Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Indignation en Espagne ! Ils enflamment les cornes d’un taureau terrifié lors d’un festival

A Villarreal, la tradition du "toro embolado" est encore bien implantée au grand dam des animaux./©Capture d'écran AnimaNaturalis

Les images montrant des dizaines de personnes harceler et mettre le feu aux cornes d’un taureau immobilisé lors d’un spectacle cruel à Villarreal, près de Valence, créent l’émoi en Espagne. Outre le non-respect des règles sanitaires, c’est la cruauté de cette tradition qui est dénoncée. 30millionsdamis.fr a recueilli la réaction de l’association qui a filmé la scène.

Des dizaines de personnes encerclant un taureau attaché et pris au piège, le harcelant et lui enflammant les boules piquées sur ses cornes… Les images de l’association espagnole AnimaNaturalis sont d’une violence rare, mais elles reflètent le terrible sort réservé à ces animaux lors de festivals dénués d’humanité. 

« C’est terrible de voir comment ces hommes immobilisent de force cet animal, enrage Aïda Gascón, directrice de l’association de protection animale AnimaNaturalis, jointe par 30millionsdamis.fr. On entend le taureau hurler par angoisse. Il essaie de repousser ces personnes qui lui montent dessus. C’est son unique forme de défense car il est attaché à un poteau en bois. On se sent très impuissant quand on assiste à cela. » 

Les images ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux et dans la presse ibérique, provoquant l’ire générale. « Il nous semble essentiel de montrer ces images, soutient Aïda Gascón. Il faut prendre tout le monde en témoin. Montrer aux citoyens espagnols et européens que ce type de tortures existe encore chez nous. » 

Une tradition encore bien implantée en Espagne malgré la crise sanitaire

 

On entend le taureau hurler…
A. Gascón - AnimaNaturalis

Et pour cause, le « Toro embolado », consistant à allumer des boules de feu sur les cornes d’un taureau, est malheureusement une pratique répandue de plusieurs petites villes espagnoles. Près de 2500 taureaux seraient ainsi traités chaque année avec la complicité des municipalités et des communautés autonomes. La majorité le sont dans la communauté de Valence. Le taureau engagé dans ce spectacle malsain est ainsi régulièrement victime de blessures, brûlures et dégâts psychologiques pouvant conduire à la mort. Une mort dans tous les cas inévitable puisqu’il termine à l’abattoir à l’issue du « show ». 

Cette célébration crée d’autant plus la polémique dans le contexte sanitaire actuel, où l’Espagne lutte contre la propagation de la COVID-19. Car si l’édile de Villarreal, José Benlloch a défendu la tradition comme une forme « de soutien à l’économie ». Pour Aïda Gascón la maintenir « est incompréhensible », car « au-delà des caractéristiques cruelles de ce spectacle, il est impossible de respecter les mesures de distanciation sociale ». « Nous avons déjà demandé aux autorités d’annuler les prochains événements de ce type déjà programmés », assure la militante pour la cause animale. En Espagne, la corrida vit une période critique alors que la plupart de ces spectacles sont annulés et que le gouvernement refuse, pour l’heure, d’accorder une aide financière. 

En France, le gouvernement toujours muet sur la corrida

La Fondation 30 Millions d’Amis s’insurge contre de telles ignominies perpétrées au nom de la ‘’tradition’’ et apporte son soutien aux associations de protection animale outre-Pyrénées pour y mettre un terme. 30millionsdamis.fr avait déjà enquêté sur ces multiples horreurs infligées aux animaux. (9/8/2019)

En France, si le gouvernement reste toujours silencieux autour d’une éventuelle législation pour interdire la corrida, quelques municipalités se mobilisent. Ce fût récemment le cas de la ville de Vergeze (30) qui a décidé d’en finir avec la tauromachie faute de finances suffisantes et pour des raisons de sécurité. 

