Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Interview

« Contre la corrida ? Le bulletin de vote ! »

Chaque mois, la Fondation 30 Millions d'Amis donne la parole à une personnalité impliquée dans la protection des animaux et de la nature. Henry-Jean Servat*, journaliste et écrivain, est également un fervent opposant à la corrida. Il réagit à la récente inscription de la tauromachie au patrimoine culturel immatériel de la France.

Henry-Jean Servat

Fondation 30 Millions d’Amis : Que vous inspire cette décision ?
Henry-Jean Servat :
De l’incompréhension... et de la honte ! Depuis des années, les organismes de protection animale se battent contre cette véritable torture. C’est une régression. Cette décision résulte aussi d’un procédé malhonnête : la commission qui l’a entérinée n’est composée que de personnes favorables à la corrida. Aucune association n’a été consultée, aucun vétérinaire anti corrida n’a été sollicité. C’est un comportement anti-démocratique et arbitraire, qui n’est pas digne de notre pays. Pourquoi en est-on arrivé à une telle ineptie, alors même que le ministre de la Culture affirme ne pas avoir de « sympathie particulière » pour cette pratique ?

F30MA : Vous êtes originaire du sud-est de la France, dans une région où la corrida est très présente. Vous êtes néanmoins engagé depuis de nombreuses années contre la tauromachie.
H.-J. S. :
C’est vrai que j’adore cette région. Je suis amoureux de la Camargue, de sa culture, de ses paysages. La corrida salit cet endroit ! J’ai vu des corridas quand j’étais jeune, j’ai essayé de comprendre. Mais l’unique chose que j’ai ressenti, c’est du dégoût. La corrida n’est pas une tradition, ni en France, ni dans nos régions. Les taureaux sont maltraités bien avant leur entrée dans l’arène : on leur lime les cornes pour les rendre moins dangereux, on leur injecte de la vaseline dans les yeux pour altérer leur vue. Comment peut-on appeler les gens à aimer leur prochain tout en leur laissant regarder ce spectacle barbare ? Martyriser un animal ou le regarder souffrir n’est ni un divertissement, ni un sport, ni un loisir.

F30MA : Vos prises de position vous ont valu quelques déboires...
H.-J. S. :
La pièce que je « rôde » en province depuis quelques mois a en effet été interdite par arrêté municipal à Beaucaire, dans le Gard. A deux reprises, et parce que je me suis exprimé contre la corrida dans une émission de télévision, M. Bourbousson, le maire, a annulé ma représentation. J’ai fini par jouer dans l’appartement d’un particulier, devant 80 personnes ! Que dire ? Comment protester ? Chaque citoyen dispose d’une arme redoutable et démocratique : son bulletin de vote. Lorsqu’on élit un maire, un député ou un conseiller général, on doit savoir précisément quelles sont les idées défendues par le candidat. Et ne pas voter pour ceux qui défendent cette barbarie.

F30MA : D’autres formes de cruautés sont exercées envers les animaux. Comment sensibiliser le public à ce sujet ?
H.-J. S. :
Informer. Informer encore et toujours. Cela permet à chacun de faire des choix responsables, en toute conscience, notamment en termes de consommation alimentaire. Il faut également sensibiliser les élus pour qu’ils jouent pleinement leur rôle et véhiculent des valeurs de paix et de compassion envers tous les êtres vivants. La corrida est tolérée dans seulement quelques villes de France, et les municipalités sont de plus en plus nombreuses à l’interdire. Je suis certain qu’un jour, on ne verra plus ce triste spectacle en France.

Signer la pétition contre l'inscription de la tauromachie du patrimoine culturel français

*Henry-Jean Servat est parrain du refuge Au bonheur des chevaux, situé à Prayssas (47), qui recueille les équidés abandonnés et maltraités. Il collabore également à plusieurs émissions sur FranceTélévisions

Photo : © DR

Commenter

  1. gamin51 09/05/2011 à 19:24:50

    Je suis admiratrice pour votre dévouement , heureusement qu'il il ya encore des personnes comme vous, sensibles à la  détressse animal.

  2. Babat 09/05/2011 à 17:42:26

     Merci à Henry-Jean Servat pour toutes ses prises de position envers les animaux.

  3. wiwige 09/05/2011 à 06:53:31

    Du degout et de la honte!! Voila cecque m inspire la corrida! Et ceux qui s en amusent ne valent pas grand chose! Si ils veulent de la boucherie alirs du on les envoie au front se battre a armes egales!!

  4. wtss 07/05/2011 à 16:48:06

    A dandidan: Mieux vaut lire ça que d'être aveugle ! Pour votre info personelle, les personnes engagées pour les droits des animaux sont végétariennes en grande partie. Wink

    A Amon2010:  Vous êtes très mal informé sur les coulisses de la pourrida et d'autre part ce n'est pas ça qui rend plus légitime cette tuerie.Frown

    A vous 2 : Vous semblez vous être égarés sur ce site altruiste !...Tongue out

  5. glamnature 07/05/2011 à 12:55:42

    à dandidan: Curieux cette façon de se dédouaner en expliquant qu'une horreur peut en excuser une autre!

    je vous rapelle que ceux qui se battent contre la corrida se battent pour tous

    les animaux et contre toutes les formes de barbaries y compris celles qui visent à mettre les bovins dans nos assiettes ! pour ma part je suis vegan, mais si je comprends que certains aiment la viande, je comprends mal en revanche la souffrance qu'on inflige. On peut les élever décemment , les transporter et les tuer en les faisant souffrir le moins possible, l'electronarcose y contribuait et si les musulmans ne l'exigeaient pas les animaux ne seraient pas comme ils le sont actuellement égorgés conscients;quant aux traditions,vous savez ce qu'on dit: c'est l'opium des c... !

