Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Son chien meurt après avoir avalé des bouts de viande piégés… avec des clous !

Haribo a dû être endormi après avoir ingéré des bouts de viande remplis de... clous./DR

A Desvres, dans le Pas-de-Calais, une mère de famille a eu la douleur de perdre son chien, un Yorkshire, dans des conditions sordides. L’animal a effectivement succombé après avoir ingéré des boulettes de viande piégées avec des clous. Une plainte pour acte de cruauté est déposée et la Fondation 30 Millions d’Amis se porte partie civile.

Un piège aussi cruel que pervers. Haribo, un Yorkshire qui allait fêter ses 10 ans, est mort après avoir ingéré des boulettes de viande pleine de… petits clous, alors qu’il se trouvait dans le jardin de la famille. A Desvres (Pas-de-Calais), c’est la consternation après cet acte barbares.

Un chien affaibli

La famille, qui vient d’emménager dans la ville, avait eu un différend avec l’un des voisins en raison des aboiements de ses trois chiens. La mère et la fille gardaient alors un œil sur les animaux quand ils sortaient. C’est la maman qui a vu Haribo « manger quelque chose » avant d’apercevoir des « bouts de saucisses ». « Sur le coup, on ne s’est pas inquiétées plus que ça », reconnaît Mégane, la fille.

Mais elle ne parvient pas à chasser cette image de sa tête et surveille son Yorkshire. Et son intuition ne la trahit pas : le lendemain, l’animal « est moins tonique que d’habitude », « affaibli » et « se met à gémir quand on le caresse ».

Une plainte pour cruauté

« J’ai décidé d’aller chez le vétérinaire, poursuit-elle. Le verdict est tombé après une radio. Mon chien avait 40.2°C de température, une péritonite et près d’une quinzaine de clous en lui. » Le certificat vétérinaire confirme la présence des « clous dans les intestins ». La famille a été contrainte de l’endormir pour mettre fin à ses souffrances. Les deux autres chiens, Raton et Charlie, passent également des radios et ne présentent – heureusement – aucune anomalie.

« C’est l’incompréhension, lâche Mégane. Je n’arrive pas à réaliser. Nous ne pouvons pas comprendre comment on peut faire cela. C’est un acte particulièrement cruel. Il faut que la personne qui a fait ça soit punie ! »

La famille a porté plainte pour sévices graves et acte de cruauté à l’encontre d’un animal domestique. La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constitué partie civile.