Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Coup de coeur

L’une des plus vieilles meutes de loups en France captée par un objectif !

Une meute de loups s'apprête à traverser une rivière dans le parc du Mercantour. Une image rare ! ©Auron Wild Life

Une meute de loups a été immortalisée par piège photo ! Une image rare et magique, révélée par le photographe amateur Laurent Giacomoni qui se sert de cette technique pour capturer, en toute discrétion, l’intimité de la vie sauvage. 30millionsdamis.fr a rencontré l’auteur de cet exploit artistique.

« Stupéfaction ! » Tel est le sentiment de Laurent Giacomoni à la vue des images que son piège photo vient de saisir : sur les clichés, une meute de huit loups s’apprête à traverser une rivière du Mercantour (entre les départements des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence). « Il m’a fallu regarder plusieurs fois avant de réaliser ce que je venais d’immortaliser ! », se souvient-il.

Observer un loup gris en France est déjà un exploit, alors photographier toute une meute relève du miracle ! « Ils restent les animaux les plus discrets, ils sont invisibles, confirme ce photographe amateur dans Nice MatinAvoir la meute entière, c’est exceptionnel. » Une image d’autant plus rare qu’il s’agirait de l’une des plus vieilles meutes de France. Dans ce secteur, « en haute Tinée, on est probablement sur la troisième ou quatrième de France [formée depuis le retour du canis lupus en 1992, dans le Mercantour, NDLR], confie au quotidien local Louis Bernard, chef départemental de l’Office Français de la Biodiversité.  Et que les amoureux des loups se rassurent : la photographie prise le 3 mars 2021 n’a été diffusée qu’un mois après sa captation, sans aucune mention sur la localisation précise des loups. Le photographe entend ainsi les préserver de personnes potentiellement malintentionnées.

Une biche et son petit immortalisés dans leur intimité ! ©Auron Wild Life

La technique du piégeage photographique est généralement utilisée par les photographes animaliers pour observer les animaux nocturnes ou quasi-inaccessibles, à l’instar d’un jeune lynx aperçu fin 2020 par les photographes Marc Jardot et Maël Beaufort, grâce à une caméra séquentielle installée dans le Massif du Jura. Pour Laurent Giacomoni, cette technique constitue l’objet principal de son loisir… un art à part entière en somme ! Grâce à sa discrétion, le « piège photo » permet de contempler la « vie privée » de la faune sauvage, en toute discrétion, sans risquer d’être aperçu. « Cette technique permet d’observer la vie sauvage dans son intimité, analyse Laurent. Une fois les cameras posées, nous disparaissons et les animaux reprennent leur vie de façon naturelle ! ».

De ces caméras, se dégagent des clichés authentiques et émouvants. Renards, cerfs, biches, sangliers et blaireaux posent en toute simplicité devant l’objectif ! Mais c’est un chamois qui a tout particulièrement séduit ce Maralpin : « La caméra a été placée de façon à créer, en présence d’un animal, une ombre chinoise face aux montagnes », explique-t-il. Mission réussie grâce à ce majestueux capriné !

Un majestueux chamois apparaît en ombre chinoise face aux montagnes. ©Auron Wild Life

Les pièges photographiques dévoilent ainsi toute la richesse, souvent méconnue, de la vie sauvage. « Je me réjouis de voir ainsi la diversité de la faune sauvage qui vit, en toute discrétion, dans les montagnes du Mercantour ». Prochain objectif ? Capturer des photos de mouflons et bouquetins ! Des espèces montagnardes également sublimées par le photographe Jérémie Villet, avec comme toile de fond un paysage enneigé d’un blanc immaculé !

Commenter

  1. chatmama 14/04/2021 à 15:23:13

    En France 110 loups par an sont tués avec l'aval du minisstèree de l'écologgie et des préfets. A quand les sanctions financière de l'UE pour non respect de la directive "loup" ?