Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Expérimentation animale : où en est la méthode alternative Valitox ?

De nos jours, seulement une cinquantaine de méthodes alternatives ont été acceptées. /© Fotolia-Mouse. BillionPhotos.com

A l’occasion de la récente parution d’un article sur le test Valitox dans la prestigieuse revue NATURE, la Fondation 30 Millions d’Amis, qui soutient le projet depuis le début, fait le point sur l’état d’avancement de cette méthode alternative à l’expérimentation animale.

Plus de 12 millions d’animaux sont sacrifiés chaque année sur l’autel de la Science en Europe. Pourtant, il est tout à fait possible de remplacer le modèle animal par des méthodes substitutives. La Fondation 30 Millions d’Amis a co-financé -à hauteur de 55 000 euros - le test Valitox, programme de recherche toxicologique initié en 2007.

Qu’est-ce que Valitox ?

Valitox est un test qui permet de déceler l’éventuelle toxicité aiguë d’une substance sans utiliser d’animaux. Il est réalisé sur des cellules humaines en culture. Pour cela, il utilise la technique de fluorescence qui crible de rayons lumineux des cellules humaines. Après de multiples manipulations, seules les cellules menacées réagissent en réfléchissant la lumière alors que les cellules saines l’absorbent.
Mise au point par le professeur Jean-François Narbonne et Christophe Furger, chercheur en biologie cellulaire, cette méthode peut remplacer certains tests en toxicologie et écotoxicologie dans les domaines pharmaceutiques, cosmétiques, alimentaires, agrochimiques et des substances chimiques.

Cette technique in vitro, qui préserve les animaux, est extrêmement efficace : on estime que la prédictivité de Valitox pour la toxicité aigüe pour l’Homme est de 82 % contre 65 % et 61 % pour les tests réalisés respectivement sur les souris et les rats.

Valitox : où en sommes-nous ?

Chaque nouveau protocole doit d’abord été validé par l’ECVAM, le Centre Européen de Validation des Méthodes Alternatives. Actuellement, le test Valitox est toujours en examen à l’ECVAM, ce qui signifie qu’il ne peut pas encore être utilisé. Une parution en décembre 2017 dans la prestigieuse revue internationale NATURE devrait faire avancer le processus de validation : « Cette publication fondamentale explique les mécanismes cellulaires en jeu dans la mise en œuvre du test alternatif. C’est ce type d’information qui permet actuellement aux organismes de validation, comme l’ECVAM sur le plan européen, de cibler les domaines réglementaires (Guidelines OCDE) sur lesquels les méthodes alternatives peuvent s’appliquer. »  détaille Christophe Furger.

Aujourd’hui, une cinquantaine de méthodes alternatives seulement ont été acceptées.

Valitox repose sur la technique de la fluorescence. © Pixabay.com

Une longue histoire

Depuis 2007, le test Valitox a dû passer plusieurs étapes. Retrouvez les grandes dates de son avancement :

  • 2006-2011 : recherche et développement de la technique.
  • 2007 : financement par la Fondation 30 Millions d’Amis à hauteur de 43 000 euros
  • 2009 : publication dans la revue scientifique Altex et présentation au Congrès mondial sur les méthodes alternatives
  • 2011 : dépôt du dossier Valitox auprès de l’ECVAM, le Centre Européen de Validation des Méthodes Alternatives.
  • 2014 : nouveau dépôt du dossier auprès de l’ECVAM après la mise en conformité demandée
  • 2015 : nouveaux échanges techniques avec l’organisme de validation ECVAM
  • 2016 : la Fondation 30 Millions d’Amis participe une nouvelle fois au financement de Valitox, à hauteur de 12 000 euros.
  • 2017 : parution sur le test Valitox dans la prestigieuse revue Nature.

Pour une interdiction définitive de l’expérimentation animale >>

Commenter

  1. lolipope94@gmail.com 01/05/2018 à 14:48:33

    Mais que faut il faire pour que cela s arrête pour quoi ces pu..... de labos continus comment les gens qui y travaillent peuvent faire ces expériences en sachant que cela ne sert à rien qui il y a d autres alternatives, il faudrais diffuser les noms des Lobos qui pratiquent l expérience animal pour pouvoir les boycotter

  2. mugiwara76000 26/04/2018 à 17:40:01

    Ça fait plusieurs années qu\'à été démontré qu\'on pouvait utiliser d\'autres moyen que la vivisection. De plus, l\'expérimentation animale est très loin d\'être fiable. Chaque espèce à ses particularités physiques, génétiques, cellulaires. Pourquoi dans ce cas assassiner tous ces animaux ?

  3. rosarno 25/04/2018 à 10:34:35

    Lamentable tellement triste a l époque ou nous sommes utilisé encore des animaux pour toutes les expériences il y a sûrement d autres moyens peut être plus coûteuses alors c est plus rentable de tuer et faire souffrir tous ces pauvres animaux sans défenses

  4. Bandy86 24/04/2018 à 21:24:11

    Encore de la souffrance animal, ils ne peuvent pas faire leurs expériances sur ceux qui ont tués ou violés...... Je trouverai du monde ..... ceux qui tuent avec des attentats, ou gratuitement sans raison valable comme pour Maélys et d'autres, les prisons en sont pleines

  5. totoml 24/04/2018 à 20:30:29

    Bravo et merci à vous pour cette lutte. Les animaux n’ont pas à servir de cobayes ! Vite que la méthode alternative Valitox soit adoptée définitivement !