Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Une vieille éléphante sauvée d'un cirque part vers un sanctuaire au Brésil

La destination finale de l'éléphante Mara est la Chapada de Guimaraes, un sanctuaire de 1.200 hectares situé au centre-ouest du Brésil. ©Ecoparque Buenos Aires

(Avec Afp) - Mara, vénérable éléphante née en Inde, a entrepris samedi 9 mai 2020 un voyage qui va la mener de Buenos Aires à un sanctuaire au Brésil, a annoncé la municipalité de la capitale argentine. Un espoir de vie meilleure pour cet animal qui a connu l'enfer des spectacles itinérants. En France, la Fondation 30 Millions d'Amis poursuit son combat pour interdire définitivement l'exploitation des animaux sauvages dans les cirques.

L'éléphante Mara, dont l'âge est estimé entre 50 et 54 ans, a passé la première partie de son existence comme animal de cirque, avant d'arriver en 1995 au jardin zoologique de Buenos Aires, transformé depuis en un Ecoparc où elle avait son habitat. Son voyage de quelque 2.000 kilomètres, programmé depuis janvier, se déroule malgré la pandémie de coronavirus. Un protocole spécifique a été élaboré pour protéger l'animal et les équipes techniques qui assurent son transport.

L'imposant pachyderme de 5,5 tonnes – long de 5 mètres pour une largeur de 2 mètres et une hauteur de 3 mètres – se nourrit chaque jour d'une tonne de légumes, de fourrage et de canne à sucre. Deux équipes techniques assurent son transfert. L'une appartient à l'Ecoparc de Buenos Aires et accompagnera l'éléphante jusqu'à la frontière, où une équipe envoyée par le sanctuaire brésilien la prendra en charge pour le reste du trajet.

Le "meilleur destin" pour Mara

Samedi 9 mai 2020, lors d'une opération qui a duré près de trois heures à l'Ecoparc, situé dans le quartier de Palermo à Buenos Aires, Mara a été installée dans une énorme caisse en bois construite spécialement, laquelle a été placée sur un camion à l'aide d'une grue. Le véhicule a démarré vers 18h00 (21h00 GMT). Sa destination finale est la Chapada de Guimaraes, dans le Mato Grosso, un Etat du centre-ouest du Brésil. C'est là que se trouve un sanctuaire pour éléphants de 1.200 hectares où Mara devrait finir ses jours.

Le voyage devrait durer entre quatre et cinq jours, selon le communiqué de la municipalité de Buenos Aires. "Nous sommes tous mobilisés et émus, comme à chaque fois que nous transférons un animal", a déclaré Eduardo Macchivalli, secrétaire à l'Environnement de la municipalité. "Mara va beaucoup nous manquer, mais nous savons que c'est le meilleur destin pour elle", a-t-il ajouté. L'écoparc de Buenos Aires avait déjà organisé le transfert de Sandra, femelle orang-outan au statut de "personne non-humaine", vers un sanctuaire en Floride.

Interdire les cirques avec animaux sauvages

Loin de son passé d'exploitation pour les spectacles, la vénérable éléphante devrait enfin pouvoir savourer la quiétude dont elle avait tant besoin. En France, alors que 72 % de nos concitoyens sont favorables à la fin de l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques (baromètre Fondation 30 Millions d'Amis /Ifop, janvier 2020), la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne refuse toujours de s'engager sur cette voie.

Mise à jour 13/05/2020 : Mara est bien arrivée ce mercredi au sanctuaire brésilien de Chapada dos Guimaraes, après 5 jours de voyage. L'éléphante y a rejoint 3 congénères : Maia, Lady et Rana.

Commenter

  1. AnneV 14/05/2020 à 18:05:30

    Polluxopoil, les "bonnes résolutions" sont toujours électoralistes ! N. Hulot avait plein de projets mais face à un gouvernement hostile à toute avancée anti "productiviste" il a préféré s'en aller ( belle résolution !!) cette femme était sans doute sincère mais que faire devant un Macron et un E. Philippe (pire que le premier) qui devant la cruauté envers les animaux restent froids comme des icebergs ? La seule solution ? Les dégager !! Sinon, rien à faire, leur ADN est ainsi fait !!!!

  2. Polluxopoil 13/05/2020 à 08:19:28

    ou sont passées les bonnes résolutions de notre ministre de l écologie sur le sujet ?

  3. AnneV 11/05/2020 à 19:06:33

    "la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne refuse toujours de s'engager sur cette voie."

    Qui cela étonnera t'il ? Ce gouvernement n'a pas de tripes et pas la moindre compassion pour les animaux ! Vous allez voir qu'avant les présidentielles ils vont "s'engager" pour cette cause ! Comme par hasard ! Peu de villes en France maintenant acceptent ces cirques mais la ministre de "l'écologie" (à mourir de rire !!) ne s'engage pas ! Ben hé !! Des fois que les circassiens restant se révoltent !!!!!!!!