Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Culture

Prix Littéraire 30 Millions d'Amis : des « plumes » volent au secours des animaux

V. Maillard (g.) et B. Grison (d.), lauréats du Prix Littéraire 30 Millions d'Amis catégories roman et essai, ont reversé l’intégralité de leur dotation à une association de protection animale de leur choix. ©DR

Vincent Maillard et Benoit Grison – respectivement lauréats du Prix Littéraire 30 Millions d'Amis 2021 pour « L’os de Lebowski » (éd. Philippe Rey) et du prix 30 Millions d'Amis « Essai » pour « Les portes de la perception animale » (éd. Delachaux et Niestlé) – ont choisi de reverser leurs dotations à l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) et au Refuge pour chiens Saint Roch (Essonne).

Deux écrivains aussi talentueux qu’engagés pour la cause animale ! Comme le veut le règlement, les lauréats du Prix Littéraire 30 Millions d'Amis catégories "roman" et "essai" ont reversé l’intégralité de leur dotation – à hauteur de 3.000 euros et de 1.000 euros – à une association de protection animale de leur choix. Récompensé pour son roman « L’os de Lebowski » (éd. Philippe Rey), l'écrivain Vincent Maillard a souhaité soutenir l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas). L'écrivain, biologiste et sociologue des sciences Benoit Grison, lauréat du Prix 30 Millions d'Amis « Essai » avec « Les portes de la perception animale » (éd. Delachaux et Niestlé), a quant à lui choisi d'apporter son aide au Refuge pour chiens Saint Roch, à Saulx-les-Chartreux (91).

« Réinventer notre relation aux animaux »

 

En matière de protection animale, tous les domaines d’action sont importants.
Vincent Maillard

Pour rappel, « L’Os de Lebowski » invite le lecteur à suivre avec autant de suspense que d’humour le destin de Jim Carlos, jardinier de profession, disparu alors qu’il travaillait – accompagné de son chien – dans la propriété d’une famille dont la perfection superficielle cache, en réalité, des secrets inavouables. « En matière de protection animale, tous les domaines d’action sont importants, non seulement la lutte contre les mauvais traitements infligés aux animaux domestiques ou d’élevages, mais aussi la protection de la faune sauvage. Or, pour cette dernière, le principal ennemi est la disparition de leur habitat naturel, confie Vincent Maillard. L’ASPAS mène une action tout à fait originale et pertinente je crois : celle d’acquérir, grâce aux seuls dons citoyens qu’elle reçoit, des espaces naturels (pour l'instant essentiellement en forêts) pour les laisser ensuite en totale "libre évolution" ; pour que la nature, sols, plantes et animaux se régénèrent et essaiment ensuite, et ça marche ! »

« Ces acquisitions s’inscrivent dans le cadre d’une réflexion philosophique – notamment celle de Baptiste Morizot (auteur de « Manières d’être vivant », aux éditions Actes Sud, NDLR) – plus globale que je trouve passionnante. Il s’agit non pas seulement de repenser notre "place dans la nature" (...) mais bien de repenser la notion de "nature" elle-même, précise Vincent Maillard. Par exemple, on s’imagine souvent que la nature a besoin d’être protégée, que nous devons, nous, humains, la protéger, mais c’est une erreur. Elle n’a certainement pas besoin de nous, c’est nous qui avons besoin d’elle. Contrairement aux fantasmes technologiques du moment, nous n’avons en rien créé les dynamiques du vivant, ce sont elles qui nous ont créés. » Une « inversion de point de vue » que l’auteur estime « extrêmement féconde intellectuellement, et porteuse d’espoir pour réinventer notre relation au vivant, aux animaux notamment. »

« Une poignée de bénévoles aussi désintéressés qu'impliqués »

 

Le refuge Saint Roch, l'exemple même d'une petite structure méritante dévouée à la cause du bien-être animal.
Benoit Grison

L’auteur de l’essai « Les Portes de la perception animale » – qui présentait quant à lui les dernières découvertes scientifiques pour comprendre comment les animaux perçoivent le monde – a choisi pour sa part de reverser sa dotation au refuge pour chiens Saint Roch (Essonne) : « Une association que fait vivre depuis des décennies une poignée de bénévoles aussi désintéressés qu'impliqués. Des animaux recueillis choyés dans un cadre de verdure à proximité d'une forêt dont ils profitent quotidiennement en promenade. Bref, l'exemple même d'une petite structure méritante dévouée de façon conséquente à la cause du bien-être animal », salue Benoit Grison.

Créée en décembre 1999, l’Association Salucéenne St Roch accueille une petite dizaine de chiens victimes d’abandon ou de maltraitance. Les pensionnaires bénéficient chacun de leur niche dans des enclos spacieux, couverts et chauffés en hiver, situés sur un terrain de 1700 m², à l'écart des habitations afin d'offrir de l'espace et de la verdure aux animaux. « Tous les chiens du refuge sont tatoués, vaccinés et selon l’âge, stérilisés. Ils font également l’objet d’un suivi régulier par vétérinaire agréé, précise l’association sur son site web. Tous les chiens sont promenés souvent, à l'extérieur du refuge, en forêt ».

Rendez-vous à l'automne 2022 !

La prochaine édition du Prix Littéraire 30 Millions d'Amis se tiendra à l'automne 2022 et réunira son prestigieux jury d'écrivains, composé de Teresa Cremisi, Didier Decoin de l'Académie Goncourt, Irène Frain, Didier van Cauwelaert, Frédéric Vitoux de l'Académie française, Michel Houellebecq, Joël Dicker et Reha Hutin.

Commenter

  1. pouguy 29/01/2022 à 18:55:06

    félilicitations, et bonnes actions, j'espère que le livre sera beaucoup vendu pour que les gens prennent vraiment conscience des animaux

  2. nous pour eux 26/01/2022 à 18:15:59

    Très belles actions ! Merci pour eux