Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Les chats de plus en plus identifiés

En 5 ans, une augmentation de 33,4 % des identifications de chats a été notée par le Fichier National I-CAD ! © Pixabay.com

1 405 129 identifications ont été enregistrées par le Fichier National I-CAD en 2017, dont une nette proportion concerne des félins. La Fondation 30 Millions d’Amis se félicite que les maîtres de chats soient de plus en plus nombreux à prendre leurs responsabilités en faisant identifier leur animal.

Ils sont 649 761 chats en France à avoir été identifiés en 2017, contre 608 336 en 2016, soit près de 7 % supplémentaires.

Alors que les chats, plus nombreux que les chiens dans les foyers français, étaient jusque-là toujours très peu identifiés, on note une nette augmentation de leur inscription au Fichier National ICAD (Identification des carnivores domestiques). En 5 ans, c’est un accroissement de 33,4 % !
Si l’Ile-de-France reste la région où les maîtres font le plus identifier leur chat, « les Outre-mer enregistrent une hausse record avec plus de 45 % d’identifications de chats en un an », note la société ICAD.

L’identification : un bon moyen de protéger son animal

Une bonne nouvelle dont se félicite la Fondation 30 Millions d’Amis. Faire identifier son chat est un acte obligatoire depuis 2012, mais c’est surtout une manière de protéger son animal : l’identification peut lui sauver la vie, comme c'est le cas de Choupa. Une étude I-CAD et de l’institut TNS/Sofres révélait en octobre 2016 qu’un animal perdu identifié avait 40 % de chances supplémentaires d’être retrouvé qu’un animal non identifié.

En tête des races de chats les plus identifiées, l’Européen. Il est suivi par le Maine coon et par le Persan.

>> Partagez cette actu sur Facebook, Twitter et Google +

752 351 chiens identifiés

Obligatoire depuis 1999 pour les chiens, leur identification progresse aussi légèrement. En 2017, 752 351 chiens ont été identifiés dont une large majorité par puce électronique, contre 749 720 en 2016.

Le Chihuahua fait partie des races les plus identifiées suivi du Border collie puis du Yorshire terrier.

A ce jour, le Fichier National I-CAD recense près de 17 millions d’animaux.

Commenter

  1. MN74 19/03/2019 à 14:53:52

    Si les personnes ne font pas systématiquement castrer et identifier leurs animaux aux vétérinaires c’est parce que c’est trop chère !!!  cela devrait être gratuit car d’intérêt public. Pour ma part j’ai récupéré dans mon jardin des chats non identifiés et non castres à des années d’intervalle abandonnées je suppose pendant les vacances.. ils sont tous castrés et pucés 6chats par mon vétérinaire.je n’ai eu  aucun prix.. Voilà tout cela pour dire que je peux comprendre ceux récupérer des animaux et ne peuvent pas systématiquement les faire opérer.. il y’a des priorités les nourrirent et les soins véto.. 

     

     

  2. pouguy 29/03/2018 à 14:17:58

    très bonne nouvelle, mais ceux qui ne le font pas comme pour les chiens devraient etre sanctionnés

  3. Roro59 27/03/2018 à 17:57:22

    Très bonne nouvelle. Mais il faudrait que les vétérinaires vérifient systématiquement si l'animal qui leur est présenté pour des soins est identifié, et s'il appartient bien à la personne qui l'accompagne. Lione, une chatte qui avait 1 an 1/2, a disparu de notre domicile le 14/12/2016. Malgré les recherches, les affiches, les annonces sur les sites web, aucune nouvelle depuis. Si elle s'est réfugiée chez quelqu'un (ce qui me surprendrait, car elle était très bien avec nous et nous le montrait), ou, pire, si on nous l'a volée, il y a de fortes probabilités pour qu'elle se retrouve un jour face à un vétérinaire (à moins, et je n'ose l'imaginer, qu'elle ait été volée pour subir un triste sort...). Un jour, j'ai demandé à notre vétérinaire pourquoi il ne contrôle pas quand on lui amène un chien ou un chat pour soins, ou rappel de vaccin. Il m'a dit que c'est parce que nous sommes connus dans sa clinique...(ils sont nombreux à y travailler, et parfois nous avons affaire à l'un d'entre eux pour la 1ère fois). Il faudrait donc, je pense, qu'ils aient obligation de contrôle systématique. On peut rêver, non ?

  4. amourdekenzo 26/03/2018 à 21:30:37

    L \' identification mais aussi la stérilisation ! il y a assez de chats dans les refuges et dans la rue !