Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Un chevreuil échappe à la noyade grâce aux sapeurs-pompiers !

Après s'être débattu plus d'une heure dans l'eau, ce chevreuil a pu être récupéré par les secouristes pour ensuite regagner son milieu naturel. ©SDIS67

Tombé à l’eau au Port-du-Rhin à Strasbourg (67), un chevreuil a été secouru par les sapeurs-pompiers au terme d’une opération périlleuse. Le cervidé a pu rejoindre sain et sauf son milieu naturel. 30millionsdamis.fr a recueilli le témoignage des conseillers techniques en risque animalier présents lors de l’intervention.

Heureusement plus de peur que de mal ! Un chevreuil a probablement eu une grosse frayeur : après une chute de 4 mètres, le pauvre animal s’est retrouvé piégé dans les eaux du Port-du-Rhin à Strasbourg, début mai 2022.

Épuisé, le cervidé n’est pas parvenu à emprunter les escaliers qui jalonnent les rives (parfois utilisés par les animaux tombés à l’eau) pour remonter sur la terre ferme. Il a seulement réussi à s’y reposer quelques minutes avant de repartir à l’eau, visiblement trop effrayé par les passants. Face à la détresse de l’animal, « des personnes ont décidé de solliciter l’aide des pompiers, déclare Olivier-Pierre Martin, conseiller technique en risque animalier, joint par 30millionsdamis.fr. Nous avons donc mobilisé notre équipe de plongeurs qui s’est immédiatement rendue sur place. »

Exténué, mais sauf !

La situation devenait effectivement critique : le chevreuil, qui se débattait dans l’eau depuis plus d’une heure, risquait de se retrouver coincé entre le quai et une péniche. « Les sauveteurs ont donc fait nager l’animal vers le centre du bassin pour le garder en sécurité, explique O.-P. Martin. Puis ils l’ont attrapé par les bois et le corps pour le faire monter dans l’embarcation… à laquelle il n’était clairement pas habitué ! »

Une fois sur la berge, l’animal – qui ne souffrait d’aucune blessure apparente – a été placé dans une grande boîte de transport pour regagner la forêt. Il a pu être relâché, exténué mais sain et sauf, dans son milieu naturel.

Il n’est pas rare que les sapeurs-pompiers du Bas-Rhin interviennent – avec l’aide des plongeurs et de conseillers techniques en risque animalier – dans des canaux pour sauver des animaux tombés à l’eau, qu’ils soient sauvages ou domestiques. En avril 2022, trois moutons se sont retrouvés bloqués sur une île, après des intempéries. Malgré le courant, les sauveteurs sont parvenus à ramener les animaux, tour à tour, vers la terre ferme !

Des sauvetages animaliers accrus

« Nous recevons de plus en plus de sollicitations de la part de la population qui semble porter un regard accru sur le bien-être animal, analyse le capitaine Vincent Vedel, contacté par 30millionsdamis.fr. Les exigences en termes d’intervention sont donc plus fortes. » C’est pour satisfaire cette mission que le Service d’incendie et de secours du Bas-Rhin s’est doté de 4 conseillers techniques en risque animalier, d’un véhicule et de matériels adaptés au sauvetage d’animaux. 28 chefs d’équipe seront également formés, d’ici la fin de l’année – et autant en 2023 – à ce type d’intervention. Une spécialité devenue incontournable pour les services de secours !

Commenter

  1. nous pour eux 18/05/2022 à 20:41:03

    QUE DU BONHEUR ! Merci aux sauveteurs

  2. Bandy86 18/05/2022 à 20:29:03

    Heureusement qu'il y a des hommes pour ce genre de situation. De plus en plus les personnes se mobilisent pour sauver des animaux en détresse, mais ce n'est pas encore à 100 pour 100 dans la tête de certains.

  3. pouguy 18/05/2022 à 19:04:51

    voilà un beau geste, pourtant le chevreuil sait nager,

  4. louise28 18/05/2022 à 11:14:18

    Il est triste de constater que certains se mobilisent pour secourir un animal en détresse et que d'autres, pour assouvir leur plaisir de tuer, les noient dans un étang comme dans les chasses à courre.

    Bravo pour ce sauvetage et longue vie à ce petit chevreuil.

  5. louise28 18/05/2022 à 11:14:12

    Il est triste de constater que certains se mobilisent pour secourir un animal en détresse et que d'autres, pour assouvir leur plaisir de tuer, les noient dans un étang comme dans les chasses à courre.

    Bravo pour ce sauvetage et longue vie à ce petit chevreuil.

  6. gavroche69 12/05/2022 à 12:59:36

    Ça fait plaisir de voir qu'il y a des humains qui font honneur à notre espèce.

    Hélas, il y a aussi des choses qui n'ont d'humain que l'apparence et qui prennent leur pied à tuer par tous les moyens un animal sans défense.

    Ils se croient supérieurs alors qu'ils sont moins que rien...

    Souvenons nous de quoi sont capables ces "accidents génétiques" :

    www.30millionsdamis.fr/actualites/article/13003-un-cerf-noye-lors-dune-chasse-a-courre/

    Âmes sensibles s'abstenir...

    Le vieux machin hilare qui propose un mouchoir donne envie de vomir...