Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Abattoir de Limoges : des vaches gestantes abattues

Une nouvelle vidéo, tournée cette fois au sein de l’abattoir municipal de Limoges (87), le plus grand de France, fait scandale. Un de plus ! On peut y voir des vaches gestantes abattues et leurs fœtus, encore dans l’utérus, asphyxiés.

C’est une facette supplémentaire – toujours aussi atroce – des abattoirs français que dévoile l’association L214.

Des images choquantes

Des images tournées en mai 2016 par un employé de l’abattoir, montrent des salariés ouvrir les poches des fœtus de vaches préalablement égorgées, pour ensuite les jeter dans des bennes remplies de viscères. Le fœtus meurt d’asphyxie in utero ou ex utero.
Tuer les vaches gestantes, laisser mourir le fœtus et le jeter à la poubelle est une pratique légale en France, méconnue du grand public.

« Nous ne pouvons que constater que le scandale continue sans qu’aucune action concrète ne soit prise. Il y a un manque total de volonté politique de la part de nos dirigeants pour mettre fin efficacement aux abominables souffrances des animaux des abattoirs, regrette Reha Hutin Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. »  Et d’ajouter : « seule la pression de l’opinion publique sur nos élus pourra les convaincre d’agir… enfin ! »

Attention, images choquantes. © Vidéo L214

L’Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas et la Suède ont requis en août 2015 un avis scientifique de l’EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments) sur l’éthique et le bien-être animal concernant cette pratique ; leurs conclusions sont attendues dans les prochaines semaines. Les études disponibles estiment qu’environ 10% des vaches abattues sont pleines et prêtes à mettre bas.
Le gouvernement allemand vient de soumettre à la Commission européenne une proposition visant à interdire l’abattage des vaches gestantes lors du dernier tiers de leur gestation, car il est établi scientifiquement que les fœtus ont la capacité de souffrir à ce stade de leur développement.

L’association L214 demande à Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de soumettre un projet de loi pour interdire la mise à mort de vaches, au moins lors des trois derniers mois de leur gestation (qui dure neuf mois et deux semaines, NDLR).

Un abattoir dans l’illégalité

D’autres vidéos­ – tournées en septembre 2016, toujours dans l’abattoir de Limoges – dénoncent les conditions d’abattage. En effet les animaux y sont maltraités et bousculés, les employés utilisent des décharges électriques pour les faire avancer. Le matériel est défectueux, on y voit les cochons et les bovins reprendre conscience après une première tentative d’étourdissement.
« Le 22 avril 2016, un inspecteur des services vétérinaire rend son rapport sur l’abattoir de Limoges. Il est noté que sur une série de 11 cochons, 10 ont besoin d’être de nouveaux étourdis. Ce qui correspond à un taux d’échec d’étourdissement de 91%. Malgré une preuve de défaillance évidente, l’établissement sera noté A-conforme par l’inspecteur, rapporte Samuel Airaud, porte-parole de L214. »

Un employé courageux

L’association porte plainte contre l’abattoir auprès du Tribunal de grande instance de Limoges.
A Limoges, 1000 bovins et 1500 ovins sont tués chaque semaine. La Fondation 30 Millions d’Amis salue le courage de l’employé qui a tourné les images des vaches gestantes. C’est aussi le premier à témoigner à visage découvert.

L’abattoir de Limoges est le 7ème établissement français visé par l’association L214.

Commenter

  1. NALBOUK 10/07/2017 à 23:03:09

    le profit a toujours eu plus d\'importance que le respect de la VIE. les politiques ? Ils s\'en f****** comme de l\'an 40. Quand on voit tous les méfaits dont l\'Homme est l\'auteur, on ne peut que conclure qu\'il aurait tendance à régresser !!!!

  2. pichounette 10/03/2017 à 09:59:03

    mais comment peut on laisser faire ça.......... c'est une honte que notre pays ferme les yeux à toute cette maltraitance.......

  3. ndnd1331 08/11/2016 à 23:09:10

    ce que je lis est choquant mais ce scandale n'en est malheureusement qu'un de plus sur une echelle de Richter de la souffrance animale qui ne semble plus avoir de limite. Vos commentaires montrent combien vous etes choqués vous aussi et moi je le suis depuis fort longtemps au point d'avoir décidé de modifier mes habitudes alimentaires au nom de la suppression des souffrances animales, je tends vers le végétarisme et je vous encourage à faire de même, au nom du même objectifs. Mais nous ne sommes que des gouttes d'eau, il est aussi important de pointer du doigt ces scandales pour que ca se sache et que tout le monde voit la honte que nous cautionnons lorsque nous mangeons de la viande. Allons plus loin : le lobby de la viande s'introduit dans les écoles, pour "faire la fête" autour de la viande (http://www.mesopinions.com/petition/enfants/propagande-interbev-lobby-viande-ecoles-primaires/25350): c'est stratégique de leur part et trés vicieux : à ces ages, les enfants construisent leurs gouts et leu appétence, s'ils associent la viande à la fête, c'en est fini, ils seront consommateurs car dans leur systèmes cognitif viande sera = à plaisir. Comme disait l'autre : indignez vous mais réagissez aussi : envoyez des lettres au ministère de l'agiculture pour les contraindre a stopper ces pratiques en abbatoir, aller dans les écoles de vos enfants pour vous renseigner sur ce qui va s'y faire et empechez ça, quitte à "bousculer" un peu ce qui veulent imposer cela.

