Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Buzz

Un cerf abattu en dehors de la période de chasse

Un cerf a été tué par un chasseur dans l'Orne, en toute illégalité. ©AdobeStock

Dans l’Orne, un vieux cerf a été tué par un chasseur en dehors de la période de chasse, lors d’une battue qui portait exclusivement sur les sangliers, en vertu d’une autorisation préfectorale (17/09). La Fondation 30 Millions d’Amis condamne fermement cet acte et espère qu’il sera sanctionné.

En pleine période de brame, un vieux cerf a été abattu par un chasseur à Mauves-sur-Huisne (61). « Dans un champ de colza, tout près d’une route, un vieux cerf qui avait ses habitudes dans le secteurtraverse et se stoppe pour regarder un chasseur, relate la presse locale. En quelques secondes, ce dernier le met en joue à travers une haie et abat l’animal ».

Aucun droit de tirer sur le vieux cerf

L’homme mis en cause a tiré sur le cervidé en dehors de la période de chasse, qui débutait le 25 septembre dans ce département. Si le préfet avait autorisé une battue pour « limiter les dégâts sur les cultures » avant l’ouverture de la chasse, la dérogation portait uniquement sur les sangliers, pas sur les cervidés. Par ailleurs, l’animal visé ne figurait pas dans le plan de chasse, de sorte que son « prélèvement » n’était pas possible : « Cet individu a fait fi de toutes les règles en tirant sur cet animal hors période de chasse et qui plus est chez autrui », concèdent les chasseurs. 

Une enquête en cours

Selon Actu Normandie, le propriétaire du terrain sur lequel se trouvait le cerf a porté plainte. La Fédération de chasse de l’Orne s’est elle-même constituée partie civile. « Ce n’est pas possible de voir ça, déplore Yves L’Honoré, technicien supérieur de la FCO. Le président, Christophe de Balorre, est véritablement atterré par ce qui s’est passé ». La gendarmerie de Mortagne-au-Perche a immédiatement ouvert une enquête pour déterminer si le chasseur a manqué aux obligations de sécurité. La Fondation 30 Millions d’Amis, qui condamne cet acte, en appelle à des sanctions exemplaires.

En janvier 2022, un équipage de chasse à courre avait abattu « La Pieuvre », l’un des doyens de la Forêt de Laigue, dans l’Oise, suscitant la colère des ONG de protection animale, trois mois après la mort de plusieurs cerfs emblématiques.

Commenter

  1. Bandy86 04/10/2022 à 01:06:10

    Il faut interdir la chasse, toute sorte de chasse. Les chasseurs ne respectent rien, c'est bien connu....

  2. Absd 29/09/2022 à 14:14:35

    ces c.... de chasseurs continuent à se discréditer par leurs actes

  3. Calinea 29/09/2022 à 10:12:23

    Certains chasseurs sont des délinquants. Une peine exemplaire pour ce vil individu serait la bienvenue.

  4. frimousse 29/09/2022 à 10:09:58

    Encore un chasseur assoiffé de sang ! Dégueulasse ! 

  5. Myla30 29/09/2022 à 09:42:08

    Quel c.... d !! Il aura des sanctions au moins ?!!!! Comment peut on éprouver du plaisir à ce genre de chasse ?!!!

     

  6. xavier78 29/09/2022 à 09:11:56

    c'est n'importe quoi !!  il faut pas laisser passer ca.

  7. Kundun69 29/09/2022 à 08:36:21

    On fait quoi de ces vieux chasseurs ?

  8. nous pour eux 28/09/2022 à 20:16:14

    Que la plainte de ce propriétaire et de La Fondation 30 Millions d’Amis fasse enfin ses preuves d'une belle condamnation à des sanctions exemplaires.  Il faut en finir avec ces meurtriers !!!  

    Y’en a plus que marre de tous ces chasseurs qui foutent tout notre faune en l’air "tous ces viandards"...... 

  9. camisha 28/09/2022 à 18:14:21

    Action en Justice.

  10. pouguy 28/09/2022 à 18:04:09

    c'est honteux meme criminel d'avoir abattu ce cerf en dehors des périodes de chasse, j'espère que ces gens seront punis. les chasses privées devraient etre interdites