Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

L’abattoir d’Alès fermé après la diffusion d’images insoutenables

L'abattoir d'Alès, filmé en caméra cachée. © L214

Indignée par les images atroces de l’abattoir d’Alès, dans le Gard, la Fondation 30 Millions d’amis est rassurée par la fermeture provisoire de cet établissement de l’horreur. Dans l’attente d’une décision définitive pour mettre fin à cette barbarie...

Immersion dans les abattoirs. L’association L214 a révélé des images de caméras cachées dans l’abattoir municipal d’Alès (30) tournées pendant une dizaine de jours au printemps 2015. Le résultat ? Une terrible vidéo (cliquez ici pour la voir : attention, images choquantes) montrant de façon transparente et réelle l’agonie des animaux au moment de leur mise à mort. Grâce à cette vidéo et le scandale médiatique qui en a découlé, le maire de la ville, Max Roustan a annoncé par un communiqué de presse : « la fermeture immédiate à titre conservatoire de cet établissement » ainsi que « le lancement d'une enquête administrative interne sur d'éventuels manquements aux normes d'abattage des animaux ».

Par ailleurs, l’association L214 a porté plainte pour « actes de cruauté » contre cet abattoir auprès du Tribunal de Grande Instance d’Alès (14/10/2015). La Fondation 30 Millions d’Amis se portera bien sûr partie civile à leurs côtés.

Des images terribles

Chaque année, 3000 chevaux, 20 000 cochons, 40 000 moutons et 6 000 bovins sont tués c dans l’abattoir d’Alès. C’est le plus gros abattoir de la région du Gard.

Sur les images choquantes de la vidéo, on peut voir des chevaux assommés au pistolet à tige perforante (alors même qu’il y a obligation légale de les étourdir avant l’abattage) reprendre conscience sur la chaîne d’abattage. Quant aux cochons, pour la première fois au monde, une caméra descend avec eux dans la fosse à CO2 (qui permet de les gazer afin de les asphyxier). Traumatisés, les cochons hurlent de souffrance. Pour les bovins, c’est pire : des animaux mal étourdis retrouvent leur sensibilité sur la chaîne et sont égorgés à même le sol ou suspendus par une patte. Pour les bovins non étourdis, c’est atroce : massacrés au couteau, ils tentent en vain de se débattre et agonisent ensuite pendant de longues minutes. Enfin, pour les moutons, ils sont égorgés en pleine conscience dans un tonneau rotatif avec pleine vue sur la salle où sont découpés leurs congénères. Un choc pour ces animaux très solidaires entre eux.

Un risque sanitaire accru

En plus de la souffrance qu’infligent les employés de cet abattoir aux animaux, ils font courir un grand risque aux consommateurs de viande. En effet, l’abattoir ne respecte pas les normes sanitaires comme l’analyse le Pr Mouthon, vétérinaire et expert auprès des tribunaux : « Des bovins saignés au sol restent plusieurs minutes avec la tête et la plaie de saignée baignant dans un mélange de sang et d’eau forcément contaminée par les toisons recouvertes de matières fécales. ». L’abattoir d’Alès fournit les boucheries locales, mais aussi des collèges, des lycées et des hôpitaux. Les consommateurs risquent donc des intoxications alimentaires graves.

Notre combat : le respect des animaux de ferme

Depuis de nombreuses années, la Fondation 30 Millions d’Amis agit pour l’amélioration des conditions d’élevage des animaux destinés à la consommation : le sort des poules, cochons ou autres vaches élevés dans des élevages intensifs - qui représentent plus de 80 % des élevages en France selon les chiffres de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) - est à améliorer d’urgence. Quant aux conditions d’abattage, elles sont loin de prendre en considération le bien-être animal. La Fondation apporte par exemple son soutien financier à des structures d’accueil pour les animaux réformés des abattoirs et milite contre l’abattage sans étourdissement.

Commenter

  1. christophe41 17/06/2017 à 23:51:38

    faut faire fermer ces abattoir ces scandaleux et mettre en tolle les responsable

  2. jeff.30@live.fr 20/10/2015 à 10:52:21

    Je proteste contre cette vidéo absolument aberrante ! J'ai eu l'occasion de visiter un abattoir dans le cadre d'un projet lié a l'alimentation, et ce que raconte cette femme est totalement faux. A aucun moment de la vidéo on entend les professionnels parler et dire ce qu'il se passent dans les images.

    Déjà plusieurs incohérences a relever : les animaux sont assommés [...] ils souffre d'une atroce douleur. Comment des animaux assommés peuvent ils avoir mal ? L'explication de la narratrice : ils reprennent conscience. Faux.Les techniques qui permettent d'assommer les animaux sont fiables et réalisées sous de nombreuses normes très strictes. Les animaux ne reprennent pas conscience, il ne sentent plus la douleur. Alors pourquoi bougent-ils ? Les nerfs. On a tous déjà vu des insectes continuer a bouger un membre alors qu'ils sont explosés contre un mur.

    Cette association de protection des animaux se sert d'images certes difficile a regarder, et racontent des c***** qui n'ont rien de scientifique pour provoquer l'émotion chez les spectateurs. Ils servent d'arguments "d'experts", mais qui sont ils, où sont ils ? On n'en sait rien, leurs experts c'est du bidon, ou alors ce sont des experts en btp peut être ?

