Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Coup de coeur

Cet adepte du « street-art » transforme les déchets en animaux

Artur Bordalo souhaite, par son art, mettre l'humain en face de ses responsabilités concernant l'impact de notre pollution sur la biodiversité.

Artur Bordalo fait sensation dans les rues de plusieurs villes internationales avec ses œuvres de street-art. Son but : sensibiliser aux espèces en danger et aux conséquences néfastes de nos déchets sur l’environnement. 30millionsdamis.fr s’est entretenu avec l’artiste portugais qui expose à la Galerie Mathgoth (Paris 13) jusqu’au 2 mars 2019.

Depuis cinq ans, Artur Bordalo, dit « Bordalo », un artiste portugais engagé pour la cause animale, collecte détritus, restes de jouets et matériaux en tous genres pour les recycler et les transformer. L’ensemble des créations de ce trentenaire, issues de sa collection « Big Trash Animals », s’étendent dans pas moins de 23 pays. Deux de ses œuvres sont visibles à Paris. Il expose « Accord de Paris » à la Galerie Mathgoth (Paris 13) jusqu’au 2 mars 2019 et remporte déjà un franc succès avec pas moins de 16 000 spectateurs. 

Cliquez sur les photos pour les agrandir. © Miguel Portelinha

« Le respect de tous les êtres vivants et de la nature »

« La première grande œuvre que j’ai réalisée, c’était en 2013 aux Açores. Elle s’appelait ‘Big Crab’, raconte le natif de Lisbonne à 30millionsdamis.fr. Je faisais des expériences sur les déchets, sur différents thèmes et diverses compositions… Et à un moment donné, cela avait du sens. » Un processus qui l’amène naturellement à utiliser son art en faveur des animaux, en sensibilisant les spectateurs de rue.

Artur Bordalo / © Miguel Portelinha

« Le plus important, c’est le respect de tous les êtres vivants et de la nature elle-même, clame ce passionné de graffitis. Je crée principalement des animaux parce que les êtres humains sont déjà représentés dans les déchets que j’utilise. J’essaie de représenter les espèces en danger. Le message est global. Les animaux sont le moyen direct de dresser un portrait de la nature en les façonnant à l’aide des matériaux qui les menacent directement. » Déchets, pollution et contamination sont régulièrement pointés du doigt par le Lisboète.

« Mon art a un objectif éducatif et activiste »

« Cela permet d’attirer l’attention sur la production de déchets, les matériaux non-réutilisés, la pollution et ses effets sur la planète, affirme Artur. Je me suis vite rendu compte que mon esprit créatif et ma conscience environnementale devaient fonctionner ensemble. Mon art a un objectif éducatif et activiste. » Artur Bordalo expose à la Galerie Mathgoth (Paris 13) jusqu’au 2 mars 2019 « Accord de Paris ».

La Fondation 30 Millions d’Amis soutient l’ensemble de ces initiatives artistiques en faveur de la protection animale, comme les photographies de Raphaëlle Kaufmann, les peintures colorées de Nicolas Jonval ou les incroyables sculptures métalliques de John Lopez.