Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Emotion

Canal de Suez : 130.000 moutons bloqués à bord de cargos en provenance de Roumanie

130.000 moutons en danger de mort, peu après l'abattage de milliers de bovins après 2 mois en mer... Interdisons l'exportation d'animaux vivants hors de l'UE ! Image d'illustration - Letea Wild Horses /Facebook

Onze cargos partis de Roumanie et transportant du bétail vivant sont actuellement affectés par le blocage du canal de Suez, ont annoncé les autorités sanitaires à Bucarest, une ONG s'inquiétant du sort des 130.000 animaux à bord. La Fondation 30 Millions d'Amis exige l'interdiction des longs transports d'animaux vivants.

"Des représentants des transporteurs ont été contactés et ont assuré qu'il y avait suffisamment de nourriture et d'eau à bord des navires pour les prochains jours", a déclaré l'Agence nationale sanitaire vétérinaire (ANSVSA) dans un communiqué (27 mars 2021). L'Ever Given, un porte-conteneurs de plus de 220.000 tonnes et de 400 mètres de long, est coincé depuis mardi dans le sud du canal, à quelques kilomètres de la ville de Suez, et bloque cette voie stratégique qui voit passer environ 10 % du commerce maritime international, selon des experts.

Si la situation devait durer, d'autres moyens de ravitaillement seraient envisagés, a précisé l'ANSVSA, évoquant également la possibilité de dérouter les bateaux pour "débarquer les animaux dans d'autres ports". Cinq des cargos se trouvent en mer Egée, tandis que les autres sont actuellement en mer Méditerranée.

Danger de mort pour les ovins

Pour l'organisation Animals International toutefois, ces ovins sont en danger de mort. "La situation est critique et risque de devenir une tragédie maritime sans précédent impliquant des animaux vivants", a prévenu son responsable en Europe Gabriel Paun, dans un communiqué transmis à l'AFP. "Si les animaux manquent d'eau et de nourriture, ils commenceront à se pousser les uns les autres et périront tous", a-t-il dit, appelant la Roumanie à "suspendre immédiatement les exportations d'animaux vivants pour privilégier le commerce de viande".

Ces craintes font écho au tragique naufrage d'un cargo en mer Noire en novembre 2019, peu après son départ du port de Midia (sud-est de la Roumanie). Sur les 14.600 moutons à bord, seuls 180 avaient pu être sauvés. L'ONG a à plusieurs reprises dénoncé les conditions de transport du bétail par mer sur des "navires de la mort", citant des cas où des milliers de moutons ont succombé de soif ou ont littéralement cuit vivants durant le voyage en plein été.

Interdire les longs transports d'animaux vivants

Plus récemment, 864 veaux ont été abattus au port de Carthagène (Espagne) sur ordre des autorités espagnoles, après plus de deux mois d'errance en mer suite à un blocage administratif aux portes de la Turquie. L'abattage de 1610 bovins à bord d'un second navire a également été ordonné (Reuters, 22/03/2021). Seule solution pour éviter de tels drames à l'avenir : interdire l'exportation d'animaux vivants hors de l'UE, comme le demande la Fondation 30 Millions d'Amis.

Bruxelles a par le passé demandé un audit sur les pratiques de la Roumanie, la menaçant d'une procédure d'infraction si des "violations systématiques" de la législation européenne sur le bien-être animal étaient constatées. Troisième éleveur d'ovins au sein de l'Union européenne, la Roumanie figure parmi les premiers exportateurs vers les pays arabes.

(Avec AFP)

Commenter

  1. Bandy86 02/04/2021 à 01:22:46

    Arrêtons le commerce d'animaux, changeons notre façon de nous nourrir et il y aura un grand progrès, mais il y a encore du chemin à faire, ces transports d'animaux vivants rapportent beaucoup trop d'argent aux pays exportateurs !! et quand on parle fric, personne ne vois et n'entend rien, malheureusement .

  2. nous pour eux 01/04/2021 à 13:24:48

     

    STOP à tous ces transports d'animaux ! Mais m***e quand cela va t'il se terminer une bonne fois pour toute d'arrêter de faire souffrir les animaux ainsi ???? Mais bien entendu que "Pour l'organisation Animal International toutefois, ces ovins sont en danger de mort". Merci à eux de le rappeler MAIS QUI VA L’ENTENDRE Oui qui QUI VA L’ENTENDRE. Ça me donne envie de vomir de voir de telles choses et pendant ce temps-là combien d'animaux souffrent par de telles pratiques OUI COMBIEN ?????? Rien que d’y penser ça me rends malade …. Moi qui suis déjà écœuré de la viande et bein no coment…..

     

  3. Clairette2 01/04/2021 à 09:04:36

    Arrêtons les transports d'animaux vivants, que ce soit en camions, en bateaux - Eleveurs, transporteurs ils s'en contrefiche du "bient être" animal, tout ce qui les intéresse c'est le profit, l'argent, un point c'est tout - Certains humains ne sont plus humains depuis bien longtemps déjà... ils n'ont plus ou n'ont jamais eu de l'empathie pour ces pauvres animaux voués à une mort lente et cruelle.

  4. pouguy 31/03/2021 à 20:23:52

    que fait l'onu pour ce genre de chose ? rien comme d'habitude. ce genre de transport est pour moi un transport d'esclaves, ces animaux n'ont pas à voyager comme ça, c'est indigne

  5. Chowcat 31/03/2021 à 20:11:51

    Quand cessera enfin cet enfer pour ces pauvres Bêtes ? je vous rejoins tout à fait pour qu ' une action soit enfin faite pour leur épa

  6. npagnard@gmail.com 31/03/2021 à 13:44:51

    Non mais c'est quoi ce pays La Roumanie ! Non seulement ils exportenr à tour de bras des chats et des chiens afin de les vendre, ils fournissent des pays en animaux de rentes (moutons, veaux etc.) [***]

  7. AID 31/03/2021 à 13:26:39

    Oui Berneaux vous avez raison c.est de la déportation et élevages industriels de la concentration n'en déplaise à beaucoup de personnes quant à l'abattage à des rythmes industriels et l.abattage rituel ... que des horreurs ce monde n'est qu'horreur ....

  8. camisha 31/03/2021 à 12:42:52

    Je rejoins BERNEAUX, nous voyons les limetes......

  9. stpaquet 31/03/2021 à 10:44:45

    Décidément, l’homme ne changera pas : le profit passe avant tout !

    Ces pauvres animaux paient le coût de la c…. humaine !

    Que dire de plus ? Nos dirigeants ne font rien pour changer les choses et ne feront rien, la cause animale est bien le dernier de leurs soucis !

    Comment agir ???

  10. Berneaux 31/03/2021 à 09:20:39

    Bonjour,

    Encore des conditions déplorables de transport d'animaux vivants et toujours pour le profit et non la cause animale.

    Interdisons cela, c'est monstrueux et un véritable enfer.

    Je compare cela à la déportation des juifs vers les camps d'extermination.

    Les animaux sont des êtres vivants également.

    Que le gouvernement et les différents pays ne laissent plus cela se reproduire.