Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Faune

Orques et bélugas en Russie : vers la libération des animaux captifs ?

Après des mois d'attente, les orques et les bélugas retenus captifs à l'Extrême-Orient russe pourraient être prochainement libérés. /©Tatiana Ivkovich

Les autorités russes et un groupe de scientifiques internationaux ont signé un accord prévoyant la libération des 10 orques et 87 bélugas retenus captifs – pour certains depuis juillet 2018 – dans une « prison » aquatique. La Fondation 30 Millions d’Amis espère que cette décision sera réellement suivie d’effets.

Enfin une issue pour les 10 orques et 87 belugas de la « prison » de l’Extrême-Orient russe ? Après des mois de tergiversations entre les autorités, les associations de protection animale et les scientifiques, la décision a été prise de libérer les animaux dans leur milieu naturel. Le Kremlin a ainsi signé un accord avec un groupe de scientifiques internationaux.

« C’est une bonne nouvelle, se félicite Oxana Fedorova à 30millionsdamis.fr. Toutefois, gardons à l’esprit que les choses peuvent changer à tout moment. Je reste préoccupée et sur le qui-vive. Mais désormais, il sera bien plus difficile de revenir en arrière », se rassure la fondatrice de l’association russe Save Dolphins qui se bat depuis le début pour la libération des cétacés. Les tractations semblent avoir pris un tournant décisif lors de la visite de l’explorateur océanographique français Jean-Michel Cousteau, jeudi 4 avril 2019. « On n’est pas là pour critiquer, on est là pour aider et voir dans quelle mesure, après un certain temps, on pourra les relâcher », avait affirmé le scientifique de renom à la suite de son entretien avec le ministre russe de l’Ecologie Dmitri Kobylkine.

Le rôle décisif des scientifiques

« Notre but est de libérer tous les animaux, évoque l’accord. Les scientifiques  tant russes qu’internationaux de l’équipe de Jean-Michel Cousteau  continueront à évaluer les animaux dans le but de déterminer quand et comment nous pourrons les relâcher. » S’il était réellement suivi d’effet, cet accord constituerait une avancée majeure dans ce dossier. Mais la prudence reste de mise : il y a un mois, le Kremlin annonçait que les cétacés seraient déplacés dans un grand centre de réhabilitation d’animaux marins… qui n’était pas construit.

4 cétacés n'ont pas survécu. ©Free Russian Whales

Pour rappel, ces cétacés avaient été capturés pour être vendus à des delphinariums, en majorité chinois. Le pays n’autorisant pas le transfert ou la vente d’animaux prélevés illégalement à des fins de divertissements, une enquête a été diligentée pour poursuivre les entreprises concernées par ces captures. Aucune conclusion n’a encore été rendue. Trois bélugas et un jeune orque ont d’ores-et-déjà disparu, n’ayant pas résisté aux conditions climatiques et de captivité extrêmes.

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui a suivi de près cette affaire – y compris lorsque certaines organisations avaient crié victoire trop tôt – se réjouit de cette issue favorable aux cétacés mais reste vigilante quant aux actes qui s’en suivront.

Commenter

  1. lety77 16/04/2019 à 18:43:38

    Espérons une belle surprise pour ces animaux !!

  2. pouguy 10/04/2019 à 18:39:01

    je l'espère de tout coeur, j'attends de voir

  3. nous pour eux 10/04/2019 à 10:16:28

    Que tout soit fait pour ne pas revenir en arrière...... 

  4. Bandy86 10/04/2019 à 00:52:20

    En espérant que ce soit bien réelle  cette libération. Tant qu'ils ne sont pas sortis de leur piège, ne criont pas victoire. Il faut être très prudent et ne rien lacher.

  5. UnePersonnePassionnéeDesAnimaux22 09/04/2019 à 20:08:17

    J'espère que ces gens tiendront leur promesse... et que ces cétacés seront libérés !

  6. murgod@outlook.com 09/04/2019 à 15:14:40

    Les animaux ne sont pas des objets. Trop de gens l'oublient.