Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Buzz

Calvaire des chevaux de calèche : la responsabilité des touristes

Ce 17 août 2022, un cheval s'est écroulé d'épuisement sur le bitume brûlant de Malaga, en Espagne. ©Gaia Education /Facebook (capture vidéo)

En quelques jours plusieurs chevaux se sont effondrés d’épuisement après avoir tiré pendant des heures une calèche sous des températures extrêmes, aux Etats-Unis et en Espagne notamment. La Fondation 30 Millions d’Amis implore les touristes de ne pas se rendre complices de cette maltraitance animale et d’adopter un tourisme éthique.

Abattu de fatigue en pleine rue sous l’œil effaré des passants… Un cheval s’est écroulé après avoir tiré une calèche toute une journée sous une chaleur suffocante à Malaga, en Espagne.

Un cas malheureusement loin d’être isolé

Une semaine plus tôt, c’est dans une rue de New-York (Etats-Unis) que Ryder, un cheval tractant une calèche s’est effondré sous la chaleur. Âgé de 14 ans, le pauvre animal est resté au sol près d’une heure. D’abord fouetté par le conducteur de la calèche qui lui ordonnait de se relever, le cheval a finalement été rafraîchi par les forces de l’ordre puis soigné en clinique vétérinaire. « Les chevaux n’ont pas leur place dans les grandes villes où ils sont constamment mis en danger à cause des voitures, des humains ou de la météo », a aussitôt réagi l’association PETA.

Une souffrance animale parfois fatale ! En août 2020, un pauvre équidé est mort en Italie, après avoir tiré une calèche pour touriste sous 36°C dans l’enceinte du Palais royal de Caserte. Les calèches peuvent donc être mortelles pour les équidés qui les tractent en pleine canicule, mais aussi sous des températures glaciales. En novembre 2018, Zeus, un cheval avait succombé en tirant une calèche au Vieux-Port de Montréal. « J'ai débarqué mes clients, je l'ai détaché de la calèche, j'ai essayé de l'aider à passer sa toux, avait alors témoigné la cochère, sous le choc (La Presse). Ça n'a pas passé et il s'est effondré par terre ». Face à ce drame, la municipalité avait décidé d’interdire cette activité à compter du 31 décembre 2019.

La Fondation 30 Millions d’Amis se mobilise pour un tourisme éthique

La Fondation 30 Millions d’Amis alerte régulièrement contre le calvaire des animaux victimes du tourisme de masse. À Mijas (Espagne), une soixantaine d’ânes servent de « taxis » pour touristes, y compris en pleine canicule. À la suite de notre signalement, Le Petit Futé a aussitôt banni de son fonds documentaire toute référence à cette activité cruelle.

Ce traitement n’est pas sans rappeler celui des ânes de Santorin (Grèce) dont les conditions de vie ont soulevé une vague d’indignation parmi les associations de protection animale, dont la Fondation 30 Millions d’Amis.

Pour que cessent ces pratiques cruelles d’un autre âge, la Fondation 30 Millions d’Amis implore les touristes de ne pas cautionner cette maltraitance animale en optant pour un tourisme éthique.  

Commenter

  1. greanpeece 28/08/2022 à 13:04:06

    Jusqu'au tout cela va aller ?  C'est une honte et tous ces touristes qui ne pensent qu'à eux. Quant aux propriétaires de ces chevaux,  ils en ont rien à faire.  L'argent il n'y a que ça qui compte.  Encore une fois l'être humain ne vaut rien. 

  2. Loona77 26/08/2022 à 11:38:30

    La faute aux touristes ! Tant qu'il y aura des gros plein de soupe sans coeur incapables de marcher pour visiter une ville, rien n'évoluera !!!

    Bravo à Montréal d'avoir interdit cette activité pour touriste. Les autres pays devraient en prendre de la graine !!!!!

  3. Alika2005 26/08/2022 à 09:51:24

    Il ne faut surtout pas généraliser, comme pour tout. Si certains cochers, qui n'en sont sûrement pas, laissent leurs chevaux sans repos et sans eau durant des heures, la plupart des propriétaires de chevaux aiment leurs animaux, et les respectent. Pour ma part, je suis cocher déplômée et je mène des chevaux depuis 22 ans. Mes deux boulonnais âgés maintenant de 24 ans et à la retraite depuis le début de l'année, emmenaient des personnes à mobilité réduite, mais aussi des personnes en fauteuil roulant puique notre chariot est équipé pour 3 fauteuils plus les accompagnants. Nous faisions aussi des promenades de personnes valides, mais pas par tous les temps. Je me suis vue annuler une prestation, parceque le sol était glissant, ou qu'il faisait beaucoup trop chaud. En tout état de cause, lors d'une manifestation de promenades à la journée, JAMAIS je n'ai laissé mes chevaux s'épuiser. Il y avait TOUJOURS des pauses de 20 mn, à l'ombre, avec de l'eau à volonté, des carottes et des pommes coupées en 4. Savez-vous aussi, que les gens rouspétaient lorsque nous nous arrêtions ? On leur disait que ce ne sont pas des machines et qu'ils ont besoin de repos comme n'importe quel spotif. Un cocher qui ne fait pas ça N'EST PAS UN COCHER ! Et maintenant mes chevaux coulent une retraite paisible...

