Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Emotion

Une photographe sensibilise sur les animaux morts accidentés sur la route

Comme ce renard, de nombreux animaux sont victimes de la route qu'ils traversent… / ©Raphaëlle Kaufmann

Peinée d’apercevoir des cadavres le long de la route départementale entre Foix et Saint-Girons (09) qu’elle emprunte régulièrement, une photographe ariégeoise passionnée d’animaux a décidé de les prendre en photo… pour appeler les automobilistes à davantage de prudence. Un message relayé par 30millionsdamis.fr.

« Je souffrais trop de passer sans rien pouvoir faire ! » Cela fait 6 mois que Raphaëlle Kaufmann, jeune photographe de bientôt 26 ans, passe tous les jours par la D117, une route limitée à 80 km/h, qui traverse le parc naturel des Pyrénées ariégeoises. « C’est une route très fréquentée par les voitures et les camions puisqu’elle relie Foix à Saint-Girons, explique l’Ariégeoise. Régulièrement, je voyais des animaux morts sur le bord de la route ou en plein milieu. Il m’est arrivé d’en déplacer mais je me sentais impuissante face à ce constat. C’est alors que j’ai décidé de les prendre en photo. Ce n’est pas pour culpabiliser les automobilistes, c’est pour sensibiliser. Il n’est pas si difficile de faire plus attention au volant. » 

Cliquez sur les photos pour afficher le diaporama. ©R. Kaufmann

« Incapable de fermer les yeux devant la souffrance animale »

Renards, chats, hérissons, blaireaux ou autres oiseaux… Les clichés de ces animaux victimes de la circulation sur cette route montrent parfaitement la violence d’une cohabitation difficile entre la faune et les automobilistes. « Je suis incapable de fermer les yeux devant la souffrance animale, souligne la jeune femme. C’est pour ça que je recueille des animaux, c’est plus fort que moi. C’est aussi pour ça que j’ai pris ces photos. Pour faire quelque chose, même une toute petite chose… »

La route du malheur… et du bonheur

La photographe a une relation particulière avec les bêtes, elle qui a perdu sa jument dans un accident quand elle avait 17 ans. « Je pense que ce qui me touche ce sont les animaux abîmés par l’Homme, évoque-t-elle. L’un de mes chats a disparu pendant trois semaines et a parcouru plusieurs kilomètres sur cette même route. On l’a heureusement retrouvéIl y a peu, j’ai récupéré un chien sur le bord de cette même D117. Il s’était enfui de chez lui. On a pu le rendre à ses maîtres.»

 

J’ai pris ces photos pour faire quelque chose, même une toute petite chose… Raphaëlle Kaufmann

Depuis, Raphaëlle et son compagnon ont eu le bonheur de recueillir un nouvel animal qui – coïncidence ? – semble lui aussi avoir un sombre lien avec cette départementale : « Laïka, 3 ans, est apparue chez nous à l’aube, en février [2018], raconte la photographe. Elle était en bonne santé et aboyait sans discontinuer vers la route devant chez nous, cette fameuse départementale. Elle appelait quelqu’un. Je me suis imaginé ses maîtres la laissant là pensant ‘Tiens, un parc naturel, ils doivent aimer les animaux…’ Nous ne savons pas grand-chose d’autre de son histoire, mais nous l’aimons. Et nous avons l’intention de l’emmener avec nous parcourir le Canada, en van. Et le tout malgré son caractère… et ses 35 kilos. » Un périple que 30millionsdamis.fr suivra avec intérêt !

Commenter

  1. puce62 22/11/2018 à 10:42:00

    Je suis moi aussi très sensible à la vue d'animaux morts sur le bords des routes!

    Tout le monde peut lever le pied pour éviter d'enlever la vie pour rien.

    En tout cas belle initiative, il faudrait plus de personnes comme vous sur la terre.

  2. pouguy 21/11/2018 à 17:30:37

    aujourd'hui en france on bétonne le mileu des routes pour la sécurité des gens, je dirai c'est normal. mais il n'y a rien du tout pour le passage des animaux qui ne peuvent plus passer ils font demi tour et du coup se font écraser. aussi il y a des automobilistes qui font rien pour les éviter.

  3. Philippe.fenieres@yahoo.fr 20/11/2018 à 20:25:46

    Il faut donc interdire route et automobile?

  4. krystel666 20/11/2018 à 19:42:34

    Il existe des petits objets en plastique à coller sur les rétroviseurs qui, avec la vitesse de la voiture, crée des ultra-sons pour éloigner les animaux aux abords des routes. Mais cela n'empêche pas de ralentir.

    Lorsque je rentrais du boulot le matin, entre 5h et 6h, beaucoup de lapins étaient sur l'herbe, juste à côté de la route, alors, en passant, je klaxonnais pour qu'ils s'éloignent et les protéger des conducteurs derrière!

  5. cricri84200 20/11/2018 à 19:17:50

    c est si simple de faire attention, on peut eviter un animal, on doit respecter les limitations de vitesses et etre tres attentif....merci Raphaelle pour  ces photos..merci de montrer la realité si cruelle soit elle

  6. mais.jean-paul@orange.fr 20/11/2018 à 18:33:18

    Moi aussi je suis très sensibilisé par tous ces animaux écrasés. Les routes sont pour eux des cimetières. A bientôt 80 ans, j' ai dû percuter trois animaux en tout et pour tout, des accidents imparables. J' ai toujours une cage à chats dans ma voiture pour récupérer animaux blessés ou perdus. La nuit, je suis très attentif et je roule moins vite que le jour. Dés que je vois des yeux qui brillent sur le bas-côté, je ralentis ou même je m'arrête le temps qu' il traverse. Une fois, j' ai failli faire un tonneau pour éviter ... un lézard !

    Tous les animaux, sauvages ou domestiques, grands ou petits, ont le droit de vivre !

  7. lilinuchette 20/11/2018 à 17:46:46

    quelle belle initiative que celle de la photograaaphe ariégoise ! montrer une maltraitance quotidienne, banalisée , à cause du trefic routier ! moi aussi je suis sensible aux animaux abîmés par les humains, et je m'implique à mon niveau, c'est toujours mieux que rien !

  8. 100 18/11/2018 à 18:24:59

    Merci Raphaëlle au grand coeur pour ma part je fais attention quand je conduis la nuit je ne roule pas trop vite quand je vois des yeux brilles dans la nuit ou que je vous un animal au bord de la route je descends ma vitesse en me mettant presque à l arrêt ou à l arret pour ne pas l écraser 

    Il n y a aucune raison de raison de rouler vite la nuit je pense à toutes ces vies que ma démarche peut épargner je n ai rien avoir à faire avec ces égoïstes sans cervelle dont font partis certains conducteurs de camions qui balancent également leurs déchets au bord des routes

     

    Je respecte la vie animale 

  9. catoche77 16/11/2018 à 10:33:24

    Merci a Raphaëlle pour cette belle initiative

     

    J approuve l idée de Lotus2003 d utiliser les photos pour des panneaux publicitaires afin de sensibiliser les automobilistes a respecté les vies

     

    Le nombres d animaux tuées me choc énormément Il m est arrivé plusieurs fois de freiner pour laisser le temps a un oiseaux de s envoler mais malheureusement se n est pas le cas de beaucoup d automobilistes

     

    A quand un monde meilleurs

  10. 100 15/11/2018 à 17:07:56

    Merci beaucoup pour vos commentaires !

    Raphaëlle