Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

La garde royale britannique bientôt parée de coiffes en fausse fourrure ?

Une entreprise française a conçu un prototype de coiffe en fausse fourrure pour la garde royale : un moyen d'épargner la vie de centaines d'ours noirs chaque année au Canada. ©Adobe Stock

Chaque année, des centaines d’ours noirs canadiens sont tués pour la conception des coiffes de la garde royale britannique. La Fondation 30 Millions d’Amis soutient l’ONG PETA qui milite pour le recours à des couvre-chefs en fausse fourrure et ainsi épargner la vie des plantigrades.

L’accession au trône du roi Charles III marquerait-elle la fin des coiffes de la garde royale en fourrure d’ours ? Portés par l’armée britannique depuis 1815, ces couvre-chefs impliquent une souffrance animale inacceptable.

« Une mort lente et douloureuse »

 

Des mères ours qui allaitent peuvent être tuées.

Anissa Putois - PETA

Les ours tués pour les coiffes de la garde du roi le sont en vertu d’un abattage autorisé par les autorités canadiennes, mais non moins cruel. « Il faut la peau d’au moins un ours pour fabriquer une seule coiffe, déplore l’ONG PETA. On craint que certains des ours dont la fourrure est utilisée pour ce couvre-chef soient tirés à plusieurs reprises et endurent une mort lente et douloureuse ». Ceux qui parviennent à s’échapper finissent par mourir d’hémorragie. « En plus, il n’existe aucune restriction sur l'abattage de ces animaux, ou sur les saisons de chasse, ajoute Anissa Putois, porte-parole de l’association PETA France. Peuvent donc être tuées des mères ours qui allaitent encore. Ses oursons mourront de faim ensuite. »

Une hécatombe dramatique à laquelle s’ajoute un coût financier conséquent : le gouvernement britannique aurait dépensé 1,2 millions d’euros en chapeaux en fourrure d’ours entre 2014 et 2019, selon The Independant.

Une coiffe en fausse-fourrure éthique et durable proposée par une entreprise française 

Un fabricant de fausses fourrures de luxe – Ecopel – a donc eu l’ingénieuse idée de concevoir, en novembre 2021, un prototype à la fois éthique, plus confortable – car plus léger – et moins toxique pour le porteur, la véritable fourrure étant traitée avec des produits chimiques dangereux. « La fausse fourrure éthique et hautement performante créée par Ecopel permet de rester fidèle à la tradition tout en épargnant à des ours d’être sauvagement abattus pour leur fourrure », explique la fondatrice de PETA, Ingrid Newkirk. Le fabricant a même proposé de fournir les gardes gratuitement durant une décennie !

Ces nombreux avantages ne semblent pourtant pas avoir convaincu le gouvernement britannique qui déclarait, début 2022, ne pas vouloir mettre fin à l'utilisation des peaux d'ours : « Un tissu synthétique fabriqué par Ecopel a été transmis à une maison de test indépendante par PETA, et ces résultats ont été partagés avec le ministère de la Défense (MoD). Cependant, notre analyse des résultats montre qu'il n'atteint pas les normes nécessaires pour remplacer efficacement nos bonnets de cérémonie en peau d'ours ».

La société civile favorable aux coiffes en fausse fourrure

Le changement pourrait donc venir de la société civile qui se mobilise pour mettre fin à cette tradition. La pétition lancée par l’association PETA en mai 2021 pour demander l’interdiction de la fourrure d’ours a dépassé le seuil des 100 000 signatures, justifiant la tenue d’un débat au Parlement. En avril 2022, Christopher Safarti, dirigeant de l’entreprise Ecopel, a alors présenté son projet aux députés britanniques qui, pour la plupart, ignoraient la triste réalité…

« Il n'y a aucune excuse pour que le MoD continue à financer l'abattage des ours pour les couvre-chefs de cérémonie, tance l’ONG. Une alternative indiscernable a été produite, qui est imperméable et imite la vraie fourrure d'ours en apparence et en performance ». Reste à espérer que la conscience écologique des décideurs contribue à épargner au plus vite le plantigrade canadien.

Commenter

  1. Hel.Helheim 28/09/2022 à 14:04:41

    la plupart des députés britanniques ignoraient cette triste réalité... bel exemple de l\'hypocrisie de cette soit disant élite

  2. AnneV 27/09/2022 à 11:44:24

    Charles, hyper écolo, je l'aime bien !!!! La société civile évolue et je pense que la royauté fera de même !!!!

  3. scootifle 26/09/2022 à 17:03:39

    Bonjour, en ce qui me concerne pour ces coiffes en peau d'ours, j'avais écrie à la REINE Elisabeth II afin de la supplier à se qu'elle renonce à cette barbarie d'un autre temps. Aurez t'elle lu ma lettre ? si t'el est le cas, merci pour ces beaux nounours afin qu'ils puissent vivrent en paix et que les mamans puissent nourrir leur bébés.

    Prions le ciel afin que ces horreurs prenent fin à tout jamais.