Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Emotion

Incendies au Pays-Basque : une chaîne de solidarité pour sauver les animaux survivants !

Les pottoks qui n'ont pas succombé aux flammes ayant ravagé les massifs de la Rhune (64) peinent à survivre. ©AdobeStock

Les incendies qui ont ravagé, fin février 2021, une partie des montagnes du Pays-Basque continuent de détruire la faune sauvage locale : animaux calcinés, habitats détruits, réserves de nourriture réduites à néant... Un élan de solidarité s’est formé pour nourrir et sauver les survivants. 30millionsdamis.fr revient sur cette initiative salutaire.

Une scène apocalyptique ! Des dizaines de cadavres de chevaux et de brebis gisent dans les massifs noircis de la Rhune (64), une zone habituellement verdoyante et luxuriante.

Le feu, qui a ravagé 700 hectares dans les montagnes Basques, aura été fatal pour la faune locale (20/02/2021). Pottocks (petits chevaux basques), brebis, hérissons, insectes… de nombreux animaux ont été pris au piège des flammes, asphyxiés ou brûlés vifs.

Une tonne de nourriture déjà larguée en paramoteur

« Si les petits mammifères et autres reptiles ont malheureusement pu périr dans les flammes, on peut espérer que les oiseaux et les grands mammifères aient, eux, réussi à quitter les zones touchées », explique Antoine Mounier, chargée de développement pour l’association Hegalaldia, contacté par 30millionsdamis.fr. Mais ceux qui n’ont pas succombé peinent à survivre. Leur habitat ayant été ravagé, ces survivants ne parviennent plus à trouver de quoi s’alimenter : « Une fois que les flammes sont passées, il n’y a plus de vie, il n’y a plus rien pour se nourrir, déplore Mikela Untsain, une apicultrice de la région, au micro de France BleuC’est le chaos total ». Un triste constat partagé par Jean-Michel Lopez : « Les parties qui ont brûlé vont être nocives au pâturage [des chevaux] ».

Face à ce désastre écologique, la communauté locale se mobilise pour aider les pauvres rescapés. Les riverains s’unissent pour récolter et larguer de la nourriture en paramoteur. « On a fini par lâcher une tonne de nourriture avec des filets qui revenaient avec nous au sol, de manière à ne pas créer de pollution, confie sur RTL l’initiateur Maxime Maréchal. Croquettes, fruits à coque et fruits pourris ont été acheminés pour alimenter les mammifères et les oiseaux, mais aussi, reconstituer la population d’insectes. « Nous mettons à la disposition des pottoks plusieurs tonnes de foins dans des râteliers, précise sur France Bleu Bays-Basque, Marie-Laure Roumy, Présidente de l’association Pastore Lore. Les mères qui vont mettre bas au printemps ont besoin de nourriture. ».

Ces feux portent une « atteinte irrémédiable à la biodiversité »

Bien qu’elle ne soit pas encore avérée, l’hypothèse d’un feu pastoral – écobuage – non maitrisé, est privilégiée. Cette pratique de défrichage, utilisée pour « régénérer » les pâturages, est contestée de longue date par les associations de protection de l’environnement. La Sepanso 64 dénonce ainsi  des pratiques – non déclarées ou autorisées et subventionnées – réalisées « dans les pires conditions » et portant une « atteinte irrémédiable à la biodiversité ».  

La Fondation 30 Millions d’Amis met régulièrement à l’honneur les âmes bienveillantes qui secourent les animaux rescapés des flammes, à l’instar des pompiers qui ont sauvé le chaton surnommé « Bébé Yoda », recouvert de cendres lors des incendies ayant ravagé l’Ouest des Etats-Unis en octobre 2020. Fin 2019, des koalas étaient secourus alors que leurs congénères avaient péri, par milliers, dans les feux de brousse australiens. 

Commenter

  1. pouguy 12/03/2021 à 18:55:52

    je n'en ai jamais entendu parlé, la télé comme les journaux sont envahis par le covid et délaisse l'actualité du pays. en attendant je félicite ces gens qui s'occupent de ces animaux. quand à l'incendie il n'a pas pris tout seul je pense vu la saison hivernale que l'on a eu

  2. potala 11/03/2021 à 11:46:59

    Merci pour eux, parmi les humains, il y a quand même de belles âmes !

  3. Bandy86 10/03/2021 à 19:32:50

    Assassins et sauveurs, deux races humaines bien différentes, mais dans tout cela ce sont les animaux qui en souffrent !!!

  4. nous pour eux 10/03/2021 à 15:31:12

     

    Quelle belle solidarité rien qu'à y penser ça fait mal !!! Oui il faut espérer que les oiseaux et les grands mammifères aient, eux, réussi à quitter les zones touchées ». Merci à tous ces bras qui se dévouent afin de sauver tous ces animaux survivants !

     

  5. AID 10/03/2021 à 15:21:11

    Fin février un feu pas d'origine humaine après la pluie qu'on a eu ... peu probable ... et bien sur il n'y aura aucune conséquences pour les responsables ... quelle horreur tous ces etres vivants qui ont péris brûlés ... heureusement qu.il y a eux qui essaient de limiter les dégâts ... merci à eux

  6. Berneaux 10/03/2021 à 15:20:07

    Bravo pour cette magnifique initiative.

  7. Luuna67 07/03/2021 à 12:47:01

    Terrible... Il ne faut pas oublier non plus d'autres animaux moins connus. Je pense par exemple au hamster d'Alsace qui suite à des incendies les dernières annés est en grave danger d'extinction. [lien]

  8. AnneV 05/03/2021 à 18:29:00

    Des feux provoqués par les humains et des sauvetages mis en place par d'autres humains !!!! Il y a des anges et il y a .....les autres !!!