Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Justice

Détention de tortue : Attention à la réglementation

Détention de tortue : Attention à la réglementation

© softattitude - Fotolia.com

Peut-on détenir une tortue légalement ? Dans quels cas peut-on en acquérir une ? 30millionsdamis.fr fait le point sur la réglementation.

Dans les années 70-80, acquérir une tortue était chose facile. Ces reptiles étaient vendus en grandes quantités et en toute légalité dans les animaleries, marchés, foires... Aujourd'hui, leur commerce et leur détention sont strictement réglementés. 

Les tortues de terre

Les deux tortues de terre les plus rencontrées dans nos jardins sont les Tortues de Hermann (Testudo hermanni), et les Tortues grecques (Testudo graeca). Deux espèces souvent confondues à tort.

La Tortue de Hermann est l'unique tortue terrestre vivant dans l'hexagone à l'état sauvage. Originaire du sud de la France, elle est aujourd'hui en voie de disparition (incendies, urbanisation, utilisation de pesticides, prédateurs...).
 
La Tortue grecque, massivement importée d'Afrique du nord jusqu'au milieu des années 80, doit son nom aux dessins de ses écailles qui rappellent les mosaïques grecques. C'est par dizaines de millions que ces animaux ont été prélevés de leur milieu sauvage selon la CITES (Convention de Washington).

En France, ces deux tortues sont aujourd'hui protégées par l'arrêté du 19 novembre 2007 qui fixe la liste des amphibiens et des reptiles protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection. 

Par conséquent, il est interdit de les acheter, de les vendre, de les donner, de les transporter et, bien évidemment, concernant les tortues de Hermann, de les prélever dans la nature et de les ramasser, qu'elles soient vivantes, blessées ou mortes.

Pour ceux qui possèdent déjà ces tortues, l'arrêté du 10 août 2004 autorise leur détention sous certaines conditions :

  • jusqu'à 6 individus adultes : vous devez solliciter une autorisation de détention auprès de la Direction des Services Vétérinaires (DSV) de votre département.
  • au-delà de 6 : il est nécessaire d'obtenir un Certificat de Capacité et une autorisation d'ouverture (liste des pièces à fournir à retirer à la DSV). 

La tortue de Floride

Concernant la tristement célèbre Tortue de Floride (Trachemys scripta elegans) ou Tortue à tempes rouges, cette tortue d'eau douce malgré son nom n'est pas uniquement présente en Floride mais très répandue dans une partie de l'Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

Pendant des années, les animaleries en ont vendu des milliers. Achetées à bas prix, elles finissaient dans des petits bassins en forme de haricot. Les acheteurs, souvent mal conseillés par les commerçants, ne savaient pas qu'elles pouvaient vivre près de 60 ans. Sans parler du fait que ces bébés tortues grandissent et qu'elles peuvent mesurer jusqu'à 30 cm et peser 2 ou 3 kg à l'âge adulte. S'en est suivi un relâcher massif de ces animaux dans les étangs, rivières et autre cours d'eau aux conséquences catastrophiques pour notre faune et notre flore. 

La tortue de Floride est ainsi devenue une menace pour l'équilibre écologique. Très vorace et résistante, elle est un nouveau prédateur redoutable pour la petite faune aquatique et n'a pas d'ennemi. Elle constitue surtout une menace pour la Cistude d'Europe, une espèce de tortue indigène présente en Suisse et en France.

Devant le danger représenté par cette tortue, l'Union Européenne en a interdit l'importation en 1997. Désormais interdites à la vente, leur détention est réglementée (se renseigner auprès de la DSV de votre Région). Quelques centres spécialisés en France recueillent ces tortues délaissées, notamment Le village des tortues et Ligue pour la protection des tortues.

Dans tous les cas, respectez l'environnement et ne relâchez pas vos animaux (tortues terrestres et tortues d'eau) dans la nature. Pour toute demande d'information, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de la Direction des Services Vétérinaires de votre département.