Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Le chiot battu à mort par son détenteur avait été « acheté sur Le Bon Coin »…

La sordide affaire du chiot Beagle "acheté sur Le Bon Coin" puis battu à mort par son détenteur relance la polémique sur les ventes d'animaux par petites annonces. ©Adobe Stock-Lunja

La sordide affaire du chiot battu à mort par son détenteur qui l’avait – selon ses propos – acheté sur « Le Bon Coin », relance la polémique sur la vente en ligne des animaux de compagnie. Si la proposition de loi contre la maltraitance animale prévoit d’encadrer ce dispositif, la Fondation 30 Millions d’Amis demande l’interdiction pure et simple de la vente par petites annonces et enjoint le Gouvernement à inscrire le texte à l’ordre du jour au Sénat.

Agonisant, le museau en sang, un chiot Beagle a été battu à mort par son détenteur dans un immeuble du 15ème arrondissement de Paris… « pour avoir mâchouillé la batterie de sa cigarette électronique » (06/05/2021) [Le Parisien]. Le pauvre animal a été victime de la législation française qui autorise les ventes d’animaux par petites annonces : le bourreau présumé, actuellement en garde à vue, a confié aux enquêteurs qu’il venait de l’acheter sur « Le Bon Coin ». En suscitant des achats compulsifs, les petites annonces sont à l’origine de nombreux abandons et actes de cruauté.

 

Une adoption réfléchie se fait dans un refuge où chacun pourra demander des conseils aux bénévoles.

Reha Hutin

« Il n’est pas concevable qu’un animal, être vivant et sensible, soit considéré comme une marchandise, déplore Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. Cette triste affaire, dans laquelle la Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile, donne tout son sens à notre demande d’interdire purement et simplement la vente par petites annonces. Une adoption réfléchie se fait dans un refuge où chacun pourra demander des conseils aux bénévoles qui sont là pour les informer. » Une évolution également souhaitée par plus de 6 Français sur 10 (64 %, +5 points par rapport 2020) selon le baromètre annuel mené par la Fondation 30 Millions d’Amis avec l’Ifop en janvier 2021.

L’encadrement de la vente en ligne par la « PPL Animaux » : une mesure très insuffisante

Si à l’occasion de l’examen de la proposition de loi contre la maltraitance animale, les députés ont décidé – en première lecture – de limiter la vente en ligne aux « éleveurs » [Art. 4 sexies], en revanche, la Fondation 30 Millions d’Amis ne peut cacher ses inquiétudes quant à l’efficacité d’une telle mesure (27/01/2021). 

« L'amendement voté ne changerait pas grand chose en pratique, puisqu’est "considéré comme éleveur, toute personne vendant au moins un chien ou un chat issu d’une femelle reproductrice lui appartenant" (Ministère de l’Agriculture), avait alors rappelé la Présidente Reha Hutin. Les particuliers pourraient donc être assimilés à des éleveurs et continuer de vendre sur internet ! ».

A quand un examen de la « PPL Animaux » au Sénat ?

 

Nous ne pouvons qu'espérer que les sénateurs iront dans le sens d’une amélioration de la condition animale.

Reha Hutin

Aussi timide soit-elle, cette nouvelle mesure aurait au moins le mérite d’exister. Mais encore faut-il pour cela qu’elle soit examinée au Sénat, ce qui ne semble toujours pas d’actualité, malgré les attentes fortes des Français. Pour y remédier, le député Vincent Ledoux a récemment interpellé le Ministre chargé des relations avec le Parlement – Marc Fresneau – et le Président du Sénat – Gérard Larcher – pour que cette proposition de loi soit examinée « au Sénat dans les meilleurs délais ».

Toutefois, s’il y avait une volonté politique forte pour faire aboutir cette proposition de loi en faveur des animaux, le Gouvernement pourrait lui aussi demander l’inscription du texte à l’ordre du jour (article 48 de la Constitution). Une perspective préférable puisque, comme le rappelle le sénateur Arnaud Bazin, le Gouvernement dispose de la majorité de l’emploi du temps en séance publique du Sénat ; alors que s’il était inscrit à l’ordre du jour par un groupe politique du Sénat, le texte serait examiné en quelques heures seulement. « Qui peut souhaiter que la PPL de lutte contre la maltraitance animale soit examinée en 2 ou même 4 heures, alors qu’elle a fait l’objet de trois jours d’examen à l’Assemblée nationale, interroge le parlementaire dans un communiqué du 6 mai 2021. On ne peut que constater le peu d’empressement du Gouvernement à inscrire le texte à l’ordre du jour ».  Raison pour laquelle la Fondation 30 Millions d’Amis enjoint le Gouvernement à mettre rapidement la PPL sur les animaux à l’ordre du jour du Sénat. « Nous ne pouvons qu’espérer que les sénateurs iront dans le sens d’une amélioration de la condition animale et ne reviendront pas sur les avancées votées par l’Assemblée nationale », conclut la Présidente Reha Hutin.

