Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Législation

Le gouvernement autorise des chasses cruelles d’oiseaux en déclin !

1200 vanneaux huppés pourront être tués dans le département des Ardennes pendant la saison de chasse 2021/2022... Une espèce pourtant quasi-menacée ! ©AdobeStock

Le ministère de la Transition écologique et solidaire vient de publier au Journal Officiel huit arrêtés autorisant le piégeage traditionnel d’oiseaux sauvages. La Fondation 30 Millions d’Amis dénonce ces décisions qui s’affranchissent totalement de l’effondrement de la biodiversité et qui sont, de surcroît, en totale contradiction avec la justice française ou européenne et l’opinion publique.

C’est officiel ! Huit arrêtés autorisent, pour la saison 2021-2022, la chasse traditionnelle d’oiseaux sauvages, pour la plupart en déclin continuel en France et en Europe…

Près de 115 000 oiseaux pourront être tués

Dans le département des Ardennes, ce ne sont pas moins de 1200 vanneaux huppés, 30 pluviers dorés et 5800 grives ou merles noirs qui pourront être tués, les uns « au moyen de filets » et les autres « au moyen de lacs ».

Dans le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques et la Gironde, le nombre d’alouettes des champs pouvant être capturées à l’aide de « matoles » (cages) ou « pantes » (filets) est respectivement fixé à 4100, 2200 et 38600 !

Enfin, dans les Landes, on atteint des sommets avec un quota de 62600 alouettes des champs susceptibles d’être tuées, la plupart à l’aide de pantes.

Des méthodes cruelles et des espèces en déclin

 

Emmanuel Macron marchande la biodiversité pour satisfaire les chasseurs.

LPO

Des méthodes de capture cruelles d’un autre temps : piégés dans des filets ou étranglés avec des fils, les oiseaux succombent dans d’atroces souffrances ! Et cette politique destructrice est d’autant plus insupportable que la biodiversité s’effondre ! « L’alouette des champs, par exemple, a perdu 35% de ses effectifs reproducteurs en 15 ans », déplore l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS).  Sans compter les vanneaux huppés qui appartiennent à une espèce quasi-menacée…

En sacrifiant tous ces oiseaux au nom de traditions cruelles, « Emmanuel Macron marchande la biodiversité pour satisfaire les chasseurs », fustige de son côté la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO).

Des chasses pourtant jugées illégales

Le gouvernement balaie tout autant les décisions rendues par les juges français et européen !  En août 2021, le Conseil d’Etat avait déclaré ces modes de chasse traditionnels contraires au droit de l’Union européenne. La haute juridiction avait effectivement annulé des arrêtés qui autorisaient la capture des vanneaux et pluviers dorés dans les Ardennes en 2018 et des alouettes des champs dans 4 autres départements en 2020 : « ces autorisations ne sont pas conformes aux exigences du droit européen relatif à la protection des oiseaux ». Quelques mois plus tôt, la même juridiction annulait le piégeage aux gluaux en région PACA, conformément à la réponse de la Cour de justice de l’Union européenne.  

Un désaveu partagé par les citoyens, comme en témoignent les avis négatifs rendus sur les projets d’arrêté lors de la consultation publique. Les organisations de protection animale n’hésiteront donc pas à demander la suspension immédiate – et l’annulation – de ces arrêtés.

Commenter

  1. gavroche69 26/10/2021 à 07:37:32

    Bonne nouvelle !!

    Les arrêtés autorisant cette barbarie ont finalement été suspendus par le conseil d'état.

    J'ai entendu ça à la radio ce matin et le monstrueux shraen est furieux !!

    Selon lui, des enfants dès l'âge de 5 ans (sûrement des "ruraux précoces") ont l'habitude de chasser des oiseaux à l'aide de frondes et autres pièges. Pour lui, c'est donc un héritage culturel et il est odieux de vouloir y mettre fin !!

    Pour ce minable, piéger des oiseaux c'est carrément un art, c'est dire le niveau de ce pauvre type...

    Sans grande surprise la ministre de la transition écologique, une certaine  barbara pompili a déclaré ce matin que l'autorisation de ces massacres allait être proposée à nouveau.

    Élections, vous avez dit élections... 

  2. Goupil54 23/10/2021 à 09:42:26

    Quelle honte de s'aplatir ainsi devant les chasseurs !

    Ce qui est désolant c'est que notre terre et ses animaux sont détruits par des barbares en toute impunité

  3. gavroche69 22/10/2021 à 12:56:58

    Il n'y a pas que le gouvernement qui s'aplatit devant les "chiasseurs" hélas...

    Bien des candidats à la présidentielle (toutes appartenances politiques confondues) viennent lécher les bottes des "chiasseurs".

    En fait, ils lèchent un truc situé un peu plus haut que les bottes mais la décence m'interdit de préciser quoi...

    Exemple le candidat communiste fabien roussel :

    www.francetvinfo.fr/france/chasse/video-chasses-traditionnelles-fabien-roussel-en-a-un-peu-marre-des-intellectuels-condescendants-qui-donnent-des-lecons_4811917.html

  4. gisse10 21/10/2021 à 13:15:46

    Certains humains c'est bien connus n'ont de cesse de détruire les animaux quels qu'ils soient , ce gouvernement fait parti de ces hommes inconscients des dégats qu'ils causent à la nature .

    A force de jouer avec la vie sauvage ils destabilisent ces populations  et se plaignent des dégats causés par certaines espèces . 

  5. papynature 21/10/2021 à 06:35:52

    L'écologie, le pleuple,la pauvretée,la justice n'est pas leurs combats.Leur combat c'est le profit!!!

  6. Valie78 20/10/2021 à 20:41:20

    On sent que les élections approchent. Comment se mettre dans la poche le puissant lobby des chasseurs.

    Honte à ce gouvernement qui va à l'encontre du conseil d'état et de l'Europe. 

  7. pouguy 20/10/2021 à 19:13:06

    la chasse c'est la régularisation de certaines espèces comme le sanglier vu les gros dégats qu'ils font aux cultures, là le gouvernement me fait honte de donner l'autorisation à des animaux qui sont en déclin alors qu'il faut les protéger

  8. libertade59 20/10/2021 à 17:55:23

    Le plaisir,la jouissance à faire souffrir ou à voir souffrir un animal,porte un nom en psychiatrie : zoosadisme.

    C'est l'expression d'un sentiment de domination pour compenser des frustrations névrotiques ...

  9. Alant 20/10/2021 à 17:46:56

    Honte à ce gouvernement. Ce président Macron de la France est une honte.

  10. 77310 20/10/2021 à 16:35:07

    Faites ce que je dit,pas ce que je fais.