Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Sauvetage

Deux chats, un lapin et une perruche récupérés par la Fondation 30 Millions d’Amis

Une perruche et une lapine ont été secourues par la Fondation 30 Millions d'Amis avec, à leurs côtés, deux chats tout aussi mal en point. ©SPA de Poitiers

La Fondation 30 Millions d’Amis a secouru plusieurs animaux dans la Vienne (8/01). Grâce au dévouement de la mairie et de la gendarmerie, nos équipes ont pu placer les rescapés dans un refuge partenaire.

Alertée par un particulier, la Fondation 30 Millions d’Amis a sollicité l’intervention de la brigade de Civray (86) pour secourir des animaux détenus dans des conditions très précaires au domicile de personnes atteintes de troubles psychiatriques.

Une perruche survit aux côtés du cadavres de sa congénère

Sur place, le constat est sans appel : « Deux chats étaient mal en point ; ils n’avaient pas de litière », déplore le lanceur d’alerte. L’une des minettes, très stressée, présentait des zones d’absence de poils sur l’ensemble du corps et a dû être prise en charge d’urgence en clinique vétérinaire.

À leurs côtés, enfermée dans une cage : une lapine. « L’animal n’avait pas d’eau à sa disposition, ajoute Marianne, présente sur les lieux pour prendre en charge les animaux. Et elle n’avait pour seule nourriture que du foin imbibé de ses excréments ». Dans la salle de bain dépourvue de toute aération, une perruche était détenue dans une cage… aux côtés du cadavre de sa congénère, complètement desséchée !

La mairie et la gendarmerie mobilisées

Heureusement, avec l’accord de la mairie de Civray (60), les gendarmes ont pu saisir les animaux pour les placer en sécurité au refuge de Poitiers, partenaire de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Baptisées Alix et Adel, la perruche et la lapine reprennent des forces, en attendant de trouver une famille d’adoption. « À leur arrivée au refuge, les deux chattes étaient beaucoup trop stressées », déplore Marianne. Espérons qu’elles regagnent confiance en l’humain et trouvent la chaleur d’un foyer aimant.

Commenter

  1. AnneV 17/01/2022 à 18:11:53

    Le drame des animaux ? La folie humaine de personnes qui prennent; prennent encore des animaux, futures victimes de leur folie et une justice qui ne suit pas (peut on lui en vouloir ?!!!!!)