     

    Bref, y'a pas de façon moins indolore de tuer un animal, ou alors si vous trouvez un moyen de tuer de manière gracieuse, proposez la, vous deviendrez riche. En attendant, le discours d'une association de protection des animaux a propos d'un abattoir ne sera jamais impartial, car dicté par leurs sentiments envers les animaux. Mais ce n'est pas une raison pour dire des c**** avec des arguments faux. Si vous voulez la vérité, allez voir un abattoir, et parlez avec le personnel qui sera sûrement plus précis que cette association.

     

     

     

     

  3. sylviane69 19/10/2015 à 08:55:44

    Bonjour

    Je ne comprends pas comment le personnel peut travailler dans cette antre de l'enfer ? ILs ont peur du chomage ok mais faire ça ! TOUT mais pas cette barbarie dont ils sont complices. 

  4. Cyril Bret 18/10/2015 à 16:44:59

    Si toutes les personnes qui aiment les animaux, et elles sont nombreuses en France, prônaient une alimentation végétale...

    Rien ne sert de tourner autour du pot "tuer dans des conditions acceptables" cela ne veut absolument rien dire. Il n'y a pas d'abattage sans souffrance, sans parler de l'élevage, étape obligatoire, qui dans 98% des cas n'est juste que souffrance de la naissance à la mort. Et il n'y a pas d'autre alternative que l'industrialisation pour pouvoir contenter les hypotétiques consommateurs. Le résultat est celui auquel on assiste : l'abattoir d'Alès, et sans doute beaucoup d'autres. C'est nous tous qui le cautionnons, par le simple fait de consommer viande et autres produits laitiers (et oui, pour avoir du lait, il faut faire naître, puis tuer le veau, l'agneau, le chevreau, ...).

    On peut manger tout aussi bon en tout végétal, il suffit de changer quelques habitudes et hop le tour est joué, alors essayez, et vous verrez par vous-même !

    Quant aux lobbies et autres professions médicales conservatrices qui font de la désinformation sur les dangers d'une alimentation végétale, la présence des nombreuses personnes qui sont végétariennes ou végétaliennes depuis des années voire des dizaines d'années (j'en fais partie vous l'aurez compris), suffit à elle seule à réfuter n'importe lequel de vos arguments à la noix :)

    Allez on s'y met tous un peu, progressivement, chacun à sa vitesse, sans contrainte, juste on essaie pour voir, vraiment ça change la vie dans le bons sens :)

  5. boubababette@gmail.com 18/10/2015 à 15:20:48

    Il faudrait revoir TOUS les abattoirs de France. J'ai par hasard rencontré une femme épouse d'un concepteur d'appareils et système précisément pour les abattoirs. Elle m'a assuré que les normes pour les installations sont très strictes en précisant qu'en France, les normes sont les plus strictes d'Europe?!

    L'appareillage est comme il faut, Tout est créé afin que l'animal meure dignement et sans souffrance me dit cette femme. Du coup, 50 personnes aux chômage, des chantiers supprimés et un impact en chaîne jusque dans le Lot et Garonne.

    Incroyable cependant, je suis pour une et des enquêtes internes partout, comme l'a écrit plus haut un(e) internaute; mettre le nez partout! S'il manque de personnel, je suis là et certainement pas la seule à se porter volontaire.

    Rien ne sert de fermer un abattoir puis un autre et encore un autre, la consommation de la viande étant réelle, les abattoirs restant seront encore plus débordés. J'habite une région oû il y a trois abattoirs qui ont fermé cette année. Alors les animaux sont transportés plus loin, plus longtemps dans des abattoirs débordés. Oui, il faut condamner le personnel qui est responsable et qui doit respecter les animaux afin qu'ils meurent dans des conditions décentes. C'est EUX qui doivent répondre de leurs actes de cruautés!

     

  6. liberte.gomez@orange.fr0 18/10/2015 à 09:01:09

    Je ne suis pas contre de manger de la viande mais devant autant de cruauté devant un personnel complice de cruauté je me pose des questions. Oui, il faut que le ministre de l'agriculture fasse pour une fois son travail pour lequel il est rémunéré.
    Bravo pour le courage de la ou les personnes qui ont filmé ces horreurs. Malheureusement je suis persuadé que ce n'est pas le seul abattoir qui pratique ces cruautés.

  7. 100 17/10/2015 à 21:25:20

    tout le monde g**** mais personne n agit. Il est bien de montrer se genre d image mais il faut refechir. La viande c est nous qui la mangeont, faut il devenir vegetarian?? Non. Je suis contre cette façon de tuer mais il faut aussi arreter de toujours g***** et de mettre se genre de video, il serrait peut etre tent d agire tout simplement. Montrer au gens ne ferra pas avancer les choses mais agirt et pousser les gouvernement a faire quelque chose, sa sa ferra vraiment avancer les choses. 

  8. Minoy 17/10/2015 à 14:41:34

    C'est abominable et scandaleux! 

    Que font les pouvoirs publics pour appliquer la loi?

    En tout cas les images ont bien plus de poids que les mots, du moins je l'espère..

    Venant d'un 'monde rural, je mange toujours de la viande et ce n'est pas pour cela que les animaux étaient maltraités. Mes grands-parents doivent se retourner dans leur tombe!

    Que pouvons nous faire, simple particulier à part vous soutenir et signer des pétitions ?

    En tout cas merci à tous ces associations qui défendent la cause animale et je suis de tout coeur avec vous

  9. 100 16/10/2015 à 22:48:09

    honte à ceux et celles qui travaillent dans cette chambre de la mort, vous etes coupables et complices, la malchance vous guette.Il n y a rien qui passe sans repasser ( effet boomerang !)

  10. Bîsounours37 16/10/2015 à 22:10:12

    quelle horreur! un camp de concentration pour animaux! victimes de l horreur et l atrocit