conséquents, explique le militant. Avec un raisonnement extrêmement simpliste, ils parviennent à convaincre nos gouvernants de la pérennité de l’expérimentation animale ».

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui finance des méthodes substitutives à l’instar de Valitox, appelle chacun à signer sa pétition en faveur d’une interdiction définitive de l’expérimentation animale. Elle rappelle que 12 millions d’animaux sont sacrifiés chaque année sur l’autel de la recherche dans le monde, et que la France demeure, aux côtés de l’Angleterre et de l’Allemagne, l’un des trois plus grands « utilisateurs » d’animaux dans les laboratoires de l’Union européenne.

*Comité scientifique à but non lucratif, créé en 2004 par d'anciens chercheurs du CNRS, qui promeut des méthodes de recherche scientifique fiables et modernes

Commenter

  1. launiko 10/02/2015 à 21:41:31

    J'ai HONTE pour eux! Comment peut on faire sa à ses annimaux sans défense?!

    J'espère qu'un jour toute cet cruauté ne fera plus partis de ce monde...

    Hélas j'en doute même si je l'espère très fort.

  2. 88 27/01/2015 à 18:12:39

    coudonc sa va tu finir un moment donner cette torture d'animaux tout bord tout cote....ailles les supposer humains...ou plutot les appeler les monstres a 2 pattes...arreter de maltraiter les animaux..le reste du monde en on rat le bol de vous voir aller...j'espere qu'un jour c'est la race d'inhumains que vous etes qui va se faire maltraiter comme vous leur avez fait....gang de crisse de pas de coeur...arreter de nuire et detruire la planete...aller directement en enfer a votre mort

  3. miss-doriane95@outlook.com 27/01/2015 à 18:07:04

    C'est franchement degeulasse et honteux d'autoriser ca !! franchement c'est pauvre bétes ne mérite pas qu'ont les torture gratuitement pour ' le besoin de l'homme ' ... imaginé la situation en sens inverse ... sa me ferai bien rire de voir votre réaction ... ce monde  tombe vraiment  dans la plus  grand honte ... que l'histoire a connu .. merci la france ... pfff j'ai honte 

    NON au massacre des animaux ... NON  a  la maltraitance ... !! 

  4. bobbyh 27/01/2015 à 16:57:23

    Est-ce qu'il y a une pétition qui circule?  Sinon, il en faut une SVP

  5. lelbiaroise@hotmail.com 27/01/2015 à 13:12:52

    nos dirigeants font tous machine arrière. Et cela est vraiment inacceptable. Les sénateurs reviennent sur la décision de considérer les animaux comme des êtres vivants doués de sensibilité, les considèrent à nouveau comme des meubles. Mais, c'est vraiment du n'importe quoi, à croire que gagner de plus en plus d'argent en massacrant les animaux est essentiel. Mais, tous les animaux souffrent comme vous et moi. Comment faut-il vous le faire comprendre. Il n'y qu'à se connecter sur Facebook, pour avoir les cheveux qui se dressent sur la tête quand vous signez des pétitions contre la maltraitance animale. Le monde est venu fou, la France est devenue folle. Il y a beaucoup plus de personnes qui ont le coeur en béton. Mais, réveillez-vous, cela ne peut plus durer.....

  6. xavyak54270@hotmail.fr 27/01/2015 à 12:25:31

    mais quel pays d arrieré nous vivons!!!

  7. franckluca94@hotmail.fr 27/01/2015 à 10:18:11

    Je suis revolté !!! Que peut on faire ? Est ce qu une petition circule ? 

  8. didinne02@live.fr 27/01/2015 à 09:33:40

    Quelle honte cette autorisation et naturellement je suis contre à 100%. Par contre je suis d'accord à 300% de mettre les personnes ayant donné cette autorisation dans les cages et de faire ces expérimentations sur elles...