Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

En 2020, ensemble allons plus loin pour nos 30 millions d’amis

En 2020, la Fondation 30 Millions d'Amis concentrera ses actions prioritairement sur le droit des animaux et la lutte contre la maltraitance. © /Fondation 30 Millions d'Amis

Tout au long de cette nouvelle année 2020, la Fondation 30 Millions d’Amis continuera d’agir au plus près des attentes de ses donateurs et sympathisants. Elle mènera à bien les missions que vous jugez prioritaires : le droit des animaux et la lutte contre la maltraitance. Ces orientations découlent des résultats de la consultation personnelle organisée en octobre 2019, mais aussi, de vos courriers, mails et commentaires sur les réseaux sociaux.

« Les droits de l’animal, les devoirs de l’Homme ». La devise de la Fondation 30 Millions d’Amis prend tout son sens face aux nombreux succès acquis grâce à la Génération 30 Millions d’Amis. En 2020, la Fondation continuera de se mobiliser sur tous les fronts, tout en concentrant ses efforts sur les actions que vous avez définies comme prioritaires.

En 2020, la Fondation 30 Millions d'Amis agira au plus près des attentes de ses donateurs et sympathisants. © /Fondation 30 Millions d'Amis

1. Sauver grâce à nos enquêtes de terrain

Sur le terrain des sauvetages, les donateurs invitent la Fondation à renforcer son service juridique afin de développer les enquêtes et, ainsi, secourir le plus grand nombre d’animaux en détresse. En 2019, la ténacité des équipes, la générosité des donateurs et la vigilance des lanceurs d’alerte ont permis de secourir près d’un millier d’animaux maltraités.

2. Recueillir dans nos refuges

Pour améliorer l’accueil et favoriser l’adoption des animaux en refuge, la Fondation poursuivra les travaux dédiés à l’aménagement de ses deux structures : la Ferme des Aubris, qui recueille des chevaux maltraités, et le Centre d’Hébergement d’Urgence pour chiens, chats et NAC de La Tuilerie.

3. Protéger grâce au droit

La législation doit évoluer à faveur d’une meilleure prise en compte du bien-être animal. Pour ce faire, la Fondation continuera d’interpeller le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation sur la mise en place de la vidéosurveillance dans les abattoirs, mais aussi, sur la fin de la castration à vif des porcelets et du broyage des poussins, promise par le ministre Didier Guillaume à échéance 2021. En parallèle, elle poursuivra sa mobilisation, auprès du ministère de la Transition écologique et solidaire d’Elisabeth Borne, pour faire interdire l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques et delphinariums.

4. Défendre devant les tribunaux

L’action prioritaire contre les maltraitances sera, pour la Fondation, de faire condamner sévèrement les tortionnaires d’animaux. En 2019, elle s’est constituée partie civile dans 131 procès pour abandon ou cruauté. La sensibilisation des juges à la protection des animaux est tout aussi importante pour que la maltraitance et la cruauté ne demeurent pas impunies.

5. Légiférer sur le statut de l’animal

Sur le front juridique, la prochaine victoire attendue est la création, dans le Code civil, d’un statut de « personne animale »  auquel serait rattachés des droits fondamentaux. Le 23 octobre 2019, les 150 000 signatures de la pétition, lancée par la Fondation pour la reconnaissance de la personnalité juridique des animaux, ont été adressées à la garde des Sceaux Nicole Belloubet. Quelques jours plus tard, le ministère de la Justice recevait une délégation menée par la Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis Reha Hutin. Cette révolution juridique doit permettre de protéger plus efficacement les animaux contre toutes les formes de maltraitances. Elle s’inscrit dans la suite logique de la réforme de 2015 qui avait permis de reconnaître, dans le code napoléonien, l’animal comme « être vivant doué de sensibilité ». Un an plus tard, en 2016, la Fondation obtenait la création du premier diplôme universitaire en droit animalier, en partenariat avec l’Université de Limoges. En 2018, c’est le premier code de l’animal qui a été élaboré grâce à une collaboration menée avec brio entre la Fondation et d’éminents spécialistes du droit animalier.

6. Sensibiliser les plus jeunes

Enfin, la sensibilisation au respect de l’animal, véritable enjeu de société, devra s’apprendre dès le plus jeune âge. À cet égard, la Fondation 30 Millions d’Amis s’engage à poursuivre la distribution de supports éducatifs dédiés auprès des écoles.

La Fondation 30 Millions d’Amis remercie ses généreux donateurs dont le soutien est essentiel à la réalisation de ces ambitions… pour qu’en 2020, de nouvelles victoires profitent à tous les animaux !

Commenter

  1. lilinuchette 15/01/2020 à 18:15:36

    heureusement que vous êtes là 30 millions d'amis, pour faire bouger les consciences ! je ne peux pas commenter tous vos articles, mais en tout cas merci pour nos frères animaux !

  2. Bandy86 15/01/2020 à 15:35:18

    Meilleurs voeux à toute l'équipe de 30 millions d'amis, que cette année soit remplie de bonne nouvelle pour tous les animaux et que tout le monde arrive à se respecter, mais il y a encore du travaille

  3. h-libois@skynet.be 15/01/2020 à 15:15:21

    A quand l'humain comprendra que nous avons besoin d'eux, et qu'il est grand temps de les respecter et les protéger ??

     

  4. théo 15/01/2020 à 15:02:29

    Meilleurs vœux à tous les bénévoles qui font un travail gigantesque.

    mes vœux les plus chères, pas d'abandons, pas de cruautés envers les animaux, la vie serait plus belle ainsi .....

  5. chatmama 15/01/2020 à 14:39:40

    Bonne année à 30 millions d'amis et merci pour tous vos actions ainsi qu'aux amis des animaux. Je viens d'écrire au Président de la République et à Mme la ministre de l'écologie pour relayer une pétition de Mme Gabriel Paillot "Abolition de la chasse à courre en 2020" pratque sadique et barbare autant pour le gibier que pour la meute de chiens affamés pour qu'ils aient la niaque et les chevaux qui sont souvent bléssés pendant ces chasses à courre.

    [*] à signer et à partager, écrivez aussi à Mme Borne et au Président Macron. Merci à tous.

  6. invariant 15/01/2020 à 13:36:04

    PUISQUE NOUS SOMMES À L'ÉPOQUE DES VOEUX  :

    SOUHAITONS QUE LES IMBECILES QUI PRENNENT DES ANIMAUX SANS LES CONNAITRE ET DONC SANS LES COMPRENDRE SOIENT MOINS NOMBREUX.

    SOUHAITONS QUE TOUS COMPRENNENT QUE L'ON NE PEUT DEMANDER À UN ANIMAL DE TOUT COMPRENDRE COMME UN ADULTE ( ENCORE QUE ...!!!!) ET QUE L'ANIMAL N'EST PAS UN OBJET DESTINÉ À SERVIR D'EXPIATOIRE AUX RATÉS MAL DANS LEUR PEAU.

    ALORS ON AURA FAIT UN TRES GRAND PAS.