Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Un maire de l’Oise suspecté d’avoir tué un goéland à Saint-Brieuc

Un goéland a été abattu par le maire d'une commune de l'Oise malgré son statut d'espèce protégée./Photo d'illustration ©Adobe Stock-MarkGodden

Le maire d’Etavigny (Oise) est au coeur d’un tourbillon médiatique. La raison : il aurait abattu un goéland à proximité du centre-ville de Saint-Brieuc (22). Placé en garde à vue, l’édile, qui est également chasseur, devrait faire l’objet d’une ordonnance pénale pour « destruction d’espèce protégée » (23/7/2022). La Fondation 30 Millions d’Amis se porte partie civile.

« C’est une personne qui se trouvait chez des amis en vacances. Il était manifestement alcoolisé et a décidé de tirer sur un goéland ». À la municipalité de Saint-Brieuc, dans les Côtes-d’Armor, c’est la stupeur. D’autant plus que le mis en cause n’est autre que chasseur et… maire !

« Alcoolisé », il aurait tiré à proximité du centre-ville

Présenté comme étant Thibaud Demory, édile d’Etavigny, le suspect aurait été interpellé par les policiers, samedi 23 juillet 2022. D’après les informations du journal Le Parisien, il était « dans la région pour participer à une partie de chasse le lendemain ». Les faits sont d’autant plus graves que le tir a retenti à proximité du centre-ville et qu’il a visé une espèce protégée.

Le maire devrait donc faire l’objet d’une ordonnance pénale pour « destruction d’espèce protégée » et risque une peine d'amende ainsi que l’annulation de son permis de chasse. Interrogé par Oise Hebdo, Thibaud Demory dément : « Je ne sais pas de quoi vous me parlez ». Il retrouve toutefois la mémoire dans les colonnes du Courrier Picard. «  Ce n’est pas une affaire en soi et je n’ai pas envie de faire de commentaire », indique-t-il avant d’ajouter que « la cohabitation avec les goélands ne me plaît pas toujours ». Le goéland figure parmi les espèces protégées depuis 2009. La Fondation 30 Millions d’Amis a décidé de se porter partie civile dans cette affaire.

Commenter

  1. nous pour eux 04/08/2022 à 14:35:59

    Ce Maire qui avait bu ne serait pas se contenir, mais qui êtes-vous comme « Maire » tout bonnement un pourri !

    Ce maire devrait donc faire l’objet d’une ordonnance pénale pour « destruction d’espèce protégée » et risque une peine d'amende ainsi que l’annulation de son permis de chasse. ET BIEN OUI on l’espère !

    Il serait bien aussi pour un bon exemple, qu'il soit déchu de ses droits de Maire ! Nous comptons sur 30 Millions d'amis qui se porte partie civile pour aller au plus loin pour une vraie justice....

  2. Bandy86 03/08/2022 à 19:48:35

    Bravo Mr le maire et **** de chasseur.

    Si vous n'aimez pas les goéland, ne venez pas en Bretagne, restez dans votre région. On n'a pas besoin de vous.

    J'espère que vous serez jugé et puni bien comme il faut. Que la justice face son travail, pour une fois...

  3. flo6310 03/08/2022 à 16:14:06

    Il faut tout simplement le radier de ses fonctions de maire ! Lorsqu'on ne respecte pas les lois, les règles, les codes, on n'est pas digne de ce titre.

  4. AnneV 28/07/2022 à 17:37:45

    Monsieur le Maire, la cohabitation avec les chasseurs (qui tuent en juillet ! Vive Macron) ne plaît à personne !!!!!!!!!