Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Orques et bélugas captifs en Russie : la vraie-fausse annonce du gouvernement

Le gouvernement russe annonce le transfert des cétacés vers un centre... qui n'est toujours pas construit ! / ©Free Russian Whales

Le vice-Premier ministre russe a annoncé que les orques et des bélugas retenus captifs dans la baie de Srednyaya seraient déplacés dans un « grand centre de réhabilitation d’animaux marins ». Précision : celui-ci n’est toujours pas construit ! Les animaux devraient donc rester plusieurs mois supplémentaires dans leur ‘’prison’’ actuelle… Les associations de protection animale – dont la Fondation 30 Millions d’Amis –, demandent qu’ils soient libérés.

Nouvel épisode dramatique pour les 11 orques et 87 bélugas retenus captifs, à l’Extrême-Orient russe. Maintenus dans une prison en plein air après leur capture en novembre 2018, les animaux devraient être transférés dans un futur centre « de réhabilitation » dans l’une des baies de l’île de Russkiy, près de Vladivostok. C’est le vice-Premier ministre, Alexey Gordeyev qui en a fait état au lendemain d’avoir suggéré les delphinariums comme lieu d’accueil possible (05/03/2019).

Précision de taille : ledit « centre de réhabilitation » n’est toujours pas… construit ! Les cétacés devront donc patienter dans les eaux gelées encore quelques mois. Le déménagement ne devrait en effet avoir lieu qu’après le début de la saison chaude « afin de garantir la santé des animaux ». Une mascarade de Moscou qui provoque l’ire des associations de protection animale qui luttent pour que les cétacés soient relâchés. « Les orques et les bélugas doivent être réhabilités et retourner vers leur famille, critique Oxana Fedorova, fondatrice de l’association russe Save Dolphins. Les transférer dans un centre qui n’existe pas encore n’est certainement pas une solution. C’est d’autant plus inquiétant qu’il va falloir attendre des mois dans la même situation. »

Des cétacés toujours pris au piège

 

Les orques et les bélugas doivent être réhabilités et retourner vers la liberté.

Oxana Fedorova, Save Dolphins

Les animaux marins capturés illégalement auront en effet tout enduré. Trois bélugas et un jeune orque ont d’ailleurs disparu ne résistant pas aux conditions climatiques et de captivité extrêmes. Les animaux toujours confinés présentent des engelures et des signes inquiétants sur leur peau à cause des températures glaciales (entre -10 et -15°C) et des espaces réduits.

Pour rappel, plusieurs associations de protection animale – dont la Fondation 30 Millions d’Amis – ont alerté le gouvernement de Vladimir Poutine sur la situation de ces cétacés, capturés pour être vendus à des delphinariums en majorité chinois. Le pays n’autorisant pas le transfert ou la vente d’animaux capturés illégalement à des fins de divertissements, une enquête a été diligentée pour poursuivre les entreprises concernées par ces captures. Aucune conclusion n’a encore été rendue.

Près d’un million de personnes ont déjà signé la pétition demandant la libération des orques et des bélugas ; il est urgent d’agir pour les sauver.