Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Trois chats captifs sauvés par la Fondation

Photo : © JoannaTkaczuk - Fotolia.com

Enfermés dans une maison sans eau ni nourriture, des chats ont finalement été sauvés de justesse lors d’une opération menée par la Fondation 30 Millions d'Amis.

Enfin libres après plusieurs semaines d'enfermement, sans eau ni nourriture ! L’opération de sauvetage de trois chats menée par la Fondation 30 Millions d’Amis s’est déroulée dans la soirée du 26/7/13 suite à l’appel d’une riveraine. Cette voisine avait déclaré avoir vu les félins dans un état cadavérique à travers la porte-fenêtre d'une maison située à Saint-Denis (93). Elle avait prévenu la mairie, la police et les pompiers. Mais, inquiète, elle avait aussi préféré avertir un organisme de protection des animaux.

L’école du chat de Saint-Denis, alertée par la Fondation 30 Millions d'Amis, s’est rendue sur place dans la foulée pour confirmer les faits. Plus tard, les représentants de l’école et l’enquêteur de la Fondation, accompagnés de la police judiciaire de Bobigny, pénètrent dans le pavillon. Et c’est avec horreur qu’ils découvrent quatre chats d’une maigreur effroyable ainsi que les cadavres de trois autres félins.

Pronostic vital engagé

Conduits à la clinique vétérinaire de Levallois (92), trois chats - le quatrième est mort pendant les soins - ont été pris en charge en urgence. « Les animaux étaient dans un état cachectique sévère (état d’amaigrissement et de fatigue généralisée dû à la sous-alimentation, NDLR). Au départ, les vétérinaires n’étaient même pas dans la capacité de se prononcer sur leurs chances de survie », raconte Arnauld Lhomme, l’enquêteur de la Fondation. Dès leur arrivée à la clinique, ils ont été mis sous perfusion et réhydratés. Il a aussi fallu les réhabituer à se nourrir. L’établissement levalloisien a gardé les trois félins en observation pendant quatre jours.

Enfermés par erreur

C'est par mégarde que les chats ont été enfermés par la police dans cette maison, condamnée dans le cadre d’une enquête. Les propriétaires, deux femmes âgées d’une soixantaine d’années, n’étaient pas présentes. Elles sont internées en hôpital psychiatrique depuis le mois de mai.

Aujourd’hui, les félins sont sains et saufs. Ils ont été placés dans un refuge où ils reprennent progressivement des forces. Ils pourront prochainement être confiés à des familles aimantes. La Fondation est d’ailleurs à la recherche de foyers d’adoption. Pour tout renseignement, contacter la Fondation enqueteur@30millionsdamis.fr.

Commenter

  1. capucine1003 15/08/2013 à 11:55:54

    Tout à fait d'accord avec Eurielle, je pense que les flics qui les ont enfermés n'en avait rien à f....e des chats, fallait appeler des associations de protection animale pour les prendre en charge etc. Trop de travail peut-être pour eux...

    Bon en tous cas l'essentiel est que les survivants s'en sortent et trouvent une famille aimante et responsable.

  2. christine v 09/08/2013 à 23:21:10

    Bonsoir J'ai à coté de chez moi un chat qui miaule depuis 2, 3 jours il est enfermé seul ses maitres sont partis en vacances et je cherche sur internet qui appeler de compétent pour libérer ce chat.

     

  3. prunette 09/08/2013 à 20:27:26

    Quand les gens sont hospitalisés en urgence, souvent, les secours ne cherchent pas à savoir s'il y a des chats ou des chiens qui, terrorisés par cette présence, se cachent et ils se retrouvent enfermés comme ces sept chats. Merci à cette dame qui a permis que trois chats soient sauvés.

  4. Helix 08/08/2013 à 14:17:35

    ou

     

    Heureusement qu'une personne se soit rendu compte. pauvre chats.!!!

  5. Didinne 08/08/2013 à 06:52:20

    Comment peut-on ne pas voir 7 chats dans une maison??? Peut-être étaient-ils tous cachés, car craintfs... J'ai un chat et un chien, et leurs présences est indiquée par leurs effets personnels, gamelle d'eau et autre...

  6. chantal66 07/08/2013 à 22:04:17

    Faudrait pas oublier les deux soixantenaires enfermées en asile psychiatrique et qui n'ont rien dits sur leurs chats, faut pas demander leur état mental!!!

    Quant aux policiers, la plupart s'en foute des chats, encore la preuve ici! Mais si ces femmes sont enfermées en asile psy, c'est qu'un(e) assistant(e) social(e) est allé(e) les voir chez elles!

    A nouveau beaucoup de monde au courant! La personne qui a prévenu, elle n'avait pas vu ces chats avant? 

  7. kenzoamour 07/08/2013 à 16:40:36

    Faut le faire enfermer autant de chats ! cela montre bien la conscience professionnelle de ces agents ...

  8. Eurielle 07/08/2013 à 15:13:25

    "C'est par mégarde que les chats ont été enfermés par la police dans cette maison"

    "PAR MEGARDE" ... Comment on peut enfermer 7 chats dans une maison sans les voirs !!!

    C'est du foutage de gueule !! 

    Les flics qui ont fait ça doivent être condamné pour leur connerie !

     

    Je m'excuse de m'énerver comme ça, mais c'est juste des incompétents qui ne véréfie même pas si il y a une présence avant de condamner une maison !