    si une ou un seul d'entre vous suite à mon commentaire prend le temps de faire une lettre au ministères (agriculture + éducation) et pas seulement signer la pétition que les pouvoirs public balayent d'un souffle dès qu'un lobby est présent, alors le temps passé à écrire ce commentaire n'aura pas été inutile.

    merci de votre lecture

  4. malitorne 08/11/2016 à 13:41:03

    horrifiée une fois de plus, dans l'article l'association appelle le ministre del'agriculture à simplement "s'intéresser"!! doux rêveurs qu'ils sont, faites le bilan des actions positives menées, constatez l'inertie, comment voulez-vous que nos politiques se soucient des animaux dans le confort du 78, rue de varennes dans le 7e, et quand dans leur circonscription, certes rurale pour beaucoup ils sont soumis aux lobbys locaux, même les médias sont frileux par peur des "représailles" d'en haut, et que dire de la maltraitance chevaux, chiens dont les auteurs ne sont toujours pas punis, que représente une amende pour ceux-là qui recommenceront ensuite par manque de contôle, que vous le vouliez ou non les animaux sont considérés pour beaucoup comme quantité négligeable et c'est ainsi qu'à travers le monde ce mamifère qui parce qu'il s'est un jour dressé sur ses deux pieds se croit supérieur aux êtres vivants là bien avant lui court à sa perte.

  5. aline.godillot@gmail.com 08/11/2016 à 13:35:53

    Il faut savoir pourquoi cette situation. Il faut enquêter.  Je n'ai pas de preuve mais j'ai eu un témoignage d'une personne qui a déjà travaillé en abattoirs.  Les vaches gestantes sont à la base des vaches qui sont mis à l'engraissement par l'agriculture.  Et pour qu'elle profite plus ils les mettent au taureau pour éviter les chaleurs.  Voilà pourquoi il y a autant de vaches qui partent à l'abattage dans cette situation. 

    De plus, les abattoirs se gardent bien de dénoncer cette situation car les veaux qui ont environ 7 mois, ont une très jolies peaux que les abattoirs revendent.

    Il faut arrêter cette barbarie animal juste pour du profit.  Un animal n'est pas un objet mais un être vivant comme nous et qui a un coeur souvent bien meilleur que celui de l'homme. 

  6. fouchet.corinne@sfr.fr 08/11/2016 à 13:32:54

    comment se fait-il que les éleveurs laissent partir leur vaches sachant qu'elles attendent des petits déjà pour commencer ? décidément on ne peut se fier à personne face à se genre de cruauté , le pognon, toujours pareil ! ces éleveurs devraient être poursuivis !

  7. Mimine31 08/11/2016 à 13:28:39

    Il paraît qu'on reconnaît la grandeur d'une nation à la façon dont elle traité ses animaux (Gandhi).

    Un grand merci à nos gouvernements successifs et leurs représentants pour leur laxisme. on est vraiment mal barrés.

  8. isadelibes@gmail.com 08/11/2016 à 13:17:57

    a vomir!!! les abbatoirs embauchent des meurtriers, des

    barbares assoiffes de sang, sans emotions; c'est ca votre soi-disant boulot?

    mais allez faire la guerre en syrie au lieu de faire votre sale boulot

    lâchement sur les animaux...

     

  9. christinedelbeau@hotmail.fr 08/11/2016 à 11:18:51

    Comment de nos jours, ces abattoirs sont toujours en fonctionnement ? et recoivent  les agréments??

    toujours une histoire de gros sous...? je suis plus que choquée et moi meme abasourdie de voir encore de telles pratiques dans une societe en derive totale ! Comment ces etres soit disant humains  peuvent torturer ces betes que l'on veut nous faire bouffer ??...

    Je n'ai meme pas pu terminer de voir ces horribles images....c'est plus que de la fiction...sur quelle planete on vit ? Du coup JE NE POURRAI PLUS AVALER UN MORCEAU DE VIANDE JE DEVIENS VEGETARIENNE. Deja que je ne mangeais plus de lapin, cheval, mouton c'est trop ecoeurant.

    QUE FONT LES POLITIQUES ? on devrait mettre les dirigeants des abattoirs en prison.

    On est pris pour des pantins par nos dirigeants politique...BOYCOTONS DE MANGER DE LA VIANDE IL N' Y A QUE COMME CA QUE L'ON FERA EVOLUER LES CHOSES.

     

  10. edmond.lebigot@orange.fr 08/11/2016 à 11:08:51

    Je viens de voir les images de cette vidéo horrifiante de l'abattoir de Limoges, je reste sans voix les larmes aux yeux, gonflés par la colère devant de telles souffrances subient par ces animaux. L'abattoir est responsable certes de tels actes, mais je mets devant l'horreur commise "les éléveurs" que je concidère pleinement responsables car ils savent très bien qu'ils laissent partir à l'abattoir des vaches gestantes. J'ai compris depuis fort longtemps que l'humain est abject et qu'il est le premier responsable et impuni sur cette planète. Prélever des animaux pour se nourrir je peux être en mesure de le comprendre, mais certes pas de cette façon là. Pour mon compte je ne mange plus de viande déjà pour cette raison et de l'autre j'aime trop les animaux pour m'inscrire dans cette facilité là. Comment voulez-vous qu'il puisse respecter l'humain du fait qu'il ne soit pas capable de respecter les animaux et de ce respecter soit même. Je reste digne de mon esprit, mais certes pas de celui de mes congénères.