Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Emotion

Abandonné 2 fois en quelques mois, Jaïden savoure enfin sa nouvelle vie !

Après avoir été abandonné à deux reprises depuis sa naissance, Jaïden a finalement été recueillie par une famille aimante... pour la vie ! ©Fondation 30 Millions d'Amis

Jaïden est un chiot de seulement 6 mois, mais il a déjà été abandonné deux fois depuis sa naissance ! Heureusement, il vient d’être adopté par une famille réfléchie et aimante : l’occasion pour la Fondation 30 Millions d’Amis de rappeler que l’adoption est un engagement pour la vie.

Un véritable ascenseur émotionnel ! Jaïden a vécu plusieurs chamboulements au cours des six premiers mois de sa (courte) vie. Abandonné à l’âge de trois mois, ce croisé Malinois-Husky est arrivé au refuge 30 Millions d’Amis de la Tuilerie (77), au début du mois de mai 2021.

Cinq jours plus tard, il est adopté et sa nouvelle vie s’annonçait heureuse et sereine. Mais le 29 juin 2021, c’est le retour à la case « refuge »… Ses nouveaux maîtres sont revenus sur leur décision : « On travaille, on n’a pas le temps ; il a trop d’énergie et on ne veut pas d’un éducateur », ont-ils tenté de justifier.

L’adoption : un acte réfléchi et responsable

 

L’adoption doit se faire dans un refuge où chacun pourra demander des conseils aux bénévoles qui sont là pour les informer.

Reha Hutin

« Jaïden n’a pas compris ce nouvel abandon… et nous non plus, se souvient la responsable du refuge Anne Puggioni. Nous veillons systématiquement à nous renseigner sur les familles d'adoption ; nous nous assurons que leur décision d'adopter a été mûrement réfléchie. Malheureusement, nous ne sommes pas à l'abri de retournements imprévisibles, comme ce fut le cas pour les anciens maîtres de Jaïden ».

Heureusement, dix jours après ce triste évènement, une nouvelle famille a recueilli Jaïden, à la suite d’une longue et mûre réflexion. Car adopter un animal est un engagement pour la vie ! « Il n’est pas concevable qu’un animal, être vivant et sensible, soit considéré comme une marchandise, rappelle Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. L’adoption est un acte réfléchi et responsable ; elle doit se faire dans un refuge où chacun pourra demander des conseils aux bénévoles qui sont là pour les informer. » 

Jaïden s'épanouit dans sa nouvelle famille !

Jaïden s'adapte à sa nouvelle vie... et sa famille s'adapte à son tempérament aussi fougueux qu'affectueux. Il apprécie les balades, la compagnie de congénères et bien-sûr... les friandises ! « Il mordille beaucoup lorsqu'il est content de nous voir ou lorsque nous jouons avec lui : il peut être foufou, mais aussi très câlin, se réjouit Nelly, sa maîtresse. Il est parfois un peu têtu mais il fait partie de notre famille maintenant. » 

Comme Jaïden, de nombreux animaux victimes d’abandons méritent une nouvelle chance auprès d’une famille aimante. Pour rencontrer et peut-être adopter l’un de ces rescapés, n’hésitez pas à contacter le refuge au 01 64 00 15 45.  

Commenter

  1. gavroche69 26/07/2021 à 08:20:01

    Je pense qu'il convient de relativiser un peu quand même...

    On peut certes critiquer mais ces gens ont eu le bon réflexe de reporter les animaux dans un refuge et non pas de les attacher au fond d'un bois ou de les jeter par la portière d'une voiture qui roule comme hélas le font certains d******...

    En 2005, j'ai adopté dans une SPA un chien (croisé labrador/griffon) qui avait moins d'un an et nous avons vécu une magnifique amitié pendant près de 14 ans avant qu'il ne s'en aille hélas bien trop vite. C'est bien le problème des chiens et des animaux en général, leur vie est bien trop courte.

    Ce chien n'était pas du tout craintif, était très propre et avait certainement été très bien traité et très bien élevé par ses précedents propriétaires (je n'aime pas ce mot de propriétaire quand ça concerne un être vivant mais je n'en ai pas d'autre en tête qui soit valable pour tout le monde). J'ignore pourquoi ils avaient du le confier à la SPA mais ce n'était sûrement pas par cruauté ou insoucience.

    Pour moi, il n'était pas plus mon chien que je n'étais son propriétaire ou son maître, nous étions simplement des amis et il ne se passe quasiment pas un jour sans que je ne pense lui.

    Tout ça pour dire que parfois des accidents de la vie peuvent empêcher des gens de garder un animal et que ce n'est pas forcément toujours volontaire.

  2. Mat Mat 23/07/2021 à 06:43:06

    Il y a quant même des gens réfléchis ! Bravo à toi Jaïden

  3. AnneV 22/07/2021 à 18:00:27

    Dans le tas, il y a des gens qui réflechissent avant de se lancer !! Espérons que ces derniers l'aimeront à sa juste valeur !!