Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Coup de coeur

Le câlin avec son chien améliore significativement notre bien-être !

Les personnes qui câlinent leur chien notent une amélioration significative de leur état mental. ©AdobeStock /dream@do

Selon une étude scientifique canadienne publiée en juillet 2021, câliner son chien améliore de façon significative son bien-être. Une belle occasion, pour 30millionsdamis.fr, de rendre hommage aux multiples vertus du meilleur ami de l’Homme, en cette journée mondiale du chien !

Câlinothérapie ! Nous savions que la présence d'un chien était bénéfique… nous savons désormais que cette sensation de bien-être vient précisément des caresses qu’on lui prodigue. Une information scientifiquement démontrée, qui fait du bien à partager.

Des bienfaits bien plus importants qu’une interaction indirecte

Selon une étude récente menée par des chercheurs de l’université de Colombie-Britannique Okanagan (Canada), câliner son animal contribue en effet à accroître significativement son bien-être et à réduire son stress (Anthrozoös, juillet 2021) ! Pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont analysé l’évolution de l’état mental de près de 300 étudiants, entre le moment précédant la rencontre avec un chien de thérapie et l’instant d’après. Parmi les participants, certains avaient un contact physique avec l’animal, tandis que les autres interagissaient avec le chien sans pour autant le toucher.

Si tous les étudiants ont, sans surprise, noté une sensation agréable, seuls ceux ayant caressé l’animal ont exprimé une amélioration significative de leur bien-être. « Les interactions directes avec les chiens de thérapie par le toucher ont suscité de plus grands bénéfices en termes de bien-être que l’absence de toucher, confirme le Dr John-Tyler Binfet, co-auteur de l’étude.

« Un moyen infaillible de réduire le stress »

Cette initiative mise en place à l’Université Okanagan est une chance pour  le Dr Binfet : « J’encourage les étudiants à profiter de ce programmeLe câlin canin est un moyen infaillible de réduire le stress ! » A terme, d’autres universités – y compris françaises – pourraient s’en inspirer pour mettre en œuvre des programmes impliquant un lien fort entre chiens de thérapie et étudiants, dont la crise sanitaire a précipité, pour nombre d’entre eux, l’isolement et l’anxiété.  

La Fondation 30 Millions d’Amis a – depuis plusieurs dizaines d’années – mis à l’honneur les bienfaits de la médiation animale auprès de jeunes personnes souffrant de traumatismes. Elle soutient l’association Résilienfance qui fait intervenir un binôme animal/professionnel auprès d’enfants et d’adolescents victimes de troubles de l’attachement ou de maltraitance. « Mais l’animal n’est pas une baguette magique, il a ses limites, prévient à juste titre Sandie Belair, psychothérapeute et co-fondatrice de l’association. La médiation animale doit se faire au bénéfice à la fois de l’enfant et du chien, qui doit trouver du plaisir dans son travail ».