  4. pouguy 25/08/2022 à 19:11:22

    aux états unis ça ne m'étonne pas du tout de telles pratiques, ce pays n'aime pas les animaux. je suis entièrement d'accord avec les propos de Franck

  5. nous pour eux 25/08/2022 à 16:09:08

    Je ne regarde même pas la vidéo, je suis écœurée c'est une honte il n'y a que le fric qui compte !!!! Ce devrait être comme dans les cirques il faut arrêter de se servir des chevaux pour ces cas de cruautés tout comme les poneys que l'on paie pour faire un petit tour aux enfants ! OUI je suis tout à fait d'accord avec "La Fondation 30 Millions d’Amis qui implore les touristes de ne pas se rendre complices de cette maltraitance animale et d’adopter un tourisme éthique". Ce n’est pourtant pas compliqué ! STOPPER CELA .....

    IL FAUT MONTRER CELA AUX INFOS PLUS DE PERSONNES SERAIENT PEUT-ËTRE PLUS ATTENTIFS !

     

  6. xavier78 25/08/2022 à 15:28:54

    il faut continuer a alerter l"opinion. les animaux sont pas des objets. ils souffrent encore plus que nous car peu de soucis de leur santé

  7. potala 24/08/2022 à 11:43:06

    Frank à raison, chez les humains un animal qui ne rapporte rien, est une bouche inutile à nourrir, si, il n'est pas un animal de compagnie, il est donc voué à l'abattoir ! Mais tout ceci est intolérable, et les touristes sont les vrais coupables d'une industrie de la souffrance animale !!!

  8. loupka38 24/08/2022 à 11:06:25

    sans demande il n'y aura plus d'achats d'animaux pour ce genre de maltraitance. Possiblement les animaux présents iront à l'abattoir ou bien seront rachetés par des clubs.

    Il ne faut pas aller trés loin pour avoir ce type de maltraitance. Il ya quelques années j'étais en vacance du côté de serignan et je montais à cheval.

    Les clubs achetaient de chevaux pour la saison touristique et les revendaient  en boucherie ensuite pour les clubs sans affiliation à la FFE.

    En effet il faut informer les touristes par des spots à la télé ou des encarts publicitaires dans des journaux sérieux demander au magasine "Marianne " d'enquêter sur ces pratiques et cela toute l'année.

    mais certains animaux ( éléphants) en Asie sont des "biens" très précieux et leurs cornacks en prennent grand soin.

    Donc comme de tout il y a du pour et du contre.

    Autre réflexion concernant l'abandon des animaux de compagnie. Malheuresement beaucoup d'endroit ne les acceptent pas ( pb d'allergie d'autres clients, saletés et déprédations comises par lesdits animaux si si il y en a )

    j'ai un chien et 2 chats je suis un peu obligée de demander à de gentils voisins de s'en occuper ( et je ne pars jamais longtemps) le chien vient avec nous mais nous selectionnons les endroits possibles pour lui aussi.

  9. Jacotte 24/08/2022 à 10:53:35

    ces animaux ne sont pas des machines qui peuvent travailler dans n'importe quelles conditions. Le minimum c'est de respecter leurs besoins et l'interdiction de les faire travailler par grosse chaleur et toute une journée. Bien sûr que les touristes sont aussi responsables de ces mauvais traitements;

  10. micanoue 22/08/2022 à 15:23:40

    Le travail de n importe quel animal devrait être interdit. Un lecteur écrit que si l on arrête ces pratiques, les animaux iront a l abattoir, pas faux, mais alors on ne fait rien? Et tous ces touristes qui cautionnent cela…pourquoi la SPA, qui diffusent à juste titre des spots pour lutter contre l abandon l été, ( ou 30 millions d amis, ou fondation bardot ou autre organisme ayant des revenus) ne diffuse t elle pas aussi toute l année et avant l été , des spots d animaux utilisés pour ces pratiques ( chevaux, ânes Éléphants…) en montrant la souffrance et en responsabilisant les touristes. quand il n y aura plus de consommateurs pour cautionner cela, l a source sera tarie..toutefois la nature humaine est telle que ça n’est pas prêt d arriver…encore une fois , sans décision politique rien ne bougera.