Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Buzz

Le gouvernement s’obstine et prévoit d’autoriser la chasse traditionnelle d’oiseaux !

Le gouvernement prévoit d'autoriser la capture avec pantes d'alouettes des champs dans plusieurs départements du sud-ouest. ©DR (capture vidéo Youtube)

Quand l’État s’entête ! Au lendemain du Congrès mondial de l’Union internationale pour la conservation de la nature, le gouvernement prévoit d’adopter huit arrêtés autorisant le piégeage traditionnel d’oiseaux ! Une décision stupéfiante au regard de la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne et du Conseil d’Etat. 30millionsdamis.fr invite tout un chacun à manifester son opposition aux projets d’arrêtés via la consultation en ligne.

Le gouvernement français aurait-il décidé d’ignorer l’effondrement de la biodiversité  dénoncé lors du Congrès mondial de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) ? C’est ce que laisse entendre la mise en consultation – jusqu’au 6 octobre 2021 – de huit arrêtés autorisant, pour la saison 2021-2022, la chasse traditionnelle d’oiseaux sauvages, pour la plupart en déclin continuel en France et en Europe…

Ces arrêtés visent, plus particulièrement, à autoriser la capture – à la tenderie (lacets)  – des vanneaux, pluviers dorés, grives et merles noirs dans les Ardennes, ainsi que la capture – avec pantes (filets) ou matoles (cages) – d’alouettes des champs dans certains départements du sud-ouest de la France.

Une décision qui fait fi de la jurisprudence récente du Conseil d’Etat

Une décision gouvernementale d’autant plus incompréhensible qu’elle intervient un mois après que le Conseil d’Etat ait déclaré ces modes de chasse traditionnels contraires au droit de l’Union européenne (06/08/2021) ! La plus haute juridiction Française avait effectivement annulé des arrêtés de 2018 relatifs à « la capture des vanneaux et des pluviers dorés » dans les Ardennes, mais aussi des arrêtés de 2020 « relatifs à la capture de l’alouette des champs » au moyen de pantes ou matoles dans 4 départements. Selon le juge administratif, « ces autorisations ne sont pas conformes aux exigences du droit européen relatif à la protection des oiseaux ». Ce jugement faisait suite à la décision historique prise par la même juridiction en juin 2021 pour annuler le piégeage aux gluaux en région PACA, conformément à la réponse de la Cour de justice de l’Union européenne.  

Par ses huit projets d’arrêtés, le gouvernement français entend se prévaloir de la dérogation admise par la directive européenne « Oiseaux » qui  interdit les techniques de capture massive d'oiseaux sans distinction d'espèces… sauf à démontrer qu’il n’existe « pas d’autre solution satisfaisante » pour capturer certains oiseaux. « Les arrêtés précédents ne permettaient pas au Conseil d'Etat de considérer que le ministère avait apporté les motivations nécessaires sur l'absence de solution alternative, assure le ministère de la Transition écologique et solidaire (AFP). Il 'agit ainsi de sortir par le haut du débat sur les chasses traditionnelles en permettant au juge de se prononcer définitivement sur leur conformité au cadre légal européen sur la préservation des oiseaux » !

Dites non aux projets d’arrêtés via la consultation en ligne !

Au total, près de 115 000 oiseaux pourraient être tués en vertu de ces nouveaux arrêtés. Pour éviter cette hécatombe, les citoyens peuvent manifester leur opposition à ces projets à travers les consultations publiques en ligne.  Malheureusement,  l’expérience montre à quel point l’utilité de cette procédure participative est sujette à caution

 La LPO n’hésitera pas à demander la suspension immédiate – et l’annulation – des arrêtés s’ils venaient à être signés. « Tandis que la communauté scientifique mondiale nous alerte sur le risque d'extinction massive des espèces sauvages, notre gouvernement réduit la biodiversité à une monnaie d'échange électoraliste, tempête Allain Bougrain Dubourg, le Président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO). Chasser hors du cadre légal, c'est braconner. C'est d'autant plus consternant qu'il ne s'agit que d'une activité de loisir. » La chasse aux voix des chasseurs serait-elle (déjà) ouverte ?!