Commenter

  1. bison blanc 16/05/2021 à 21:38:02

    Je n ai meme plus de mots concernant cette maltraitrance que subissent nos amis les betes. La loi n est pas assez cevere [***]

  2. Jacotte 14/05/2021 à 18:01:46

    J'espère qu'il va avoir de la prison FERME et que le père, qui fait partie du gouvernement de Monaco, ne va pas faire jouer ses relations pour n'avoir qu'un rappel à la loi. Fils de bonne famille, quelle honte. Comment peut on faire subir de telles violences à cet adorable petit chien ??? Je ne supporte plus ces horreurs et ces bourreaux qui ne sont pas suffisamment condamnés. Par ailleurs la vente d'animaux sur le BON COIN ou tout autre plateforme devrait être interdite. Infligez de fortes amendes à ces vendeurs.

  3. Clairette2 14/05/2021 à 15:27:32

    Aucune justice pour ce genre d'individu ! On continu de vendre des animaux sur des sites entre une armoire, et des pneus de voiture, les animaux ne sont pas des objets (ce n'est pas faute de le "rabacher", mais certains individus s'en contre fiche) - De plus on vend sans connaître la personne qui va accueillir ces pauvres malheureux, on vend parce que cela rapporte, le fric tout simplement. (Dans les refuges, les SPA, beaucoup attendent désespérément un maître qui saura les aiment comme il se doit.

  4. Goupil54 14/05/2021 à 09:34:09

    Quel c****n Achat compullsif comme sa c******e !

    J'espère que l'auteur de cet acte abominable sera jugé et puni.

    Il faut que la législation change pour que les animaux ne puissent plus être vendus sur le bon coin ou tout autre site : ce ne sont pas des marchandises mais des êtres vivants !

  5. RCOMTE1 13/05/2021 à 20:49:03

    Ce gouvernement est un gouvernement de lâches : lâcheté contre les lobbies, à commencer par celui des chasseurs auxquels on déroule le tapis rouge, lâcheté vis à vis des grands manipulateurs du commerce en ligne, lâcheté vis à vis des lobbies de l'agro-alimentaire, etc. Réveillez-vous, Mesdames et Messieurs les députés de LaRem et assumez vos engagements. Les citoyens n'ebn peuvent plus de vos atermoiements criminels. 

  6. lety77 13/05/2021 à 18:38:35

    Je ne sais pas si la FONDATION 30 MILLIONS d'AMIS censurera une nouvelle fois mon texte, mais devant des atrocités commises sur les animaux (pratiquement toutes les semaines des faits similaires sont dénoncés !!) quoi proposer sinon que faire payer les sadiques et monstres, [***], car les blas blas blas ne font rien avancer et la maltraitance dans la rubrique "atroce, abominable, inadmissible" ne fait que progresser dans le mauvais sens !

    Le gouvernement essaie de gérer le COVID, les meurtres sur policiers, etc.... Alors la maltraitance envers les animaux ne passe évidemment pas en priorité !

    Les TRIBUNAUX sont incompétents !! Alors, en désespoir de cause.... que faire devant un fait comme la mise à mort de ce petit chien... A croire qu'il a été acheté pour servir de défouloir au type qui l'a massacré !!

    Si nous ne réagisssons pas directement, ces faits divers se multiplieront, car IMPUNITE TOTALE !!

  7. pouguy 13/05/2021 à 18:37:17

    je ne comprends pas comment le vendeur ne s'est aperçu de rien quand il a vendu le chien,  une personne qui fait un acte de la sorte ça devrait etre marqué sur son casier judiciaire meme si celui ci est vierge, la personne condamné. l'état lui se fout des animaux meme les écolos qui ont d'autres chats à fouetter (expression) que de s'occuper des animaux, ils n'ont pas de honte. cet homme est un meurtrier et devrait etre condamné de la sorte

  8. théo 13/05/2021 à 12:34:20

    Pourquoi, mais pourquoi le gouvernement laisse faire des atrocités de la sorte.

    [***]
    c'est trop facile de battre un innocent, quelle honte ! ,

    vente un animal INTERDICTION sur internet, les gens qui vendent sur internet, méritent de très grosses amendes 

    en plus ils se font de l'argent qui n'est pas déclaré, alors que fait le gouvernement !!!!

    celui qui volera une pomme pour manger, ira en prison mais celui qui vends et tue des pauvres bêtes, on le laisse en liberté...

    ou est le justice !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  9. yvon.lavigne@hotmail.fr 13/05/2021 à 09:33:38

    J'en ai vu d'autres à la campagne amis des animaux, cela évolu et dans le bon sens cette fois ,il reste quelques s**........**s c'est pour cela qu'il faut aider ces assocs

    (30 millions d'amis,s p a,fondation Brigitte Bardo,etc....)  ces gens sont efficaces ils le prouvent tous les jours ,adherez à leurs combats vous qui respectez et aimer toutes les "bêtes"......!!!!!

  10. nous pour eux 12/05/2021 à 21:34:33

    Mon dieu quelle affaire ! Que c'est triste de lire de telles horreurs.... Mais quand va t'on enfin mettre fin à tout cela ?

    Je soutiens plenement "la Fondation 30 Millions d’Amis" qui demande l’interdiction pure et simple de la vente par petites annonces et enjoint le Gouvernement à inscrire le texte à l’ordre du jour au Sénat.