Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Ce chien a succombé malgré les signalements

Gully était à l'article de la mort lorsque le voisinage a alerté les autorités. Il était malheureusement trop tard lorsque la Fondation 30 Millions d'Amis a été sollicitée. ©DR

Gully, victime de la bêtise humaine. Ce chien de 3 ans a été retrouvé sans vie dans le jardin de ses détenteurs, en dépit des signalements répétés du voisinage auprès des autorités. La Fondation 30 Millions d’Amis a porté plainte contre le gardien de l’animal.

Macabre découverte… Gully n’était âgé que de 3 ans lorsque son corps inerte a été retrouvé au domicile de ses détenteurs, fin août 2022. Le drame aurait pourtant probablement pu être évité si les autorités avaient donné suite aux multiples signalements du voisinage. Lorsque la Fondation 30 Millions d’Amis a (enfin !) été alertée, il était malheureusement trop tard...

Une maigreur apparente et différentes lésions

Selon les témoignages, le Berger présentait depuis plusieurs semaines des signes visibles de malnutrition et de déshydratation, ainsi que de négligence de soins et d’affection. L’état catastrophique de l’animal n’avait pourtant pas inquiété ses maîtres, rétorquant à leurs voisins que le chien allait « bien » et qu’ils n’avaient besoin d’aucune aide matérielle pour subvenir à ses besoins.

Si le rapport d’autopsie n’a pas pu identifier la cause véritable du décès, le vétérinaire a constaté une « maigreur » apparente ainsi que « différentes lésions » au niveau de l’appareil respiratoire et du tube digestif. En l’absence de soins, ces problèmes de santé ont malheureusement coûté la vie de Gully…

Plainte déposée

La Fondation 30 Millions d’Amis a porté plainte pour « sévices graves et actes de cruauté » sur un animal domestique, un délit passible de 3 ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende (4 ans de prison et 60 000 euros d’amende lorsque les faits ont été commis par le détenteur de l’animal). Mais le ministère public a malheureusement requalifié l’infraction en « privation de soins »… une simple contravention punie d’une amende de 750 euros !

La Fondation 30 Millions d’Amis rappelle le rôle essentiel des lanceurs d’alerte grâce auxquels des animaux maltraités peuvent être sauvés : son application mobile « 30 Millions d’Amis » permet à tous de signaler directement un acte de maltraitance au service juridique qui, grâce à son réseau d’enquêteurs-bénévoles, pourra intervenir.