Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Législation

Élevage en cages de poules pondeuses : des avancées insuffisantes !

Un décret du 14/12/2021 interdit toute nouvelle construction ou extension d'un bâtiment d'élevage de poules pondeuses en cages. Une mesure insuffisante pour la Fondation 30 Millions d'Amis. ©AdobeStock

La cruauté de l’élevage en cages des poules pondeuses ne fait aucun doute. Dans ce type d’exploitation, les gallinacées vivent dans des cages grillagées, les pattes constamment posées au sol, sans jamais voir la lumière du jour. Pourtant, le gouvernement reste frileux à sortir de ce modèle sordide. La Fondation 30 Millions d’Amis déplore les lacunes du décret censé interdire toute nouvelle cage pour poules pondeuses (15/12/2021).

Il était temps ! 2 ans et demi après la promulgation de la loi « Egalim », le gouvernement vient (enfin) d’adopter le décret censé mettre en œuvre l’interdiction de « de tout bâtiment nouveau ou réaménagé d’élevage de poules pondeuses élevées en cages » (article L. 214-11 tel que modifié par la loi du 30 octobre 2018). 

Une mesure indispensable pour limiter le calvaire subi par ces animaux privés de tout accès à l'air libre, dans des conditions indignes. En témoigne la nouvelle enquête de l'association L214 révélant l'horreur d'un élevage de la marque Pampr'oeuf (promiscuité, poules déplumées et "shootées" telles des ballons de foot...).

Un décret attendu depuis 2018…

Le Premier ministre devait préciser ce que recouvre précisément la notion de bâtiment « réaménagé ». Et pour cause, en l’absence de texte d’application, l’incertitude portant sur cette notion empêchait l’entrée en vigueur de l’interdiction prévue par la loi de 2018 !

Raison pour laquelle la plus haute juridiction administrative a, en mai 2021, enjoint le gouvernement de prendre – d’ici le 28 novembre 2021 – ledit décret. Verdict ? Décevant !

… mais décevant selon les organisations de protection animale

Le texte se contente in fine d’interdire « la réalisation de toute nouvelle construction de bâtiment visant à accueillir des poules pondeuses en cages » ainsi que « la réalisation de tous travaux ou aménagements conduisant à augmenter la capacité de production du bâtiment ». Autrement dit, les rénovations de cages existantes restent autorisées dès lors qu’elles n’ont pas pour effet d’augmenter le nombre d’animaux ! Un décret « inacceptable » selon CIWF France qui devrait l’attaquer auprès du Conseil d’Etat.

« Il y a encore 17 millions de poules en cage, déplore l’organisation. Ce recul n’est pas conforme (…) à la nécessité d’une action forte pour faire basculer l’ensemble de la production ». Par cette interprétation restrictive de la loi Egalim, le gouvernement bafoue ainsi la volonté du législateur, mais aussi celle du Président de la République qui avait annoncé – lors de sa campagne pour l’élection présidentielle – la fin de l’élevage en cage des poules pondeuses d’ici 2022.

Mobilisation citoyenne contre l’élevage en cage !

Sans oublier l’opinion publique, largement défavorable à ce modèle ! L’initiative citoyenne européenne (ICE) « pour une nouvelle ère sans cage » – soutenue par 170 ONG dont la Fondation 30 Millions d'Amis – a recueilli 1,4 million de signatures à travers l’Europe, incitant la Commission européenne à s’engager pour la fin progressive de l’élevage en cage des poules, lapins, canards, truies et veaux dès 2027. En France, plus de 8 sondés sur 10 souhaitent l’interdiction de l’élevage intensif (Baromètre Fondation 30 Millions d’Amis / Ifop - 2021).  

Et pour sauver les poules pondeuses – envoyées à l'abattoir à l'âge de 18 mois – des bénévoles au grand cœur proposent de les faire adopter par des particuliers, tous conquis par l'intelligence de ces êtres sensibles.

Commenter

  1. AnneV 18/12/2021 à 18:05:16

    Ai vu la vidéo de L214 sur les exactions des employés sur ces malheureuses poules dans un autre élevage (coups de pied, lancés sur les murs) Ce sont des monstres ces gens là, ou leur boulot les rend dingues !!!! effroyable !

  2. AnneV 16/12/2021 à 18:38:17

    Pour être "épinglés" La France l'est !!!!!!!! Concernant le bien être animal, c'est plutôt Guentanamo chez nous !!!!