Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

Chats brûlés à l’acide à Bagnolet : la Fondation sera partie civile

Un des chats brûlés par aspersion d'acide. © Ecole du Chat Libre de Bagnolet

A Bagnolet (93), plusieurs chats ont été retrouvés gravement brûlés à l’acide. Alors que l’enquête est toujours en cours, la Fondation 30 Millions d’Amis s’est saisie du dossier et sera partie civile.

« C’était horrible, insoutenable » explique Colette Girardot, directrice de l’Ecole du Chat Libre de Bagnolet, une structure soutenue depuis de nombreuses années par la Fondation 30 Millions d’Amis. En l’espace de quelques jours entre fin février et mars 2016, elle a retrouvé 4 chats brûlés par aspersion d’acide, dans un quartier de cette commune de Seine-Saint-Denis limitrophe de Paris : « Tout a commencé par l’appel d’un témoin qui nous a expliqué avoir entendu les hurlements d’une chatte à l’agonie. Lorsque je suis arrivée sur place pour tenter de récupérer l’animal, je me suis rendue compte que c’était très grave. La chatte avait 50 % de son corps brûlé… y compris la tête ! Le vétérinaire qui l’a examiné a bien vu qu’elle n’y survivrait pas et nous avons dû abréger ses souffrances ».

3 autres cas similaires

Malheureusement, cet horrible scénario se répétera plusieurs fois. Un jeune garçon alerte l’association qu’il a perdu son chat Moustache. Retrouvé quelques jours plus tard, le félin porte « des marques de brûlures cutanées au 3e degré sur toute la ligne dorsale ce qui représentait environ 40 % de la surface corporelle » précise le vétérinaire dans son rapport. Idem pour Kiwi et Fleur, deux autres chats, eux aussi brûlés au 3e degré sur une grande partie de leur corps. Cette fois, le vétérinaire réussit à les opérer.

Les chats traumatisés

Les trois animaux opérés ont dû observer une grande phase de convalescence et recevoir de nombreux soins. Ils garderont des séquelles à vie.

Moustache sera prochainement rendu à son jeune propriétaire, Kiwi est en famille d’accueil et Fleur est toujours sous surveillance médicale.

L’Ecole du Chat Libre de Bagnolet a déposé une plainte contre X et fait appel à la Fondation 30 Millions d’Amis pour l’aider dans la procédure. La Fondation a réglé tous les soins vétérinaires et sera partie civile si un procès a lieu.

Commenter

  1. karine2476.kg@gmail.com 11/07/2016 à 21:21:54

    Si,il y a des témoins allez le dire à la fondation, pas la peine d'aller chez les flics...C'est important, ce n'est pas de la délation mais de l'aide pour retrouver les coupables où le coupable ...Assez laisser nos animaux domestiques et autres en PAIX ..ILS ETAIENT SUR TERRE BIEN AVANT NOUS ...

  2. chatigrou 30/05/2016 à 18:59:42

    Ces s***** doivent etre jugés pour acte de barbarie sans la mention animaux ,il ny a pas d'escuses quand on fait de tel attrocités à des étres vivant innocent . Animaux ou humains c'est pareil, ils ressentent la douleur comme nous ,alors pourquoi un acte de barbarie doit étre jugé différement lorsqu'il est commis sur un animal . Ce qu'il faut retenir c'est la cruauté,l'absence total de compassion ,la perversité de tel acte.Aujourd'huit ce sont des chats ,hier c'était peut etre des lézards demain ce serat votre enfant.3 ans et 30 000 euros d'amende c'est bien trop peut pour de tel attrocité. Notre société banalise la violence à travers des films ou des jeux vidéos ou la mort et la souffrance sont de mises,pauvre société tu es vraiment malade.

  3. phoenix35 03/05/2016 à 23:05:12

    J'espère que ces monstres seront retrouvés et sévèrement condamnés !

    Ils mériteraient qu'on les aspèrge également d'acide !!

  4. fauve37 26/04/2016 à 18:24:29

    D'accord avec CHATOUMINOU: c'est triste à dire, mais on devrait faire la même chose à ce ou ces individus!

  5. Emy2104 23/04/2016 à 01:34:48

    Honteux! Il y a aucuns mots pour définir la méchanceté humaine tout simplement, que justice soit faite. 

  6. catsfriend 21/04/2016 à 15:42:06

    Ces actes barbares se font de plus en plus fréquents. Il y a urgence à ce que les juges prennent contre les tortionnaires qui sont retrouvés (car hélas c'est loin d'être toujours le cas) des sanctions exemplaires, car la cruauté va se banaliser et c'est tout à fait inadmissible et intolérable.  Et puis sinon, quelle crédibilité pour la justice?

     

  7. colette.friant@hotmail.com 20/04/2016 à 16:36:52

    monsieur les juges ,  meme sanction  pour les actes commis par ces irresponsables dégénérés

  8. chatouminou@yahoo.fr 20/04/2016 à 15:44:51

    on devrait faire la même chose à ces individus là qui ne méritent aucun respect, aucune considération et aucune excuse !!!!!

     

  9. lety77 19/04/2016 à 23:34:04

    Devant une telle barbarie, la question à se poser est la suivante : "qui peut être capable d'exécuter de tels actes" ?.

    Une jouissance très caractéristique aux demeurés incultes et primaires est le seul ressenti des ces "avatars" !!! Les persécuteurs, quels qu'ils soient, méritent une punition exemplaire, car il ne faut surtout pas se retrancher derrière la pseudo justice de ce pays !! Une seule réponse devant autant de cruauté : "exécution en place de Grève"... ne serait-ce que pour venger TOUS les petits êtres, qui ne possèdent RIEN pour se défendre !! Des expéditions punitives seraient les bienvenues !! A quand le changement ?....

  10. hacquard.herve@neuf.fr 19/04/2016 à 21:05:24

    Il faut être un monstre pour faire de telles choses ! Les chats ne sont pas aimés, et certains leur font du mal. Ce sont de grands malades et des lâches. Je promène mes chiens, et je constate que les chats se font rares alors que quand je suis arrivée, il y en avait. Régulièrement, des personnes mettent des affiches car ils recherchent leur chat. Un chat ne disparait pas comme ça. Où passent-ils ? Même le fait de nourrir de pauvres chats errants, abandonnés ou nés alors qu'ils n'y sont pour rien mais parce que l'humain n'a pas fait son devoir de castrer ou de stériliser, dérange beaucoup de gens. A croire que cette planète n'est faite que pour l'humain.