Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Buzz

18 truies piégées dans une fosse à lisier. Stop à l'élevage intensif !

En élevage intensif, les excréments des cochons rongent le béton, ce qui cause des effondrements. Un type d'accident qui arrive en moyenne quatre fois par an, tuant de nombreux animaux. ©SDIS 64 /Facebook

Cinq heures d'intervention ont été nécessaires aux pompiers pour venir au secours de 18 truies piégées... dans leurs excréments. En cause : la chute des caillebotis dans un élevage béarnais. En 2019, un accident similaire avait causé la mort de 23 cochons. La Fondation 30 Millions d'Amis veut y voir un signal supplémentaire à l'urgence de sortir – enfin ! – de l'élevage intensif, un modèle qui concerne 95 % des cochons en France et rejeté par une très grande majorité de Français.

Terrifiant ! Dans un élevage porcin situé à Moncaup (64), 18 truies se sont retrouvées piégées dans une fosse à lisier suite à l'effondrement en chaîne des caillebotis – les sols percés de trous permettant l'évacuation des excréments – sur lesquels les animaux se trouvaient. Mobilisés en urgence sur les lieux, les pompiers de Lembeye (64) et l'équipe animalière du SDIS 64 ont été contraints de percer le mur pour parvenir à extraire un à un les suidés, précise La République des Pyrénées (9/11/2020).

Un accident qui se produit en moyenne 4 fois par an !

A l'issue de ce sauvetage hors-norme, les truies ont été lavées puis conduites sur une parcelle d'herbe. Un bref instant à l'air libre... avant de retourner en bâtiment fermé. En juin 2019, un incident similaire s'était déroulé dans un élevage de Plouzané (Finistère). Le sol de la porcherie s'était également effondré, causant la chute d'une cinquantaine de cochons dans la fosse à lisier, selon Ouest France (3/06/2019). Malgré l'intervention des pompiers, 23 suidés avaient péri. « Le problème c'est que le lisier ronge le béton, avait expliqué l'un des sauveteurs. Ce type d'accident arrive en moyenne quatre fois par an. » Quelques semaines plus tôt, des caillebotis s'effondraient dans un élevage porcin de Querrien (29), causant la chute de 75 cochons et la mort de 12 d'entre eux (25/04/2019).

A l'instar des 18 « miraculées » de l'élevage béarnais – qui n'échapperont toutefois pas à l'abattoir – 95 % des porcs en France sont élevés sur caillebotis. Des conditions d'existence totalement incompatibles avec la curiosité naturelle de ces animaux, qui ont besoin de fouiller la terre. Sur des sols en béton ou en plastique, les suidés ont pour seule « occupation » de mordre la queue de leurs congénères. D'où la pratique quasi-systématique de la caudectomie (coupe de la queue des porcelets)... ce qui n'empêche toutefois pas les animaux stressés de s'entre-dévorer, comme l'association L214 a pu le constater au sein d'un élevage intensif en Auvergne au mois d'octobre 2020.

Le Référendum pour les Animaux (RIP), pour en finir avec l'élevage intensif

Plus de 8 Français sur 10 réclament la fin de l'élevage intensif (baromètre Fondation 30 Millions d'Amis /Ifop - 2020). Débattue dans l'hémicycle, une proposition de loi – qui prônait notamment un moratoire sur les bâtiments avec sol en caillebotis intégral, la fin des cases de mise-bas pour les truies, de la castration à vif et de la caudectomie, ainsi que l'interdiction de l'étourdissement au dioxyde de carbone – n'a pas pu être votée avant l'heure limite (8/10/2020). Mais tout espoir d'avancée n'est pas perdu ! La Fondation 30 Millions d'Amis soutient le Référendum d'Initiative Partagée (RIP) pour les animaux – proposant 6 mesures pour mettre fin aux pires pratiques engendrant la souffrance animale, dont l'élevage intensif – et réitère son appel au ministre de l'Agriculture pour – enfin – changer de modèle d'élevage en France.

Commenter

  1. ploik33 14/11/2020 à 08:35:52

    Via une page facebook nous tentons de recencer les incendies, accidents de bétaillier, abandons d'élevage et autres dommages collateraux de l'élévage : www.facebook.com/dommagescollateraux

  2. AnneV 12/11/2020 à 18:04:57

    Les animaux ? c'est la dernière option de Macron s'il voit que ces électeurs le lâche !! Les chasseurs, malgré le confinement, continuent à massacrer, quant à ces pauvres animaux d'élevage, ce sera .......jamais !

  3. anthoniette 11/11/2020 à 16:46:04

    Incroyable c horreur....mais que fais le gouvernement...comment peut on laisser faire ce genre de chose je suis outrée.....honte de mon pays pour laisser tous ces animaux élever en batterie.reveillez vous messieurs au lieu de penser qu'à votre porte-monnaie...