Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Emotion

Plus de 15.000 moutons meurent noyés après le naufrage d'un navire

15.000 moutons morts noyés dans le port de Suakin en mer Rouge après le naufrage du navire les transportant en Arabie Saoudite. Seuls 700 animaux ont pu être sauvés. ©Bolivar FM Mamou (Facebook)

Plus de 15.000 moutons sont morts noyés dans le port soudanais de Suakin en mer Rouge après le naufrage du navire les transportant (12/06/2022). La Fondation 30 Millions d'Amis réitère sa demande d'interdire le transports d'animaux vivants pour imposer le transport de viande en containers réfrigérés.

Alors qu'il se dirigeait vers l'Arabie Saoudite, le Badr 1 a fait naufrage le 12 juin 2022 en mer rouge... Il transportait à son bord 15.800 moutons, bien au-delà de sa charge maximale, selon une source anonyme. Si l'équipage est sain et sauf, en revanche, quasiment tous les animaux ont péri.

« Un impact environnemental à craindre après la mort par noyade de milliers d'animaux »

« Le navire pouvait transporter jusqu'à 9.000 animaux mais des modifications avaient été apportées pour augmenter cette charge maximale », a précisé un autre responsable du port - sous couvert de l'anonymat - qui craint « un impact environnemental après la mort par noyade de milliers d'animaux » ainsi qu'« une perturbation des activités du port ».

D'après Saleh Selim, responsable du département en charge du bétail de la chambre des exportateurs soudanais, 700 moutons ont pu être sortis de l'eau, même s'ils « sont en mauvais état ». Les animaux avaient été chargés au port de Suakin : un carrefour commercial pour de nombreux pays africains situé à près de 800 km au nord-est de Khartoum. Une enquête a été réclamée pour déterminer les causes du naugrage. 

La Fondation 30 Millions d'Amis demande le transport de viande en containers réfrigérés

Ce naufrage rappelle à quel point les transports en cargos sont inacceptables. Durant des milliers de kilomètres, pendant plusieurs jours, les animaux subissent des conditions terribles, surtout lors des fortes chaleurs. Entassés, épuisés et déshydratés, beaucoup d’entre eux succombent dans les pires souffrances lors de ces longs trajets. L'hécatombe du 12 juin 2022 s'ajoute ainsi à longue liste de souffrances endurées par des milliers d'animaux - souvent de façon fatale - lors de transports en cargos, comme ce fut le cas après le blocage administratif à Carthagène début mars 2021, ou à la suite du naufrage en mer noire fin 2019

Face à ce calvaire la Fondation 30 Millions d'Amis a lancé, durant l'été 2021, un SOS avec une pétition d'urgence pour imposer le transport de viande (carcasses) en containers réfrigérés, en lieu et place d'animaux vivants. Elle demande également l’interdiction immédiate des transports d’animaux vivants hors Union européenne.

Commenter

  1. Bandy86 15/06/2022 à 19:22:29

    Encore une fois ce sont les animaux qui souffrent ....

  2. pouguy 15/06/2022 à 19:14:12

    le mouton ne sait pas nager et ne peux pas à cause de sa laine, il serait de faire mieux de voyages et en mettre moins d'animaux dans les embarcations, ce qui serait encore mieux c'est de ne pas les transporter vivants, ça prendrait moins de place et ça serait moins cruel

  3. nous pour eux 15/06/2022 à 15:32:37

    C'est immonde de transporter ainsi de telles quantités d'animaux par de telles conditions, mais quelles horreurs ! Une fois de plus Merci à 30 Millions d'amis pour tout ce que vous faites....

  4. Clairette2 15/06/2022 à 10:15:46

    On le cri HAUT et FORT mais personne n'entend, on fait la sourde oreille - A quand l'interdiction totale des transports d'animaux vivants - De plus dans des pays où la vie animal ne compte pas - Des animaux qui ont parcourus des centaines voir des milliers de kilomètres pour finir noyer - L'homme est vraiment cruel