Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

Puy-de-Dôme : 2 mois de prison avec sursis pour l'éleveur

Puy-de-Dôme : l'éleveur condamné à 2 mois de prison avec sursis

Des équidés saisis dans une commune auvergnate ont été confiés par la justice à la Fondation 30 Millions d'Amis, à titre conservatoire. La Fondation s'est constituée partie civile dans cette affaire jugée par le TGI de Clermont-Ferrand (63). Verdict le 14 mai 2012.

Des équidés saisis dans une commune auvergnate ont été confiés par la justice à la Fondation 30 Millions d'Amis, à titre conservatoire. La Fondation s'est constituée partie civile dans cette affaire jugée par le TGI de Clermont-Ferrand (63). Verdict le 14 mai 2012.

Puy-de-Dôme : l'éleveur condamné à 2 mois de prison avec sursisMise à jour (15/5/12) : le TGI de Clermont-Ferrand (63) a condamné le propriétaire de l’élevage à 2 mois de prison avec sursis (14/5/12). La confiscation définitive des chevaux - au profit de la Fondation 30 Millions d’Amis - a été ordonnée, ainsi que l’interdiction définitive de détenir des animaux domestiques, à la plus grande satisfaction des parties civiles.

C’est en présence de la DDPP* du Puy-de-Dôme, de la gendarmerie de Pionsat et d’Arnauld Lhomme, enquêteur à la Fondation 30 Millions d’Amis, que 24 chevaux ont été enlevés à leur propriétaire à Saint-Maigner (63). Cette décision, prise par le procureur de Clermont-Ferrand à titre conservatoire, a également permis la prise en charge de nombreux ovins et bovins par les organisations de protection animale (13/4/12).

Une dizaine de cadavres retrouvés

Dans cet élevage appartenant à un agriculteur, une dizaine de cadavres d’équidés et deux cadavres de brebis - en état de décomposition avancée - ont été retrouvés lors d’un contrôle (16/3/12). Les restes d’un taureau, mort par strangulation selon les constations des autorités vétérinaires, ont également été découverts sur place.

Laissés depuis plusieurs semaines au moins sans soin ni nourriture, les animaux étaient incontestablement détenus dans des conditions en complète opposition avec leurs besoins. Les chevaux présentent des problèmes de peau, qui vont faire l’objet de soins rapides. Ils ne disposaient pas d’un abri, alors que la loi rend pourtant obligatoire cet aménagement [arrêté du 25 octobre 1982, NDLR].

Première condamnation

L’OABA** a pris en charge la cinquantaine d’ovins, tandis que les 64 bovins ont été confiés à la Fondation Brigitte Bardot. Les chevaux ont été acheminés dans des pensions du Puy de Dôme et des départements limitrophes. Les frais de transport et de nourriture de ces derniers sont entièrement pris en charge par la Fondation 30 Millions d’Amis.

Le propriétaire a déjà été condamné en 2009 pour mauvais traitements. Ses bovins lui avaient été retirés mais l’interdiction définitive de détenir des animaux n’avait pas été prononcée. La Fondation 30 Millions d’Amis, qui s’est constituée partie civile dans ce dossier, espère cette fois qu’elle sera ordonnée.

*Direction Départementale de la Protection des Populations

**Oeuvre d’Assistance aux Bêtes d'Abattoirs

Photo : © 30 Millions d'Amis

Commenter

  1. heloise geiben 20/06/2012 à 10:07:56

    Pour mal s'occuper des animaux il faut etre indiscret ...

  2. mwadu57 16/05/2012 à 18:58:39

    franchement je ne comprend vraiment pas comment on peut maltraité des animaux comme ça c'est vraiment honteux de leur part c'est que des gens  qui connaissent rien a la vie!!!!! pauvre chevaux!!Cry

    j'espère que ceux qui ont fait sa seront puni par la loi et pour lontemps!!!!!

     et encore un très grand bravo a 30 millions d'amis qui sauvent les animaux presque tout les jours merci beaucoup!!!!!!

  3. anna-50 16/05/2012 à 12:18:56

    Deux mois ? ! Que sa !! Je leurs méttré 1 an plutôt pourquoi quand on tue un humain on va plus 1 an en prison imaginé si qu'elle qu'un tue 10 humain il va allé en prison toute sa vie !Pourquoi c'est pas comme ça avec les aniamux ???

  4. ryokan 15/05/2012 à 22:50:10

    bravo non, une fois de plus je ne lis rien sur des condamnations pénales à de la prison ferme, aucune amende, je lis que les soins seront à la charge de 30 millions d'amis, et les transports, la distribution des betes ici et la cela coute! et l'éleveur ne paiera rien ? c'est tout bonnement inadmissible ou sont les sanctions ? des betes sont mortes et l'accusé à uniquement une décision de ne plus les détenir à vie ? ou sont les sommes normalement versées aux parties civiles ? 

    Pour faire mal il faut soit que cet individu fasse de la prison ferme mais surtout qu'il paye financièrement je pense que cette personne est très satisfaite du verdict

  5. wiwige 15/05/2012 à 19:56:32

    2 mois c est bien peu pour ces recidivistes!!!!je n arrive pas a comprendre pourquoi on ne punit pas ces pourritures!!! J espere de tout coeur que ces chevaux vont a present avoir une belle vie , qui leur feta peut etre oublier les miseres d avant...bravo et merci aux associations pour leur devouement

  6. sausauredu34 15/05/2012 à 18:42:57

    Et sa recommence !!! Encore de pauvre animaux , dans les mains d'un "sale type" ... Pourquoi acheter des animaux soit disans ( en passant) pour leur rendre le vie belle alors que une fois chez leur proprio , "Ils" leur rendent la vie encore plus difficile .! 

    Merci à : 30 millions d'amis et à toutes ces assotiation formidables pour sauver de pauvre animaux sans défence ! 

  7. barbara76 15/05/2012 à 18:13:48

    2 mois avec sursis ? Pourquoi les mauvais traitements envers les animaux sont si peu condamnés ? Il mériterait une peine de prison ferme pour ce qu il a fait... C'est scandaleux de voir cette cruauté humaine !!!

    Félicitations pour votre action en tout les cas !

  8. psaucita 02/05/2012 à 11:47:43

    comment des humains peuvent etre aussi cruel je ne peu meme pas l'imaginer moi qui reve d'avoir un cheval je ne peu meme pas pensser qu'on puise faire du mal a ses pauvre bete

  9. Krys35 30/04/2012 à 19:00:39

    Un grand BRAVO à tous pour votre dévouement.Le propriétaire est en état de récidive;les gens mauvais ne changent pas.Ce qu'il a fait une première fois,il le fera une seconde fois puis une troisième.Il faut qu'il paie pour ce qu'il a infligé à ces pauvres betes:sanction pénale avec prison ferme er grosse amende qui servira pour les associations qui ont récupéré les animaux.Tout le monde parle des chevaux et moi aussi je les aime,mais j'adore bovins et je suis contente que les 64 survivants soient pris en charge par la Fondation Brigitte BardotKiss

  10. coolchti 29/04/2012 à 12:59:10

    Felicitations personnes qui ont decide de s'occuper de ses cheveux ...