  6. rhenane1 06/05/2011 à 18:03:08

    M.H.J. SERVAT, je tiens à nouveau ,vous exprimer mon soutien vis à vis de la pétition contre la corrida, non seulement vous êtes un journaliste-écrivain de talent, doublé d'un homme de coeur. quant à vous Messieurs ou Mesdames les internautes, sachez que pour votre gouverne, j'ai assisté moi-même, à des pratiques qui s'apparentaient exactement à ce qu'exprime M.H.J. SERVAT, c'était dans les années 80, du côté de DAX. Je crains que vous êtes toujours amoureux des jeux du cirque et surtout de jeux de sang (tant que ce n'est pas le vôtre, n'est-ce pas?). Je me demande surtout ce que viens faire la religion là-dedans? Cet homme sur la croix était le premier a prôner le respect entre tous les hommes et aussi envers les animaux, malheureusement les sacrifices ont existé de tous temps et existeront encore tant qu'ils y aura des hommes qui se délecteront de ces pretiques d'un autre âge. Alors parlons-en de la religion sous couvert de je ne sais quelle pratique s'autorise à faire des attentats tuant : hommes, femmes, enfants et vieillards, parlons-en des animaux de boucherie qui sont "assassinés" par des pratiques d'un autre temps, pour ne pas deshonorer un dieu, quel procrès faites-vous? la défense des animaux ou le problème de religion? Je vous rappelle que c'est pour cela qu'il existe des hommes comme M.H.J SERVAT, et des femmes de bonne volonté qui se mobilisent pour lutter justement contre ces pratiques moyenâgeuses. Les faiseurs de leçons balayés devant votre porte il y a de quoi faire,tout en sachant que les organisateurs des ces jeux du cirque tablent surtout à "l'argent rapporté", alors la vie d'un animal... ha! au fait si les bêtes d'abattoir sont si bien "traités", ce ne serai pas la faute d'une certaine pratique religieuse et aussi d'une rentabilité toujours par rapport à l'argent? Pensez-y et jouez plutôt aux petits chevaux ou au cochon qui rit cela ne casse pas la tête, et ne fait de mal à personne. Vive les associations: 30 MILLIONS D'AMIS, FONDATION BRIGITTE BARDOT. ASSOCIATION LIZ-ZA(Michel Drucker et Dany Saval) SPA, ASSISTANCE AUX ANIMAUX ET AUX PETITES ASSOCIATIONS QUE JE SALUE COMME L'ECOLE DU CHAT, tant que vous serez là le combat continuera contre toutes ces atrocités, mais que peut-on faire contre la bêtise humaine....?

    Q

  7. clarine3873 06/05/2011 à 14:35:43

     

    Enfin un homme "public" qui n'a pas honte d'afficher ses opinions.

    C'est vraiment d....... qu'il ait été "zappé" dans certaines villes du Sud de la France, il faudrait que plus jamais aucun touriste n'y mette les pieds.

    Quand à toi, Dandidan, tu n'est pas né taureau, et tu mélanges tout, la religion, les soit-disant traditions, et "l'objectif alimentaire" du taureau est dépassé depuis longtemps.

    Ce qui me ferait vraiment gerber, c'est que dans le peu d'impôts que je paye à notre cher gouvernement, il y ait un seul centime pour ces s... de corridas.

     Modérateur, à vous !!!

     

  8. so.caplap@laposte.net 06/05/2011 à 11:33:26

    Scandaleux ce lobbying des pro-corridas... Pauvres types !

  9. fmartin00 06/05/2011 à 00:19:47

    Voila un homme qui ne craint pas d'afficher son mépris pour la torture.

    Je remarque au passage tous les peoples qui brillent par leur absence. 

    J'admire Henry Jean Servat pour son engagement sans faille pour la cause animale, c'est une référence , et un journaliste de talent.

    C'est aussi un ami fidele de notre Brigitte nationale .

  10. dandidan 05/05/2011 à 20:02:32

    Undecided Si j'étais un taureau, j'aimerais mieux mourir dans l'arène, sous le ciel en combattant, plutôt qu'à l'abattoir les yeux bandés, suspendu par les pattes de derrière. Et à la grande rigueur, ne pas mourir du tout comme le chante Tonton.

    Les gens civilisés achètent la viande en cassettes surgelées, c'est propre, on ne voit pas la cruauté, elle est sous-traitée en secret. Pour ma part je suis donc favorable à la corrida, personne n'est obligé d'y assister.

    Certaines religions ont pour emblème un homme cloué, et critiquent cette mise à mort des animaux, rite ancien à objectif alimentaire. L'ancien testament fait état de multiples sacrifices, fallait bien bouffer, à la fin.

    Enfin, traiter ça avec indignation de boucherie, quel humour, ben oui, c'est de la boucherie.