Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Emotion

Un cerf exténué traqué jusque dans une zone urbanisée : la chasse à courre, ça suffit !

Traqué, exténué, le cerf a trouvé refuge en zone urbanisée, sur un chantier. Il a été gracié conformément à l'arrêté du 25 février 2019. ©AVA

Traqué par un équipage de chasse à courre, un cerf a tenté de trouver refuge en zone urbanisée, dans l’Oise (10/09/2020). Exténué, il est quand même parvenu à s’enfuir grâce à la mobilisation des riverains. La vidéo de l’animal apeuré et exsangue a fait monter d’un cran l’exaspération face à cette barbarie encore légale aujourd’hui. La Fondation 30 Millions d’Amis appelle Barbara Pompili, ministre de l’Écologie à prendre enfin des mesures pour faire cesser cette pratique d’un autre âge.

Exténué,  la langue pendante, un cerf s’est écroulé sur un chantier en lisière de forêt, à Compiègne (60), alors qu’il était poursuivi une meute, en ce premier samedi de chasse à courre (19/09/2020) : cette pratique qui consiste à poursuivre un animal, à cheval et avec des chiens, jusqu’à épuisement… pour le tuer à l’arme blanche.

Le cerf « gracié » en vertu de la réglementation en vigueur depuis 2019

Le pauvre animal a été protégé par les membres du collectif Abolissons la Vénerie Aujourd’hui (AVA) et les riverains qui n’ont pas hésité à faire face aux chasseurs en écartant la meute. Placé en sécurité par la police, il devait être ausculté par un vétérinaire, avant d’être endormi pour être transféré jusque dans les bois par un agent de l’Office français de la biodiversité. Mais une fois le filet déployé à cet effet, le cervidé, effrayé, a fui vers la forêt, manquant de peu de se blesser contre un grillage.

Si l’animal a été gracié, c’est en vertu d’un arrêté qui n’a été adopté… qu’en 2019 ! Depuis cette date, en grande vénerie, doit être gracié tout animal « aux abois ou au ferme » qui se trouve dans une zone habitée, commerciale ou artisanale. Dans une telle situation, le maître d’équipage  doit « veiller à ce que l’animal ne soit pas approché » et, à cette fin, « mettre tout en œuvre pour retirer les chiens dans les meilleurs délais ».

La présence de témoins, indispensable à la survie des animaux traqués

 

 S’il n’y avait pas eu de témoin, l’animal aurait sans doute été tué.

L. Le Faucheur - Porte-parole d'AVA

« Quand le cerf entre dans une zone urbanisée c’est : premièrement on le gracie, deuxièmement on reprend les chiens, troisièmement on essaye de se le faire rentrer en forêt. C’est ce qu’on a fait, assure le maître d’équipage Alain Drach sur Oise Hebdo. Mais selon l’association AVA, les veneurs, à la traîne derrière leurs chiens, n’ont pas pu stopper l’ensemble de la meute puisqu’une dizaine de chiens ont continué la traque. « Il est vrai que les chasseurs mettent toujours beaucoup de temps à arriver ; le délai est d’autant plus long que les meutes se dispersent parfois, constate Léa Le Faucheur, porte-parole de l’association. En pratique, les chiens ont donc le temps de traquer l’animal jusqu’à la mort, y compris dans les zones habitées ». Et malgré cette nouvelle réglementation, il est fort probable que le cerf ne soit sain et sauf qu'en raison de la présence des militants et des riverains. « S’il n’y avait pas eu de témoin, l’animal aurait sans doute été tué », déplore la porte-parole de l’organisation.

A quand une abolition de la chasse à courre ?

 

Nous recensons, chaque année, de très nombreux incidents liés à la chasse à courre.

L. Le Faucheur - Porte-parole d'AVA

La souffrance du cerf de Compiègne, immortalisée en vidéo, a fait monter d’un cran l’exaspération face à cette barbarie encore légale aujourd’hui et démontre à quel point la chasse à courre est une pratique d’un autre âge. « Nous recensons, chaque année, de très nombreux incidents liés à la chasse à courre : outre les animaux poursuivis et exténués près des zones habitées, nous constatons des accidents de la circulation causés par la course d’un animal  traqué ou par la divagation d’un chien perdu, fustige L. Le Faucheur. Son abolition, préconisée par le référendum d’initiative populaire pour les animaux, est une mesure évidente et attendue ». 