Dans une enquête, 30millionsdamis.fr avait déjà démontré la chute vertigineuse de la corrida dans tous les pays l’autorisant, y compris la France. (14/5/2020)

Commenter

  1. moussette62 30/10/2020 à 10:24:15

    Une tradition n'est pas obligatoirement respectable, surtout quand elle consiste à torturer un animal et le faire mourir suite à une longue agonie de souffrance. Une bande de tarés a pu agir ainsi, impunément, à notre époque, c'est insupportable, inimaginable qu'on puisse encore agir ainsi ! En France des membres du gouvernement sont pour la corrida, donc pour la torture d'un animal, on n'est pas prêt de voir condamner ces pratiques abjectes. Comment peut-on encore se réjouir devant de tels spectacles ? Et on se dit civilisé peut-être ?

  2. pouguy 29/10/2020 à 18:50:53

    qu'est-ce que c'est que ces goujat ? je croyais qu'on était au 21ème siècle j'ai du me tromper en voyant cette horrible chose

  3. NITOUCHE 29/10/2020 à 14:43:59

    Je croyais qu'on vivait au 21ème siècle, et que nous sommes une civilisation évoluée ? mais force est de constater que nombre de pratiques dites traditionnelles ont encore le vent en poupe, et cette civilisation dite évoluée est toujours aussi avide de sang et de barbarie au nom d'une soit disant "culture" ! dans un monde qui se prétend évolué, ultra dominé par toute sorte de technologies, comment peut on encore pratiquer des "diverstissements" d'un autre temps si ce n'est pour satisfaire des instincts aussi décadents et rétrogrades. Smmes nous vidés de notre humanité ? J'ai du mal à situer notre "évolution" ; c'est tout simplement inacceptable.

  4. trexelife 29/10/2020 à 13:04:16

    Bien retenir le nom de ce lieu funeste : VILLARREAL , pour l'éviter ...

  5. trexelife 29/10/2020 à 12:58:28

    L'Espagne ,pays européen ,se distingue par une grande violence à l'égard des animaux :galgos pendus vivants, corrida , et ces taureaux , encore eux , torturés ...Au lieu d'aller en vacances dans ce genre d'endroit , réserver puis annuler en expliquant pourquoi !S'adresser aux porte-feuilles est plus efficace que de parler d'humanité à ces gens asservis par leurs traditions barbares .

  6. potala 29/10/2020 à 12:57:53

    Honte au gouvernement espagnol de laisser faire de telles horreurs !!!! Quelle belles images de l'Espagne ! Tous les espagnols ne sont pas comme ces "ordures dégénérées", mais après on a tendance à penser espagne = pays de barbares !!! Je n'ai pas pu regarder la vidéo, car ça me met en rage de voir de telles images !!! Là, je suis énervée pour la semaine !!!

  7. leinad 29/10/2020 à 10:44:10

    Je suis écoeuré de voir tous ces abrutis et en plus il y a des filles dans le groupe ! Pauvre taureau qui subi toutes ces horreurs et qui en plus fini à l'abattoir. Je ne met pas tous les espagnols dans le même sac mais à cause de quelques demeurés l'espagne fait figure d'un pays de barbares. Vous les gouvernants et politiciens pourquoi acceptez-vous que de telles pratiques puissent avoir lieu dans votre beau pays ? pour ma part l'espagne pour moi ne fera plus parti da ma destination pour les vacances ! J'irai dans un pays ou on ne prend pas les animaux pour de la merde ! Honte à vous !

  8. nous pour eux 29/10/2020 à 09:19:59

     

    Immonde je n'arrive même pas à regarder la vidéo ! C'est inimaginable que l'on puisse vivre dans un monde avec de tels C**S ! Il faut cesser tout cela tous animales sont des êtres vivants . Et on dit que la violence est partout comment voulez-vous que le monde aille mieux ??

     

  9. zaa5976 28/10/2020 à 22:30:32

    Ces écervelés s'imaginent, exister, être très, très très, très très très forts...areuh;briller en agissant de la sorte, car ils ne sont rien par ailleurs. Ils sont justes petits, médiocres..

  10. Mimine31 28/10/2020 à 21:31:10

    Le taureau, les lévriers galgos, l'âne de Pampelune... Il faut croire que l'Espagne n'a aucune limite en matière de cruauté animale. C'est pitoyable...