Commenter

  1. C.Yannick 29/09/2021 à 17:00:34

    Bonjour, si l'on parle de protection des oiseaux et de ces C.. de chasseurs qui empêchent les promenades (bois  et champs) rien ne nous empêche de faire comme eux ! Càd  de louer les terres comme les bois !  mais 500 ou 1000€ pour se promener ...   De plus comme il y a environ 12 millions de chats qui s'attaquent aux oiseaux ( surtout de nos jardins) ne me dite pas qu'il faut les "éliminer" .  SVP respectons nous et tout ira bien mieux   Merci

  2. Henny 28/09/2021 à 15:24:35

    L'"homme" unicellulaire veut exterminer tous les animaux qui vivent sur la terre !

    Surtout les chasseurs, lisez les simples tueurs de masse sans cœur et sans sentiment ! Plus d'oiseaux, alors l'homme mourra des insectes piqueurs ! Chaque animal a son utilité, on ne peut pas en dire autant de la vermine humanoïde, il y en a beaucoup trop ! Faites quelque chose !

  3. lety77 25/09/2021 à 17:09:13

    ATTENTION les élections approchent et ce n'est vraiment pas un bon point !!

    QUID !!

  4. potala 23/09/2021 à 12:49:33

    Les élections arrivent, mais les défenseurs de la nature eux aussi votent, mr Macron a tendance à l'oublier !

  5. Clairette2 23/09/2021 à 11:13:32

    Les chasseurs ont tous les droits, un fusil dans les mains et "pan pan" on tire sur tout ce qui bouge - On en a ras le bol de les voirs envahirs nos forêts, nos plaines les week-end, de tuer à tout va - On ne peut pratiquement plus aller se promener peur de se prendre du plomb - Les élections arrivent, mais la plupart de nos politiques pratiquent la chasse et souvent de grossses chasses, du gros gibier... Avant de réguler la faune comme ils disent si bien, on devrait d'abord réguler certaines espèces humaines

  6. AnneV 22/09/2021 à 18:46:02

    1. 200.00 chasseurs et ils font la loi !!! Pourquoi je voterai "Animaliste" au 1er tour ? Tous ces politiques qui sont sûrs de trouver des voix chez ces tueurs en série ? C'est délirant qu'il n'y ait pas quelqu'un pour leur dire "Ras le bol de vous" !!! 

     

  7. nous pour eux 22/09/2021 à 13:44:51

    Et oui avec tout ce que l'on entend sur le sujet aux infos ou dans d'autres émissions ! Les gros bonnets qui les soutiennent et OUI LES ELECTIONS ARRIVENT est-ce une raison ???? STOP à cette chasse traditionnelle d'oiseaux, ***!!!! HONTE A LA FRANCE....

  8. sene0 22/09/2021 à 13:31:58

    Tout à fait d'accord : Macron est l'ami des chasseurs avec ses comparses Dupond-Moretti, Larcher (il faut savoir qu'à la vase il est vétérianaire il exerçait à Rambouillet 78.... !!!), Barouin, Schrean et autres tueurs d'animaux : il faut bien qu'il trouve des voix pour 2022 = qu'ils dégagent tous !

  9. JNG 22/09/2021 à 11:27:50

    Délais très longs pour accéder au site des consultations publiques, pour prévisualiser le message et pour l'envoyer ...

    Les oiseaux n'appartiennent pas aux chasseurs !
    Non aux captures. De plus,comment vérifier que les "prélèvements" sont honnêtement comptabilisés.

  10. icare7 22/09/2021 à 11:26:48

    Macron est l'ami des chasseurs avec ses comparses Dupond-Moretti, Larcher, Barouin, Schrean et autres tueurs d'animaux : il faut bien qu'il trouve des voix pour 2022 = qu'ils dégagent tous !