Dans l’opinion, l’appel à abolir cette pratique est très largement majoritaire : 76% des Français y sont clairement opposés (Baromètre Fondation 30 Millions d’Amis/Ifop – 2020). Et plus de 227 000 personnes ont déjà signé la pétition de la Fondation 30 Millions d’Amis, qui appelle la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili – en charge de ce dossier – à légiférer pour que la France rejoigne enfin les pays qui ont déjà mis un terme à la chasse à courre. 

©Fondation 30 Millions d'Amis

Commenter

  1. guilaine 80 11/10/2020 à 20:41:11

    Je viens de voir des images de chasse à cour des veneurs entrain de traîner un de leurs chiens par les pattes il est épuisée c est écœurent ils sont pourri avec leurs proix mais aussi avec leurs chiens. Quelle bande de pourriture. Je suis sur qu'il serait capable de tué leurs chiens. Sa me dégoûte

  2. kenzoamour 06/10/2020 à 22:18:47

    avant tout je remercie les personnes qui sont venues en aide pour le cerf merci ! vous êtes de belles âmes !! par contre ces chasseurs criminels je leurs souhaitent le pire !!! karma

  3. guilaine 80 28/09/2020 à 18:39:42

    Écœurent ils faut arrêter tous ça il y en a marre de tout c est pauvre bêtes qui souffre. Et c est salle tipes sur leurs chevaux ils non pas de mal eux ils sont pas épuisée. C'est gens me dégoûte. C'est honteux

  4. AnneV 26/09/2020 à 18:25:16

    Invariant, tu as tout dit !!! Macron se fout des animaux et adore les chasseurs (s'il continue, ce sera son seul électorat !!!!) Les français vont ils enfin comprendre ?!!!!!

  5. Yo1964 25/09/2020 à 20:05:51

    La chasse à courre c'est du snobisme, instauré par des riches qui se croient tout permis. INTERDICTION  !! 

  6. lety77 24/09/2020 à 22:25:48

    La vidéo de ce cerf traqué est insupportable !!

    La chasse à courre est d'une cruauté incroyable ! Tous ces chasseurs, avides de sang et cruels, devraient plutôt se mettre à la disposition des gendarmes pour traquer les individus qui mutilent les animaux dans les prés... Au moins, ils serviraient à quelquechose d'utile une fois dans leurs tristes vies !! 

  7. moussette62 24/09/2020 à 16:28:36

    Mais qu'est-ce qu'on attend pour abolir cette "chasse" ? Si des témoins n'avaient pas été présents il est certain que l'animal aurait été massacré. Et tuer par flingue, ou par poignard ce n'est certainement pas de la sélection naturelle, n'en déplaise au président de la fédération des chasseurs flingueurs. Poursuivre l'animal jusqu'à épuisement total c'est de la barbarie, inadmissible de nos jours. On se demande quel plaisir peuvent trouver des individus à torturer ainsi un animal. Ras le bol également de voir qu'une minorité d'individus fasse la loi dans notre pays.

  8. amabicho 24/09/2020 à 14:54:27

    Je le dis et le répète: il y a 1,5 millions de chasseurs en France ( plus les fabricants et marchands d'armes) en France , dont le lobby a ses entrés a l 'Elysee, qui les flatte dans le sens du poil.

    Mais il y a 20 fois plus d' amis des bêtes,  qui n' ont pas de lobby, mais qui votent eux aussi, et dont les opinions sur les questions animales devraient être respectées . 75% des Français, selon les sondages, en ont assez de la chasse , des animaux dans les cirques , les parcs aquatiques, des fermes a fourrure, des experiences animales dans les labos,l l.elevage industriel des volailles  et des mammifères, etc..., alors ils doivent boycotter les politiques qui ne tiennent pas compte de leurs opinions au moment des élections locales, régionales et nationales

  9. jean30 24/09/2020 à 09:18:09

    Ilest à craindre qu'ils remettent ça, ils ont subi un échec en directe. Tous ces meurtres en bandes devraient être sévèrement anctionner et ce même si ces gens bénéficient de protection, cela ne le ur donne pas le froit de tuer. Dans le cas contraire, les protecteurs complices devront aussi passer à la trappe

  10. jean30 24/09/2020 à 09:16:05

    C'est bien d'être contre tout chasse et je suis contre aussi. Mais cela n'empêchera hélas pas ces lâches de continuer leurs sales besognes. Leur place est dans un cachot et ce même si ces gens bénéficient d'appuis haut placés. [***]